Dans les Hautes-Alpes, comme dans huit autres territoires, l’association Dahlir accompagne les jeunes éloignés de l’emploi vers l’insertion socio-professionnelle en utilisant le sport, les loisirs et la médiation comme moyens d’émancipation.

Utiliser les loisirs et le sport comme moyens d’insertion : c’est l’objectif de l’association Dahlir, présente dans neuf départements en France. Dans son antenne de Gap dans les Hautes-Alpes, elle accompagne une quinzaine de jeunes entre 16 et 30 ans éloignés de l’emploi.

À travers le dispositif Dahlir Insertion, l’association met en place un accompagnement individualisé pour chaque jeune, gratuit et de proximité vers des loisirs réguliers, de leurs choix, en créant des ponts avec l’offre présente sur leur territoire. Ainsi, elle les aide à retrouver confiance en eux par le sport et prône l’accession aux loisirs pour tous.

Entre 2 500 et 3 000 jeunes et adultes accompagnés par an

Les coordinateurs de l’association viennent directement à la rencontre des publics en utilisant la médiation dans les quartiers prioritaires. « On utilise tous les bénéfices du sport pour amener les personnes à s’épanouir, explique Belkacem Zobiri, chargé d’accompagnement du Dahlir Insertion. Le sport est un moyen universel pour échanger, pour communiquer, pour partager de bons moments ensemble. On peut aussi travailler des choses très basiques, comme venir à l’heure, dire bonjour, vivre en collectivité… ».

Il a fait la connaissance de Marwane, passionné de cyclisme, qui ne trouvait pas de travail, avant que le Dahlir le mette en relation avec un club de vélo local. « J’étais déscolarisé, je ne faisais rien de ma vie, se souvient le garçon de 16 ans. J’ai perdu espoir en moi, je ne savais pas où aller. Aujourd’hui, je suis plombier et ça se passe très bien. J’ai sans doute trouvé ma voie et mon métier pour plus tard ».

Née en Haute-Loire en 2012, l’association Dahlir fête ses 10 ans. Chaque année, l’association accompagne entre 2 500 et 3 000 jeunes et adultes dans la pratique d’activités sportives. Les actions du dispositif Dahlir Insertion, réalisées en partenariat avec la Mission Locale Jeunes de Gap, sont financées sur une durée de deux ans grâce au soutien du Plan d’investissement dans les compétences (PIC), projet régional visant le repérage et la mobilisation des publics, à hauteur de 245 000 euros.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !