Lauréat de l’Appel à projets « Repérer et mobiliser les publics », l’ADSEA des Alpes-Maritimes aide les jeunes dits « invisibles » à obtenir une formation ou un droit.

En 2018, le gouvernement lançait le Plan d’investissement dans les compétences (PIC) avec un budget de 15 milliards d’euros. Objectif : former 1 million de demandeurs d’emploi peu ou pas qualifiés, et 1 million de jeunes éloignés du marché du travail dans toute la France.

Focus sur le dispositif « Les invisibles » à Nice pour ce 7e épisode

Porté par l’ADSEA des Alpes-Maritimes, ce projet s’inscrit dans le cadre de l’Appel à projets « Repérer et mobiliser les publics invisibles et en priorité les plus jeunes d’entre eux » du plan d’investissement dans les compétences. Il a pour but d’aider ces jeunes à accéder à une formation ou un droit. Des éducateurs spécialisés vont directement dans les rues pour repérer et mobiliser ces jeunes. Ils les informent puis réalisent ensuite un diagnostic avec chacun d’entre eux.

Reportage en vidéo

Qui sont les jeunes invisibles ?

  • Jeunes de 16-29 ans
  • Ni en emploi, ni en étude, ni en formation (NEET)
  • Issu des Quartiers Politiques de la Ville et des zones rurales
  • En situation de handicap
  • Personnes non inscrites au Service Public de l’Emploi qu’elles soient déjà connues par le SPE ou  » visibles  » pour d’autres institutions
  • Personnes très éloignées de l’emploi  » hors radars  » des institutions publiques, du fait de différents facteurs

Retrouvez toutes les vidéos sur les projets d’expérimentation dans le cadre du Plan d’investissement dans les compétences (PIC)

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !