« Les carnets de rendez-vous des développeurs économiques du territoire sont pleins ». Pour Gérard Gazay, vice-président de la Métropole, la chasse en meute sous le porte drapeau One Provence porte ses fruits au MIPIM de Cannes, la grande messe internationale de l’immobilier.

Stand soigné, écrans géants, maquettes, dépliants promotionnels, conférences des grands acteurs de l’immobilier de la Métropole Aix-Marseille-Provence… bienvenue au MIPIM, le Marché international des professionnels de l’immobilier.

Durant 4 jours, collectivités et investisseurs venus du monde entier – 100 nationalités représentées – sont réunis au Palais des festivals de Cannes pour essayer de « vendre » leurs territoires.

, Les acteurs économiques de la métropole marseillaise en quête d’investisseurs au MIPIM, Made in Marseille
Le stand One Provence et la maquette Euroméditerranée

One Provence où l’union des forces vives du territoire

Sur le stand One Provence, la Métropole a regroupé ses partenaires Euroméditerranée, l’aéroport Marseille Provence, le Grand port maritime de Marseille Fos et Provence Promotion. L’objectif ? Faire une démonstration de force des atouts du territoire et attirer de futurs investisseurs.

Un territoire aux multiples atouts

Une dynamique qui s’inscrit dans la foulée d’une année 2021 record pour le territoire. « Avec 83 projets d’investissements qui se sont concrétisés en 2021, générant et pérennisant plus de 2 100 emplois, Provence Promotion, l’agence de développement économique de la Métropole, a présenté ses meilleurs résultats depuis plus de 10 ans. Ces chiffres témoignent d’une croissance sur les six dernières années de plus de 30 %, passant de 65 implantations d’entreprises accompagnées en 2016, à 83 en 2022 (65 en 2020 en raison de la crise sanitaire) ».

La clé de ce succès ? « On offre quelque chose dans la région marseillaise qui n’a pas de concurrence en France et même sur le pourtour méditerranéen. C’est très rare de trouver une ville qui a un passé aussi tourné vers le Sud, qui a une population qui arrive autant du Sud, et qui en même temps dispose de filières porteuses comme les hautes technologies, l’énergie ou l’aéronautique » défend Hugues Parant, directeur général d’Euroméditerranée.

Euroméditerranée veut imaginer le modèle de la ville durable méditerranéenne

Après deux années de Covid, ce MIPIM est avant tout l’occasion pour Euroméditerranée de démontrer son savoir-faire dans la fabrique de la ville durable méditerranéenne et d’impulser une ouverture vers l’Afrique. Mercredi 16 mars, dans la matinée, Hugues Parant a signé un partenariat avec ONU-Habitat afin de promouvoir le développement de villes durables à l’international.

Alors que l’Afrique fait face aujourd’hui à un véritable bouleversement démographique et que ses besoins en développement urbain sont immenses, les projets d’aménagement se réfèrent le plus souvent au modèle de la Smart city anglo-saxonne ou asiatique. Un modèle « dont la pertinence peut pourtant être questionnée au regard des défis économiques, sociaux et environnementaux rencontrés par les villes du continent africain ».

Dans l’après-midi, Euroméditerranée a animé un tour de table des grands chantiers qui sont lancés ou livrés cette année sur son périmètre.

Du côté de Saint-Charles, qui tend à devenir « le hub jeune de Marseille » selon Hugues Parant, la proximité de l’université et de la gare TGV en font un secteur stratégique. C’est ici que verra le jour ,en septembre 2022, le bâtiment Adriana et son offre de bureaux développée par Newton Offices. L’immeuble de 10 000 m² dédiés aux entreprises et aux étudiants, abritera des espaces de bureaux flexibles, 5 écoles du numérique, un restaurant et une salle de sport.

, Les acteurs économiques de la métropole marseillaise en quête d’investisseurs au MIPIM, Made in Marseille
Guillaume Pellegrin, fondateur de Newton Offices présente son programme Adriana

A quelques mètres de là, l’IMVT (Institut Méditerranéen de la Ville et des Territoires à Marseille) regroupera 1 500 étudiants issus de la fusion sur un même site des écoles d’architecture et de paysage de Luminy et de l’institut d’urbanisme régional d’Aix-en-Provence.

À la Joliette, le terrain laissé libre après la démolition de l’ancien Hôpital Desbief, deviendra un immeuble de bureaux « M factory » et un ensemble de logements « M Life » piloté par Icade Promotion. Une opération mixte avec 129 logements et 6 300 m² de bureaux.

Un peu plus haut sur le périmètre Euromed, il est question d’urbanisme transitoire et de tiers-lieux. L’opération « la Tulipe » dans le quartiers des Crottes va faire émerger d’une fiche industrielle, un centre national du graffiti et des disciplines hip-hop, des ateliers de créateurs, un dispositif d’hébergement, entre l’hôtel et l’auberge de jeunesse, et une quarantaine de logements.

Vers une année 2022 record ?

L’aéroport Marseille Provence et le Grand port maritime ont également présenté leurs projets de développement, véritables leviers d’attractivité pour la Métropole.

Le MIPIM qui referme ses portes ce soir à Cannes, devrait permettre de poursuivre la dynamique de reprise économique réamorcée en 2021. Les acteurs de la métropole espèrent tous une année 2022 record en termes d’investissements.

À lire aussi

, Les acteurs économiques de la métropole marseillaise en quête d’investisseurs au MIPIM, Made in Marseille

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !