Que faire lors d’un séjour d’une semaine à Marseille et en Provence ?

Que faire lors d’un séjour d’une semaine à Marseille et en Provence ?

Marseille et plus généralement la Provence sont des lieux idéaux pour passer une semaine de vacances. Soleil, mer, excursions, visites culturelles… Tout est réuni pour varier les activités et les plaisirs.

Et si vous vous laissiez tenter par un itinéraire idéal d’une semaine en Provence ?

Dans cet article, retrouvez nos conseils pour choisir dans quel quartier se loger ou comment vous déplacer entre les villes de Provence pour sortir de Marseille en bus ou en train.

Jour 1, 2 et/ou 3 : découverte des trésors de Marseille

S’il s’agit de votre première venue Marseille, mieux vaut prendre trois jours complets pour sillonner la ville. Car de nombreux lieux et autres monuments sont des endroits incontournables à visiter ! Il vous restera ainsi deux autres journées pour découvrir la ville un peu plus en profondeur et délaisser les chemins touristiques. Par contre, si vous êtes déjà venu à Marseille et que vous connaissez ses sites emblématiques, accordez-vous deux jours dans la ville et le reste dans les alentours.

Les classiques et incontournables

Pour une première visite de la ville, il est impossible de passer à côté des emblèmes marseillais. En premier lieu : le marché aux poissons. Dès 9h du matin, direction le Vieux-Port à la rencontre des pêcheurs qui viennent vendre à la criée ce qu’ils ont pêché lors de leur périple en mer.

Le marché aux poissons est l’un des derniers témoins du folklore de la ville. Avec la mer, les bateaux, l’ombrière et la lumière si particulière du soleil à Marseille, vous aurez de quoi faire ici des photos authentiques de la ville et de ses habitants.

Une fois que vous avez fait le tour du marché et du Vieux-Port, rendez-vous au musée le plus emblématique de Marseille : le MuCEM. Les portes ouvrent à partir de 10h les mois de juillet et août et 11h le reste de l’année. Vous y serez en 15 à 20 minutes de marche, mais vous pouvez également prendre le bus n°60 entre les arrêts « Métro Vieux-Port » et « MuCEM Saint-Jean » pour garder votre énergie, car il vous en faudra !

L’avantage au MuCEM est qu’il y a plein de choses différentes à faire. Vous pourrez visiter les différentes expositions temporaires, les trésors permanents comme une partie du mur de Berlin ou des maquettes de la ville de Marseille telle qu’elle était de l’antiquité à aujourd’hui, la librairie et ses 30 000 ouvrages français et étrangers, acheter un petit souvenir à la boutique. N’hésitez pas non plus à vous rendre sur les passerelles et les espaces extérieurs du MuCEM, ouverts au public et gratuits, qui offrent des panoramas incroyables.

Après votre visite du MuCEM, il sera l’heure d’aller manger. Pour cela, rien de mieux que de se rendre dans l’un des quartiers les plus pittoresques de Marseille et dont vous avez probablement déjà dû entendre parler : le Panier. Il s’agit du plus vieux quartier de la ville, là où la Cité Grecque s’était installée lors de la création de Marseille. Il a été rendu célèbre par le feuilleton « Plus belle la vie » puisque le quartier fictif du Mistral s’inspire directement de celui du Panier.

Pour votre pause déjeuner, on vous conseille de vous laisser aller par l’ambiance des lieux et de vous arrêter dans l’un des restaurants du quartier. Vous trouverez quelques bonnes adresses dans notre article en cliquant ici.

Après manger, profitez-en pour découvrir les jolies ruelles étroites et les façades colorées qui rappellent l’ambiance d’un petit village provençal. Ne soyez pas surpris si les murs sont recouverts de graffitis dans certains endroits du quartier… le Panier est l’un des principaux repères des artistes de rue qui y pratiquent le street art de façon très poétique.

place-pistoles-visite-panier
La place des Pistoles

Enfin, pour terminer votre journée marseillaise, il vous reste encore au moins un emblème à aller admirer. Il s’agit bien évidemment de Notre-Dame de la Garde, connue aussi sous le surnom de la Bonne Mère, si chère aux Marseillais. Il est incontournable de grimper jusqu’à elle d’abord parce que le monument est exceptionnel, ensuite car vous n’aurez la possibilité nulle part ailleurs de profiter d’un tel spectacle. Une vue à 360° sur tout Marseille vous y attend et n’importe qui pourra vous confirmer que c’est le plus beau panorama de la ville.

Pour vous y rendre depuis le Panier, c’est très simple : il vous suffit de prendre le bus n°60 aux arrêts « Capitainerie », « Quai du Port » ou « Hôtel de Ville » suivant où vous avez terminé votre balade du quartier. Le bus vous amènera ensuite directement aux pieds de la Bonne-Mère.

vue-stade-velodrome-notre-dame-garde
Vue sur le Stade Vélodrome depuis Notre-Dame de la Garde

Plongée au cœur du vrai Marseille

Si vous connaissez déjà les lieux incontournables de Marseille pour être déjà venu dans la ville, rassurez-vous, il vous reste de nombreuses choses à découvrir. Ce sera même l’occasion pour vous de vous éloigner des sites touristiques et d’aller un peu plus dans le vrai Marseille, à la recherche des coins authentiques et fréquentés par les Marseillais.

Commencez alors par vous rendre dans le quartier de Noailles, baptisé également « Le ventre de Marseille ». Noailles est principalement connu pour son marché quotidien et ses nombreuses boutiques, parfois très anciennes comme l’herboristerie du Père Blaise, rue Méolan ouverte en 1815, et la quincaillerie Empereur créée en 1827 rue d’Aubagne. Allez-y pour flâner quelques heures pour vous imprégner de l’odeur des épices et faire de super affaires.

marche-noailles

Pour la pause déjeuner, il vous suffit de marcher quelques minutes pour atterrir au Cours Julien. Avec La Plaine, ce sont les « coins des artistes » car beaucoup d’entre eux y sont installés et recouvrent les murs de leurs œuvres street art. Ici, de jour comme de nuit, il y a toujours de l’animation ce qui rend le quartier très vivant et même peut-être le plus vivant de Marseille.

Vous trouverez dans ce quartier de nombreuses petites adresses où bien manger. Plusieurs restaurants affichent par exemple une carte à base de produits frais et de saison qu’ils se procurent au marché du quartier, très réputé dans la ville. Vous pourrez également déguster de très bonnes tapas dans ce coin de Marseille où la convivialité est un point d’honneur. Découvrez nos bonnes adresses dans notre article en cliquant ici.

Après votre repas, il ne vous reste plus qu’à déambuler dans les petites rues du Cours Julien et de la Plaine. Vous y rencontrerez des Marseillais authentiques ou atypiques, des graffitis sur chaque mètre carré d’espace, des lieux insolites et inédits. Car le street art a envahi le quartier et se remarque à chaque coin de rue. Une balade au Cours Ju, comme les Marseillais l’appellent, vous promet vraiment des moments uniques.

Du Cours Julien, redescendez ensuite à Noailles et prenez le tramway jusqu’à l’arrêt « Longchamp ». Là, vous serez aux pieds d’un édifice construit au 19ème siècle pour célébrer l’arrivée de l’eau à Marseille. Le Palais Longchamp est en effet un magnifique et géant château d’eau qui renferme les Musées d’Histoire Naturelle et des Beaux-Arts de Marseille. Avec ses grandes pelouses, son jardin, où se trouvait auparavant le jardin zoologique de la ville, est des plus agréables pour une petite balade ou une petite sieste.

parc-palais-longchamp-chateau-eau

Enfin, du Palais Longchamp, terminez votre journée en vous rendant à la Friche la Belle de Mai, aussi simplement appelée « La Friche » par les Marseillais. Vous y serez en seulement 15 minutes à pied. Les bâtiments servaient auparavant de magasins de transit et d’entrepôts à cigarettes puisqu’ils faisaient partie de la manufacture de tabac qui s’étendait dans le quartier en lieu et place de la Friche, du Pôle Média et du bâtiment des Archives Municipales. La Friche est aujourd’hui un lieu culturel de la ville qui regroupe des salles de spectacle et d’exposition et une soixantaine de structures artistiques et culturelles de toutes disciplines.

Depuis sa réhabilitation, le site connaît un succès grandissant grâce à une programmation qui attire toute sorte de public. Prenez-y un verre pour vous détendre après cette journée fatigante. Le plus : de juin à août, les vendredis et samedis soirs dès 19h, des soirées gratuites sont organisées sur son toit terrasse.

toit-terrasse-friche-belle-mai
Le toit terrasse de la Friche © Caroline Dutrey

Le Marseille nature : une journée à l’air pur

Si vous connaissez Marseille comme votre poche ou si vous préférez tout simplement découvrir la biodiversité de la ville, alors c’est vers les Calanques qu’il faudra orienter votre journée. Vous aurez en plus largement le temps d’allier randonnée et farniente à condition de partir dès le matin. D’autant plus qu’il vaut mieux commencer votre marche vers les calanques tôt au moment où les températures sont encore supportables pour apprécier la balade.

Différents itinéraires sont possibles pour aller dans les Calanques au départ de Marseille :

  • À Luminy, grâce au bus n°21, vous pourrez rejoindre Morgiou et Sugiton. La première a un côté petit village de pêcheur très séduisant avec son port, ses cabanons, sa plage de galets. Quant à la deuxième, elle est très appréciée par les amateurs de sauts et de plongeons. Sa plage est vraiment très petite mais les parois rocheuses sont parfaites pour poser sa serviette. Comptez pour chacune environ une heure de marche à l’aller puis au retour.
  • Depuis le parking des Baumettes ou de La Cayolle, il vous faudra environ une heure de marche pour accéder à la Calanque de Sormiou. Cette dernière est très fréquentée par les touristes car elle est dotée d’un large banc de sable. Les plongeurs y sont également légion en raison de la richesse de ses fonds-marins. À noter qu’il est également possible de rejoindre Morgiou depuis le parking des Baumettes.
calanque-sormiou-cabanon
Sormiou
  • Enfin, de la Calanque de Callelongue accessible avec le bus n°19, vous pourrez atteindre toute une série de calanques : la Mounine, Marseilleveyre, Podestat et les Queyrons. Cet itinéraire vous offrira un panorama superbe sur la rade marseillaise et les îles de l’archipel de Riou.
calanques-marseilleveyre-plage-randonnee
Marseilleveyre

Pour la fin de journée et admirer le coucher de soleil, le meilleur endroit reste la Bonne Mère s’il s’agit de votre première visite de Marseille. Sinon, si vous avez passé la journée du côté de Callelongue, arrêtez-vous prendre un verre dans le village des Goudes pour apprécier pleinement vos dernières heures marseillaises.


Jours 4, 5, 6 et 7 : excursions dans les territoires provençaux

Après avoir parcouru Marseille de long en large, direction les terres provençales pour découvrir l’ensemble des trésors, très nombreux, des villes alentours de la cité phocéenne.

Aix-en-Provence : un patrimoine exceptionnel

La ville d’Aix-en-Provence abrite de nombreux musées et centres d’art, ateliers d’artistes et galeries d’art. L’art fait partie de ces valeurs incontournables de la ville. Découvrez notamment le musée emblématique d’Aix, le musée Granet, dans le Palais de Malte, un monument du 17ème siècle.
Ouvert à partir de 10h en période estivale, 12h le reste de l’année
Place Saint Jean de Malte. Tarif en période estivale : 7€ | Hors période estivale : 5€

musee-granet-embleme-art-aix
© Musée Granet

Lors de votre séjour à Aix, il est incontournable de découvrir l’histoire du peintre emblématique de la ville : Paul Cézanne. L’Office de Tourisme a créé pour cela un parcours pédestre de deux heures qui vous amène sur les lieux qui ont marqué son histoire, de sa maison natale à son atelier jusqu’au cimetière où il repose depuis sa mort en 1906. Cette balade vous permettra par la même occasion de sillonner les petites rues pittoresques et pleines de charme du centre-ville.

Profitez d’être à Aix pour goûter l’une des spécialités locales : le calisson. Au total, pas moins de 20 ateliers de calissons sont présents à Aix-en-Provence. Si dans le centre-ville vous ne pourrez visiter les ateliers de fabrication, le personnel des boutiques pourra tout de même vous expliquer tout le procéder.
Confiserie Parli, la boutique – 35 Avenue Victor Hugo | Pâtisserie Weibel – 2 Rue Chabrier | Confiserie Brémond – 16 ter Rue D’Italie

Ne ratez rien d’Aix-en-Provence en découvrant dans notre reportage encore plus d’idées et d’endroits incontournables à visiter en cliquant ici.


Cassis : balade de rêve entre terre et mer

À seulement 30 km à l’Est du centre de Marseille, Cassis séduit par son centre-ville aux ruelles pittoresques qui débouchent sur un petit port de pêche aux façades colorées. Lorsque l’on s’éloigne du village, côté terre, ce sont les vignes et les vins AOC Cassis qui s’étalent quand, côté mer, les massifs des Calanques et du Cap Canaille plongent dans la Méditerranée.

À Cassis, partez à la découverte de l’un des 12 domaines que compte la commune. Si les vins blancs sont les plus réputés et les plus produits, les rouges et les rosés sont également reconnus. Depuis 1936, les vins de Cassis disposent du label AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) et ont été les premiers de Provence à le décrocher ! N’hésitez pas à vous balader du côté des vignes et à aller à la rencontre des vignerons. Et pour une visite guidée d’un des vignobles AOC Cassis, renseignez-vous auprès de l’Office de Tourisme.

vignoble-terre-vin-cassis
© Syndicat des vignerons

Pour la pause déjeuner, le meilleur endroit est le port de Cassis. C’est d’ailleurs l’un des lieux emblématiques de la commune. De nombreux bars et restaurants aux façades colorées le longent et offrent une vue incroyable sur les bateaux qui y sont amarrés. L’endroit devient même féérique au coucher du soleil lorsqu’ils se parents de couleurs flamboyantes, n’hésitez donc pas à y revenir en fin de journée pour siroter un verre de vin blanc avec quelques olives !

Entre visite touristique du patrimoine de la ville et des plages et calanques, vous avez de quoi faire à Cassis. Pour être sûr de ne rien rater découvrez notre sélection en cliquant ici.

port-cassis-restaurant-bar-bateau


Arles : la belle de Vincent Van Gogh

Inutile presque de la présenter tant elle est connue. Arles, célèbre pour son patrimoine, ses arènes, et l’affection particulière de Vincent Van Gogh qui en a fait l’un de ses terrains de jeux favoris, notamment avec son célèbre tableau « Terrasse du café le soir ».

Partez justement à la découverte du maître Van Gogh grâce à un itinéraire proposé par l’Office de Tourisme de la ville. Des petits panneaux ont été installés aux endroits où le peintre hollandais a vraisemblablement posé son chevalet pour réaliser ses œuvres. En plus de marcher sur les pas de Vincent Van Gogh, cette promenade est l’occasion de sillonner le centre d’Arles.

Ne ratez pas non plus les monuments emblématiques de la ville. Parmi eux, bien sûr l’Amphithéâtre, également appelé « Les arènes ». Lieu d’accueil de grands spectacles sous l’ère romaine où il a été construit, le monument se classe à la 20ème place des amphithéâtres romains les plus grands du monde !

Découvrez tout ce qu’il y a à voir à Arles dans notre reportage en cliquant ici.


Porquerolles : la perle des « Îles d’Or »

Impossible de ne pas être séduit par l’île de Porquerolles. Ce n’est pas pour rien que cette presqu’île en forme de « T » a été baptisée « la perle des îles d’Or ». Dès votre arrivée, vous serez subjugué par son petit port et son cadre idyllique. En pénétrant un peu plus dans les terres, vous découvrirez ses autres aspects qui font sa renommée : ses nombreux sentiers de randonnée, ses plages de sable, ses criques abruptes, son patrimoine d’exception ou encore la richesse de sa flore.

Porquerolles dispose d’un très beau patrimoine que vous pourrez découvrir à pied ou en vélo. Pour apprécier pleinement votre journée sur Porquerolles, la solution idéale est d’ailleurs de parcourir l’île à vélo. D’autant plus que vous pouvez transporter les vôtres à bord des navettes ou en louer sur place chez l’un des dix loueurs, dont trois sont ouverts toute l’année (le Cycle Porquerollais, l’Indien et Porquerolles à vélo).

N’hésitez pas à prendre votre pique-nique pour déjeuner en pleine nature sur l’une des très belles plages ou criques que compte l’île. Vous trouverez aussi de quoi vous restaurez dans l’un des établissements présents sur le port.

Découvrez tout ce qu’il faut voir et faire lors de votre escale à Porquerolles dans notre reportage en cliquant ici.


Si vous connaissez déjà l’une de ces villes ou de ces communes du territoire provençal, découvrez-en d’autres et les activités à y faire dans notre guide de Provence


Où se loger pendant votre semaine en Provence ?

Le plus facile si vous passez une semaine en Provence dont quelques jours à Marseille est de rester dormir dans la cité phocéenne. Grâce aux différentes navettes et trains, vous pourrez ensuite rejoindre les communes provençales aisément. Reste ensuite à choisir dans quel quartier séjourner. Là-dessus, tout dépend de vos préférences.

Si vous avez envie de sortir le soir, optez pour le centre-ville et réservez un hôtel à proximité du Vieux-Port, soit côté Panier soit côté Saint-Victor. Ces deux quartiers ont l’avantage de se trouver proches de lieux emblématiques de la ville pour vos visites de la journée (musées et monuments tels que l’hôtel de ville, le MuCEM, le fort Saint-Jean, la Vieille Charité, le Palais du Pharo ou l’Abbaye Saint-Victor), et d’endroits très branchés pour sortir le soir comme le Palais de la Major, le rooftop des Terrasses du Port et de nombreux bars et restaurants.

Si pour vous un séjour à Marseille n’est pas envisageable sans être près de la mer, direction les quartiers sud, de la Corniche Kennedy aux plages du Prado. Ici, le décor est à couper le souffle et l’ambiance est plutôt fun et sportive. On se croirait presque à Los Angeles : grosses villas de luxe surplombant la mer, palmiers à tous les coins de rue, plages de sables fins entourées de pelouse, skate park, bars branchés et restaurants haut de gamme. Tout y est pour profiter pleinement de votre séjour !

Si vous êtes plutôt jeune et avez envie de fun, le coin le plus sympa est l’Escale Borély. Quelques pubs bondés de jeunes sont installés le long de la plage et tout près d’un des skate park les plus renommés d’Europe. C’est aussi le lieu des planchistes et des kite-surfeurs qui enchaînent les figures au large. Ambiance freestyle garantie !

Si vous êtes un peu plus âgé et avez envie de luxe et de volupté, rendez-vous sur la Corniche, avec sa vue majestueuse sur la ville et ses restaurants à base de poissons à tomber par terre. Il faudra y mettre le prix, mais vous ne serez pas déçu.

Si vous voulez restez au calme et n’être gêné par aucun bruit aux alentours pendant vos nuits, alors choisissez l’ambiance petit village du quartier des Goudes. Vous trouverez ici tout le charme d’un petit port de pêcheurs authentique qui semble loin de l’agitation urbaine. Pourtant, il est tout proche de l’Escale Borély, à seulement quelques minutes de bus. Soupe de poisson, soirée au cabanon au bord de l’eau, calme et tranquillité, voilà le créneau du village des Goudes, porte d’entrée du Parc National des Calanques.

village-goudes-port-peche
Le village des Goudes © Lionel Duval

Comment se déplacer pendant votre semaine en Provence ?

Bon à savoir pour vos trajets marseillais

  • Pour les transports en commun, pensez au pass XL 24h au prix de 5,20€. Vous pourrez effectuer un nombre illimité de voyages toute la journée et ce sur l’ensemble du réseau RTM (bus, métro, tramways, ferry boat).
  • Si vous souhaitez découvrir les musées marseillais, l’Office de Tourisme de la ville a mis en place un passeport touristique et culturel : le City Pass. Valable 24h, 48h ou 72h, ce pass donne accès à de nombreuses prestations comme les transports illimités sur tout le réseau bus, métro et tramway pendant la durée de validité du pass et le libre accès aux musées de la ville et tarif réduit pour les expositions « grands évènements ».
    Tarifs adulte – 24h : 24€ | 48h : 31€ | 72h : 39€
    Tarifs enfant (de 7 à 15 ans) – 24h : 17€ | 48h : 20€ | 72h : 23€
  • Si vous préférez vous déplacer à vélo, des vélos en libre-service sont à disposition. Vous pourrez vous procurer une carte directement aux bornes pour 1€. La première demi-heure de chaque trajet sera ensuite gratuite. Au-delà de ces 30 minutes, l’heure supplémentaire vous sera facturée 1€.

Pour rejoindre les communes de Provence

Aix-en-Provence

  • En bus, au départ de la gare routière de Marseille Saint-Charles
    Navette 50 : par autoroute
    Navette 51 : par RN8
    Navette 53 : par ZI LES MILLES
  • En train
    TER entre Marseille Saint-Charles et Aix-en-Provence
    Place Victor Hugo, 13100 Aix-en-Provence
  • Bon à savoir pour les transports aixois
    À Aix-en-Provence aussi vous pouvez acheter un pass valable 24h. Il vous permettra de profiter notamment de l’accès au réseau de bus, y compris les diablines du centre-ville et le petit train touristique, à 12 sites touristiques dont l’atelier de Cézanne et le Musée Granet ou encore de gagner du temps puisqu’il est coupe-file d’attente. Plus de renseignement sur le site de l’Office de Tourisme d’Aix-en-Provence.
    Tarif pass 24h : 25€ pour les adultes | 17€ pour les enfants

Cassis

  • En bus, au départ de la Place Castellane
    Ligne M6 la Marcouline : dessert Carnoux-en-Provence (par l’autoroute A50)
    Ligne M8 la Marcouline : dessert Carnoux-en-Provence (par la Gineste D559)
  • En train
    TER entre Marseille Saint-Charles et Cassis
    Quartier de la gare, 13260 Cassis
  • Pour se garer à Cassis
    Il est bon de noter que l’été, Cassis est une ville très fréquentée et le stationnement y est difficile. Nous vous conseillons de vous garer à l’entrée de la ville, sur le parking gratuit des Gorguettes et de prendre la navette qui mène au centre-ville et qui passe toutes les 5 à 10 minutes pendant la période estivale.

Arles

  • En train
    TER entre Marseille Saint-Charles et Arles
    Avenue Paulin Talabot, 13200 Arles

Porquerolles

  • En voiture jusqu’à la Tour Fondue sur la Presqu’île de Giens. Trois parkings payants se situent tout près de l’embarcadère pour que vous puissiez laisser votre véhicule le temps de votre escapade sur l’île.
  • Prendre ensuite le bateau. La traversée se fait toute l’année depuis la Tour Fondue et en saison estivale depuis d’autres communes. Pour ceux qui souhaitent embarquer avec leur vélo, il est tout à fait possible de les transporter à bord des navettes (service payant). La traversée peut se faire toute l’année depuis la Tour Fondue située à Giens et également depuis d’autres communes du littoral pendant la saison estivale.

Commentaires Facebook

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE