Ce jeudi, l’entreprise Mycélium, spécialisée dans la customisation de mobilier, s’installe chez les makers d’ICI Marseille pour un festival qui a vocation à montrer la complémentarité entre art et économie circulaire.

Mycélium est une société marseillaise qui customise sur mesure du mobilier destiné aux professionnels (entreprises, restaurants, hôtels…), avec des artistes urbains locaux.

Ce jeudi, dans les locaux de la manufacture ICI Marseille, la fondatrice de cette entreprise, Émeline L’Hardion, compte bien démontrer qu’il existe une complémentarité entre art et économie circulaire.

Redonner de la valeur aux meubles

« Je suis arrivée il y a deux ans à Marseille, et j’ai été très vite interpellée à la fois par la thématique des déchets et la place omniprésente de l’art dans les rues », explique Émeline L’Hardion. Elle commence alors à récupérer des meubles pour les donner à des associations. Aujourd’hui elle travaille avec une dizaine d’artistes : « Je propose d’habiller des espaces à partir du mobilier déjà existant », détaille-t-elle.

Pour cette juriste de profession, la journée organisée à ICI Marseille sera l’occasion d’échanger sur ce thème de l’économie circulaire qui lui est cher. Au programme, une après midi de discussions autour de l’art. Et le soir, place à la fête.

Des tables rondes et des DJ set

La première partie de l’après midi sera consacrée aux échanges et à la découverte. De 14h à 17h45, le public pourra venir discuter avec des artistes pour découvrir leur savoir-faire. Des intervenants spécialisés dans l’économie circulaire seront également présents, comme Hélène Marliangeas, spécialiste de l’urbanisme transitoire, Clémentine Bosse d’Inter-Made, Samy Chabot de Valdelia ou encore Baptiste Lusson, élu de la mairie des 6 et 8e arrondissement de Marseille.

« Il y a une réelle force de l’alliance entre l’économie circulaire et l’art », explique Émeline L’Hardion. C’est pourquoi, en plus de l’après-midi d’échanges, une soirée festive, artisanale et immersive est prévue.

Au programme, trois DJ sets et un concert de rap. Le groupe de percussionnistes Toulikou, issu du collectif Bokolo, ouvrira le bal sur des rythmes effrénés de percussions africaines. Ensuite, le DJ L’équilibriste prendra la relève en mixant sur platine vinyles. Pour continuer la soirée, les rappeurs Malick La preuve, Teize et Dalichar présenteront en exclusivité leur tout nouvel EP. La soirée s’achèvera avec DJ DOSE.

L’après midi de discussions et d’échanges est gratuite et ouverte à tous. Pour le soir, il faudra débourser la somme de cinq euros pour profiter de la programmation. Pour la billetterie, rendez-vous ici.
Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !