[FCE Marseille] Toujours plus de femmes pour diriger ?

Toujours plus de femmes pour diriger ?

Les femmes d’influence vont se réjouir de cette bonne nouvelle : le premier réseau d’entrepreneurs au féminin vient de se reformer, hier soir à Marseille, après 3 années de pause. Son objectif ? Fédérer et mettre en avant les cheffes d’entreprises des Bouches du Rhône pour en inspirer d’autres. Reportage. 

Des personnalités d’influence pour un réseau porteur d’égalité homme-femme

Ce 11 janvier était une date importante pour l’économie régionale. Après 66 ans d’existence et trois ans de pause, le réseau FCE (Femmes Cheffes d’Entreprises) se (re)crée à Marseille. De nombreux responsables étaient présents pour assister à cette étape : Eva Escandon, présidente de FCE France, Alain Gargani, président de la CGPME 13, Johan Bencivenga, président de l’UPE 13 et Didier Parakian, adjoint au maire de Marseille en charge de l’économie.

Aurore Sun, fondatrice de l’agence Spark Relations Publics, a été choisie pour assurer la présidence du comité de pilotage. Elle était entourée par d’autres femmes d’influence : Reyne Cienzo, ancienne présidente du réseau à Marseille, en France et dans le monde et la future bâtonnière de Marseille, Geneviève Maillet.

reseau-femme-chef-entreprise
L’ensemble des personnalités précitées © JZ

Le rôle du réseau : fédérer et mettre en avant les cheffes d’entreprises

Que ce soit à l’UPE 13 ou au CGPME 13, les deux présidents Johan Bencivenga et Alain Gargani ont tenu à préciser lors de cette conférence de lancement « qu’il n’y avait pas distinction aujourd’hui entre homme et femme dans le monde économique« . Mais dans les faits, comme le souligne Eva Escandon, « c’est un peu plus nuancé. Dans certains secteurs, les femmes représentent jusqu’à 40% des chefs d’entreprises, mais lorsqu’il s’agit de postes à haute responsabilité, c’est un peu moins évident ».

En effet, selon les chiffres avancés, pour les postes à haute responsabilité, les femmes seraient représentées à seulement 10%. Mais, il y a matière à espérer en termes d’égalité face aux responsabilités pour les femmes. Comme se réjouit Didier Parakian « En 2015, on a l’impression que les femmes prennent le pouvoir à Marseille. Il n’y a qu’à citer quelques exemples : Martine Vassal, élue présidente du Conseil départemental, Laure Agnès Caradec présidente d’Euroméditerranée, Sandra Chalinet, directrice des Terrasses du Port, lauréate du Trophée National des Femmes de l’Economie, ou encore Corinne Vezzoni qui vient de remporter le prix de meilleure architecte française de l’année ». Avant de poursuivre « Si j’avais voulu être maire de Marseille en 2020, il aurait mieux valu que je sois une femme ! »

Une équipe dynamique et pleine de projets

aurore-sun-spark
Aurore Sun

A la tête du nouveau comité de pilotage, Aurore Sun ne manque pas de projets. Son objectif est de faire entrer de nouvelles femmes dans ce réseau pour les aider à rencontrer d’autres femmes dans la même situation. Elle désire aussi sensibiliser les femmes à la prise de mandats politiques et de direction dans la région. Comment ? « En incitant à l’engagement en relativisant la fonction, dédramatisant l’implication, voire en les accompagnant sur ce chemin afin de maximiser la mixité dans les instances paritaires« .

Pour cela, le réseau FCE Délégation Marseille organise chaque mois des conférences, la première est sur le thème de la métropole Aix Marseille Provence. La dirigeante prévoit aussi de partir à la rencontrer des entreprises qui font la réussite du territoire, à commencer par la visite de Airbus Helicopter avec les membres du réseau, ou la réception le 18 mars 2016 de Stéphanie Dupays, auteure du livre « Brillante ».


Le FCE en chiffres

Le réseau Femmes Cheffes d’Entreprises rassemble plus de 2000 adhérentes en France au travers de 42 délégations départementales et avec une présence dans 70 pays. Les femmes représentent en France 30% des créateurs d’entreprise, un chiffre qui diminue de moitié pour les postes à très haute responsabilité. Aux Etats-Unis, ce chiffre ce porte à 48%, ce qui démontre que l’on a encore du chemin à parcourir.

Nos reportages spéciaux « Femmes de Provence »

A l’occasion de la journée de la femme, Made in Marseille consacre une série de reportages sur les femmes qui font bouger la région marseillaise dans le bon sens !

Commentaires Facebook

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE