Emmanuel Macron annonçait le mercredi 28 octobre le retour du confinement au niveau national. Durant 4 semaines, les Français limiteront leurs sorties, comme ce fut le cas en mars dernier. Livres, podcasts, documentaires… Pour vous occuper et approfondir vos connaissances sur Marseille, voici une sélection culturelle autour de la Ville.

Histoires de clans, légendes urbaines, “parler” marseillais… Marseille recèle bien des secrets dont ses habitants, journalistes, artistes et amoureux de la ville s’évertuent à raconter. Comme une nouvelle période de confinement vient d’être actée par le président de la République, nous avons choisi de faire un tour d’horizon, non-exhaustif et éclectique des bouquins, podcasts, émissions et films, histoire que ce moment de latence soit mis à profit !

Livres

Histoire de la ville

• Autrefois Marseille : Michel Méténier et Fernand Revilla nous racontent dans ce livre de 300 pages, l’Histoire de la cité phocéenne, à travers ses monuments (Palais de la Bourse, des Beaux-Arts, la Vieille Charité…), ses services (ferry-boat, écoles), ses quartiers (Noailles, rue Saint-Ferréol, Boulevard Chave, Frioul…) et ses habitants. On y découvre de vieilles illustrations, en peintures, dessins ou photographies, qui nous replongent à la découverte d’une Marseille mythique.

, Sélection confinement : Marseille à lire, à regarder, à écouter, Made in Marseille

• Les Heures marseillaises : Il ne s’agit pas de poésie, et pourtant la lecture de cet ouvrage nous laisse cette impression tant le style relève du lyrique. En 1878, Horace Bertin nous livre le quotidien des Marseillais, à travers des paroles rapportées dans un patois provençal unique, et nous raconte ainsi les petites histoires d’une ville en perpétuelle mouvance.

« Huit heures du matin. Pendant que ces modestes employés des postes fouillent Marseille dans tous les sens, des ribambelles d’enfants et de petites filles se rendent à l’école. Sous les arbres du boulevard du Musée, les externes du Lycée bavardent ou repassent une dernière fois leurs leçons ».

, Sélection confinement : Marseille à lire, à regarder, à écouter, Made in Marseille

Histoire de Marseille : Cet ouvrage, conçu pour les enfants, leur raconte de façon ludique l’histoire de la cité phocéenne au travers de contes et d’images. Une bonne manière d’en savoir plus sur la ville tout en la faisant découvrir à sa progéniture., Sélection confinement : Marseille à lire, à regarder, à écouter, Made in Marseille

• Banjo : Ce roman quasi-autobiographique de Claude McKay témoigne avec beaucoup de réalisme d’un quartier mythique de Marseille, rasé durant la seconde guerre mondiale par les nazis : la Fosse. L’écrivain afro-américain originaire de Jamaïque y a séjourné et déambulé. Il raconte le quotidien de Banjo, sans-abri américain, musicien ambulant, poète et amoureux des femmes, quête de plaisirs et d’aventures dans les ruelles interlopes du bas du Panier. Un quartier faisait la renommée mondiale et sulfureuse de la ville, aujourd’hui disparu. Un témoignage rare d’une époque de Marseille, dont beaucoup d’aspects appartiennent aujourd’hui au passé, quand d’autres ont perduré.

Extrait : “Dans cette ville légendaire pour tous les marins du monde, il déambule, en compagnie d’amis et de connaissances de passage. C’est dans les bas-fonds, les lieux clandestins, les rades plus ou moins louches qu’ils rencontrent prostitué(e)s et maquereaux, voyous en tout genre, marins en bordée… et surtout, des musiciens“.

, Sélection confinement : Marseille à lire, à regarder, à écouter, Made in Marseille

• Marseille, Porte du sud : Quasiment à la même époque, en 1926, le journaliste le plus célèbre de l’histoire, Albert Londres, visitait Marseille. Avec la plume et le regard qui a fait sa renommée, il raconte la ville quartier par quartier, communauté par communauté. Tout amoureux de Marseille aura les yeux qui brillent par le tableau que peint le journaliste : « C’est à croire que les voyageurs ont une religion secrète et que la Canebière est quelque chose dans la religion des voyageurs, comme La Mecque dans la religion des musulmans ».

Et tout Marseillais aura un sourire en coin tant certains aspects de la ville résonnent encore aujourd’hui : « J’ai ouï dire que le problème de la circulation empêchait souvent de dormir Monsieur le préfet de police de Paris. C’est un souci qui n’empêche pas les autorités marseillaises de ronfler ! […] Ni droite, ni gauche. Permission d’enjamber les refuges, d’entamer les trottoirs. La circulation à Marseille est régie par une loi unique : toute voiture doit, par tous les moyens, dépasser la voiture qui la précède ».

Enfin, il témoigne de la relation de la France à Marseille, déjà particulière à l’époque : « Cette ville est une leçon. L’indifférence coupable des contemporains ne la désarme pas. Attentive, elle écoute la voix du vaste monde et, forte de son expérience, elle engage, en notre nom, la conversation avec la terre entière ».

Les journalistes racontent les dessous de Marseille 

• Gouverner Marseille : Une enquête incontournable des journalistes Michel Peraldi et Michel Samson. Pour certains, c’est LE livre qui permet de décrypter l’écosystème politique marseillais du début des années 2 000, et de comprendre encore aujourd’hui certains phénomènes de gouvernance.

, Sélection confinement : Marseille à lire, à regarder, à écouter, Made in Marseille

• La Fabrique du monstre et La Chute du monstre : Lauréat du prix Albert-Londres en 2014 pour sa série d’articles “Quartiers shit” pour le journal La Marseillaise sur les quartiers Nord de Marseille, Philippe Pujol, journaliste marseillais, est l’auteur des ouvrages La Fabrique du monstre et La Chute du monstre. Ceux-ci retracent sa rencontre avec les familles des quartiers et plongent le lecteur dans le quotidien des quartiers défavorisés de la ville.

, Sélection confinement : Marseille à lire, à regarder, à écouter, Made in Marseille

• Marseille ma ville : Avec une photo de couverture représentant la ville sous un autre angle, le ton est donné. Le Marseillais Xavier Monnier annonce le lecteur qu’il va le plonger dans une Marseille méconnue, en l’emmenant dans les coulisses des affaires les plus secrètes. On y parle OM, clientélisme, politique et banditisme à travers ces travaux de journalisme d’enquête.

, Sélection confinement : Marseille à lire, à regarder, à écouter, Made in Marseille

Les Minots : Romain Capdepon, reporter du service Police/Justice au quotidien La Provence, publiait l’an dernier son premier ouvrage Les Minots, à travers lequel il revient sur un fait divers de la cité du Clos la Rose, celui de l’assassinat d’un adolescent. L’auteur est parti à la rencontre de sa famille, de Lenny, rescapé lors de cet épisode meurtrier, ainsi que des minots du quartier pour mener son enquête.

, Sélection confinement : Marseille à lire, à regarder, à écouter, Made in Marseille

Cent crimes à Marseille : La cité phocéenne est réputée pour ses malfrats et ses nombreux procès liés au banditisme. Denis Trossero, chef de la rubrique Police/Justice à La Provence, nous raconte dans cet ouvrage cent crimes qui ont marqué Marseille au gré d’histoires thématiques.

On y retrouve des histoires poignantes, telles que celle de Gabrielle Russier, dont le seul crime était d’aimer ; des histoires de célèbres mafieux, comme Zampa ou Guerini ; et des malversations politiques en tous genres.

, Sélection confinement : Marseille à lire, à regarder, à écouter, Made in Marseille

• Best of 2020 de Marsactu : Pour ceux qui veulent reprendre l’histoire plus récente de la ville, nos confrères de Marsactu produisent depuis des années un travail d’enquête approfondi sur Marseille. Ils s’apprêtent à sortir un Best of de leurs articles les plus récents. Une compilation d’articles, agencée de manière à redécouvrir comme une histoire, les événements marquants des dernières années. 

• Marseille, Place du 5 Novembre : Un an après le drame de la rue d’Aubagne du 5 novembre 2018, le quartier de Noailles organise le baptême citoyen de la place la plus proche des effondrements. Ce lieu devient alors la Place du 5 Novembre, pour que cette date reste à jamais inscrite dans l’histoire de la ville.

Ce livre est le récit graphique de ce petit moment de joie, de lumière, de lutte et de fierté, faisant suite à l’exposition Indigne Toit à l’Hôtel de Ville, où ont été exposées des photographies illustrant le drame et le parcours des victimes.

Disponible en prévente sur hello asso.

Fictions policières 

Qui a tué monsieur cul ? : Pour répondre à cette question, François Thomazeau nous emmène dans les rues marseillaises où le scandale fait rage, où les trafics sont monnaie courante.

Marseille, la Canebière, le Vieux Port, ses kiosques à journaux… Parlons-en de ses kiosques ! On a beau vouloir éviter le rapprochement, deux kiosquiers dessoudés en moins d’un mois, à coups de Beretta 93, en plein novembre, ça fait tache… Alors quand vient le tour de Monsieur Cul, ce brave revendeur de littérature cochonne qui ne demandait rien à personne, c’en est trop ! Pour Blanco, le flic blasé, comme pour ses potes Schram et Guigou, les deux justiciers RMIstes, pour Marcel le Chinois ou Sharif le journaleux… Et tout ça pour quoi ? Pour quelques paires de seins sur papier glacé ? Une hécatombe pour des fantasmes bon marché ? Ah ! Bonne mère… Elle est belle la pègre ! Quel trafic ! Et quelle concurrence…

Graine de courge : Une fois encore, les histoires de banditisme sont monnaie courante et nourrissent l’imaginaire des artistes locaux. Philippe Carrese, dans ce roman, nous raconte les “embrouilles” dans lesquelles s’est fourré Bouboule, un voyou recruté pour le hold up de la Banque Méditerranéenne de Commerce. Un ouvrage décalé, sur lequel Philippe Carrese confie “J’avais envie d’écrire un truc barré, et surtout un roman qui aurait pour cadre les quartiers Sud de Marseille, une vraie comédie !

Léo Loden : Cette série de bandes dessinées policières est signée Christophe Arleston au scénario et Serge Carrère au dessin. Les premiers albums se déroulent à Marseille ou dans la région et font référence aux lieux, événements ou personnages locaux. Ils racontent les aventures d’un ex-commissaire de police marseillais devenu détective privé.

, Sélection confinement : Marseille à lire, à regarder, à écouter, Made in Marseille

Vivre à Marseille

•  Marseille Instantanés : C’est le petit nouveau qui vient de débarquer dans les librairies marseillaises. Caroline Guiol et Sophie Sutra-Fourcade ont choisi de rassembler les plus belles photographies d’internautes dans un même “album”. Des quartiers Sud aux quartiers Nord, en passant par les plages et les calanques, laissez-vous transporter par la beauté des paysages de la cité phocéenne vue par ses habitants.

, Sélection confinement : Marseille à lire, à regarder, à écouter, Made in Marseille

Les Expressions marseillaises et provençales illustrées : Il va sans dire que le “parler marseillais” est bien une langue à part entière. A travers cet ouvrage, les humoristes Julien Strelzyk et Laurent Febvay nous expliquent ce vocabulaire bien particulier au fil de mises en situation photographiques décalées.

, Sélection confinement : Marseille à lire, à regarder, à écouter, Made in Marseille

La ville sans nom : Marseille est un monde à part. Frédéric Valabrègue nous parle de cette cité où “les Marseillais sont les héros aimés et haïs de ce roman. Sur un mode peu ordinaire, entre imprécation et chant lyrique, la démesure et l’excès de Marseille sont ici grandiosement mis en scène et c’est un clochard vitupérant qui décrit tout ce qu’il voit et entend ou croit voir et entendre, à travers un discours heurté, ordurier. Loin des blagues rituelles, le lecteur est convié, passant du tragique au comique, à un examen mouvementé de la ville“.

Les auteurs phares marseillais

•  Marcel Pagnol : Romans, pièces de théâtre, autobiographie… Les œuvres de Marcel Pagnol sont aussi plurielles que représentatives de la Provence. On y découvre, au fil de scènes devenues cultes, les décors qui ont participé à la réputation de Marseille, dont la fameuse partie de cartes au Bar de la Marine du Vieux-Port, dans Marius.

D’un livre à l’autre, le lecteur part sur les traces d’un enfant du pays, né à Aubagne, qui a fait ses études au lycée Thiers de Marseille, comme il le raconte dans Le Temps des Amours, avant de devenir l’écrivain que nous connaissons aujourd’hui. Sont aussi disponibles sur les plateformes de vente en ligne les bandes dessinées, adaptées des œuvres de Pagnol.

, Sélection confinement : Marseille à lire, à regarder, à écouter, Made in Marseille

Jean-Claude Izzo : Dans sa Trilogie marseillaise, l’écrivain marseillais Jean-Claude Izzo nous parle de sa ville, dans les années 90, qu’il dépeint avec passion dans un univers policier. Immigration, mafia, police, politique. Il décrit Marseille au scalpel, avec un regard dur et amoureux, et une précision qu’il tire de son expérience journalistique dans la ville. Et l’auteur ne s’arrête pas là ; C’est au travers de recueils de poésie, de nouvelles et de romans qu’il illustre le Sud de la France. Des œuvres à découvrir sans plus tarder.

, Sélection confinement : Marseille à lire, à regarder, à écouter, Made in Marseille

Documentaires

Politique :

Le système G : « G comme Gaston (Deferre), Gaudin ou Guérini ». Réalisé par Romain Fiorucci, Fanny Fontan et Frederic Legrand, produit par l’incontournable société de production marseillaise 13 Productions, ce documentaire décortique le système et l’héritage de ceux qui dirigent la ville : « Clientélisme, absence de vision métropolitaine, stagnation économique : un système décrié mais qui perdure ».

•  Marseille contre Marseille : Une série documentaire magistrale de Jean-Louis Comolli et Michel Samson qui retrace les campagnes municipales marseillaises depuis la mort de Gaston Deferre jusqu’en 214. « On prend le temps d’expliquer et de déplier les affrontements politiques et les luttes pour l’occupation du pouvoir. Nul besoin de spectacle ni de dragon ».

À découvrir en coffret.

, Sélection confinement : Marseille à lire, à regarder, à écouter, Made in Marseille

Société

• Péril sur la ville : Philippe Pujol revient cette fois en vidéo pour un portrait du quartier populaire de Saint-Mauront. Une immersion à la fois lumineuse et touchante dans un morceau de France, laboratoire menacé du vivre-ensemble. Un documentaire Arte à découvrir ici :

, Sélection confinement : Marseille à lire, à regarder, à écouter, Made in Marseille
Cliquez pour accéder au documentaire

Nature 

•  Planète Méditerranée : Nous vous en parlions ici, c’est l’exploration scientifique la plus incroyable de ces dernières années, au fond de la Méditerranée. Au départ de Marseille, le long des calanques, et jusqu’à Monaco. Le biologiste sous-marin Laurent Ballesta s’est enfermé avec trois autres plongeurs dans un caisson de quelques mètres carrés durant 28 jours. Un confinement qui leur a tout de même permis de sortir « à l’eau libre » plusieurs heures par jours durant plusieurs heures. Ils en ont rapporté des images et des connaissances inédite sur la vie sous-marine méditerranéenne. Arte en a tiré un documentaire à voir absolument ici :

, Sélection confinement : Marseille à lire, à regarder, à écouter, Made in Marseille
Planète Méditerranée : cliquez pour visionner le documentaire

Musique

  • Marseille, capitale rap : Réalisé par Gilles Rof et Didier D. Daarwin, ce documentaire retrace l’histoire du rap à Marseille en donnant la parole à quatre générations d’artistes. A travers les récits d’IAM, la Fonky Family et d’autres, redécouvrez ce courant musical ancré dans l’ADN de la ville depuis près de trente ans. A retrouver sur France 5, samedi 14 novembre à 22h30.

, Sélection confinement : Marseille à lire, à regarder, à écouter, Made in Marseille

Podcasts

•  Marseille vue sur les pauvres de @BingeAudioFr : Fin 2018, des immeubles s’effondrent dans la rue d’Aubagne. Ce 5 novembre, c’est toute une ville qui est endeuillée par la mort de 8 personnes. Cet épisode dramatique est le symbole d’une crise du logement dans la ville. “Marseille, vue par les pauvres”, est une série de quatre épisodes de Programme B, le podcast de Binge Audio.

Richesses, tourisme, mal-logement… On y écoute les témoignages de ses habitants, au travers d’une cohabitation bien spécifique à Marseille. « Je me rends au Mercure Hôtel, 4 étoiles au coeur de la Canebière, juste avant le marché de Noailles. Les chambres sont à 120 euros et dans la brasserie attenante, le brunch est à 35 euros. On m’avait dit “Tu verras, depuis le restaurant de l’hôtel, tu auras une vue panoramique du quartier”. Moi, j’aurais plutôt dit “vue sur les pauvres” ».

, Sélection confinement : Marseille à lire, à regarder, à écouter, Made in Marseille

Marseille sans galéjade ! : L’animateur Franck Ferrand nous raconte dans cette série de podcasts l’histoire de Marseille, plus ancienne ville de France. On y retrouve pour le moment 7 épisodes d’une vingtaine de minutes chacun, parmi lesquels : La peste de 1720, les origines de La Marseillaise, ou encore la véritable histoire du savon de Marseille.

• Cité Radieuse : Caroline Bindel, journaliste basée à Marseille, a lancé son podcast inspirant sur Marseille ces dernières années. « Une rencontre, une conversation avec des personnes inspirantes venant d’horizons très divers mais qui ont en commun de faire rayonner une ville : Marseille ! ». Tous les épisodes sont à retrouver ici.

• PopKast, le label de podcast 100 % marseillais : Alors que Paris tient le quasi-monopole de la production de podcasts, très en vogue ces dernières années, un label marseillais tient tête avec ses podcasts détonants, comme nous le racontions ici. L’équipe de Yesss en tête, le podcast féministe « de warriors », qui raconte les triomphes de femmes face aux violences sexistes (à lire ici). Mais encore Philippe Pujol, et son road-trip audio en Corse, ou les conversations de Djamila, Meriem et Nadia, femmes françaises d’origine maghrébine, qui « t’invitent à te joindre à leurs discussions autour de leurs identités » dans Na3Na3.

Tous les podcasts de Popkast sont à découvrir ici :

, Sélection confinement : Marseille à lire, à regarder, à écouter, Made in Marseille
Cliquez pour accéder aux contenus de PopKast

 

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !