Les travaux de la marina olympique avancent pour les épreuves de voile des JO 2024 à Marseille. Côté public, les spectateurs devraient assister aux compétitions depuis une tribune sur la plage et sur des bateaux. Le site de la fan zone n’est, quant à lui, pas encore défini.

Le chantier de la future marina olympique avance. Elle accueillera les épreuves de voile des Jeux olympiques de Paris 2024, dans l’ancienne base nautique du Roucas Blanc de Marseille. Les aménagements terrestres et maritimes sont déjà engagés depuis plusieurs mois.

Mais, ce jeudi 7 juillet, tous les partenaires institutionnels du projet ont tenu une grande cérémonie de « lancement officiel des travaux », pour marquer le coup avec une « photo de famille ».

2024, JO 2024 à Marseille : Le public en tribune sur la plage et sur des bateaux en mer, Made in Marseille
De gauche à droite : Tony Estanguet, président du Comité d’organisation des JO 2024, Benoît Payan, maire de Marseille, Renaud Muselier, président de la Région Sud, Martine Vassal, présidente du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence, Christophe Mirmand, préfet de région.

Tous ont rappelé leurs engagements financiers pour la création d’équipements et la préparation de l’événement sportif planétaire : pour la marina, 10 millions d’euros de la Ville et 6 millions du Département, avec un coup de pouce de la Région qui a « débloqué 5 millions d’euros pour démarrer au plus vite les travaux. Nous prenons en charge la construction du pôle espoirs », précise Renaud Muselier, président de Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Aménagement des sites d’entrainement, de la voirie, des espaces publics, gestion des plans d’eau… La Métropole avance un investissement total de 16,8 millions d’euros pour l’accueil des Jeux.

Quelques interrogations persistent à l’approche de l’événement

Certaines infrastructures sont encore à définir. D’abord, la tribune de 5000 places prévue pour que le public profite des épreuves de voile. Elle devait en premier lieu s’installer sur la Corniche, au Nord, en surplombant ainsi le stade nautique.

Tony Estanguet, président du comité d’organisation de Paris 2024, nous confirmait lors de sa dernière venue à Marseille l’abandon de ce projet pour le relocaliser au Sud de la base nautique, côté plages, en bord de mer.

« C’est bien ce qui se dessine », confirme aujourd’hui l’adjoint au maire en charge du littoral, Hervé Menchon. Il précise qu’elle doit prendre place entre le restaurant La Cabane des Amis et la digue du Prado. L’élu ajoute qu’une partie du public pourra également assister aux épreuves « en mer. Sur des bateaux prévus avec des partenaires associatifs. C’est acté avec l’État », affirme-t-il.

2024, JO 2024 à Marseille : Le public en tribune sur la plage et sur des bateaux en mer, Made in Marseille

Restent à définir les espaces événementiels durant la compétition : Fan zone, village olympique, marina piétonne… les diverses institutions ont évoqué plusieurs sites jusqu’à présent. Des abords du Mucem au Parc Chanot en passant par les plages voisines de la marina olympique. Cette dernière option « est la plus probable, mais pour préserver les usages balnéaires, cela pourrait se faire à Chanot », explique Hervé Menchon. À suivre donc.

Des aménagements après les JO pour la base nautique

Les travaux de la marina olympique doivent aboutir en 2023. Notamment pour permettre l’accueil, en juillet de cette même année, des « tests-events », avant-goût des JO. Fin 2024, à l’issue des Jeux, une seconde phase de chantier prévoit « l’aménagement du stade nautique du Roucas Blanc et du centre municipal de voile en phase héritage pour les Marseillais et pour le grand public ».

Ce « stade nautique unique sera un lieu ouvert à tous qui accueillera notamment les associations et le centre municipal de voile pour le plus grand plaisir des sportifs marseillais », insiste Benoît Payan, le maire de Marseille. À l’attention des instances nationales, il ajoute sa volonté de « conserver sur ce site le Pôle France et l’ensemble des athlètes de haut niveau qui feront rayonner Marseille et rapporteront des médailles olympiques à la France ».

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !