Dépourvu de bibliothèque, le 3e arrondissement de Marseille aura bientôt une médiathèque. Elle verra le jour rue Loubon sur une friche industrielle. La concertation publique pour définir le projet débutera début 2023.

C’est une friche à l’abandon « que l’on appelle joliment : “la fabrique de Loubon” », raconte le maire des 2e et 3e arrondissements de Marseille, Anthony Krehmeier. Et c’est le nom pressenti de la future médiathèque en projet dans ce bâtiment du 19ème siècle, abandonné récemment par La Poste. Il trône à l’angle de la rue Loubon et de l’impasse Jolie Manon.

Une première pour cet arrondissement de 52 000 habitants « qui ne compte pas même une bibliothèque », déplore le maire de secteur. « La seule qui existait est itinérante, celle du collectif “Les Brouettes” », précise Nassera Benmarnia, élue dans les 2-3, et aujourd’hui adjointe aux espaces verts à la mairie centrale. « Elle déambulait de rue en rue pour pouvoir proposer des temps de lecture aux enfants ».

Les élus posent ainsi le décor pour justifier la création de la dixième bibliothèque de la ville « dans ce secteur à reconquérir en termes de services publics », appuie Anthony Krehmeier. Il se réjouit notamment que l’école Jolie-Manon doive aussi voir le jour sur le même périmètre d’ici à la rentrée 2023, dans le cadre du Plan de rénovation des écoles.

médiathèque, Une nouvelle médiathèque en projet sur une friche industrielle à la Belle de Mai, Made in Marseille
L’ancien bâtiment de La Poste est à l’abandon. La nouvelle médiathèque verra le jour au 28-30 rue Loubon.

Un projet à 8 millions d’euros soutenu par l’ANRU

C’est un projet de longue date, porté notamment par l’association des usagers des bibliothèques de Marseille. Mais, alors que l’acquisition du bâtiment a enfin été actée, les élus entendent passer à la vitesse supérieure. Ce projet de complexe culturel public à 8 millions d’euros sera présenté lors du conseil municipal de ce vendredi 4 novembre.

« L’idée est d’aller vraiment très, très vite. Les financements sont là », lance la maire adjointe de Marseille, Samia Ghali, en charge notamment de la relation avec l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU). Ce nouvel équipement municipal a bénéficié du financement de l’ANRU, explique-t-elle.

Le site proposera évidemment des collections et des salles dédiées à la lecture. Mais la Ville y projette aussi « des espaces ouverts à de multiples activités artistiques, culturelles, éducatives, ludiques et conviviales ». Les habitants et les associations du quartier auront l’occasion de mieux définir le projet lors de la concertation menée par la mairie de secteur dès le début de l’année 2023.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !