D’ici à 2025, le noyau villageois des Crottes (15e) fera l’objet d’une vaste opération de requalification portée par Euroméditerranée. Espace culturel, musée du street-art, atelier d’artisans, école de hip-hop, salle de spectacles, logements, auberge de jeunesse et hôtel investiront d’anciennes friches industrielles.

Retisser le lien entre les quartiers, se réapproprier d’anciennes friches industrielles pour faire émerger des lieux de culture, de spectacle et d’habitation, tel est le pari de ce nouveau projet lancé en 2019 par l’Établissement Public d’Aménagement Euroméditerranée (EPAEM). Le financement s’appuiera sur le « fonds friches » porté par l’État, qui prévoit une enveloppe globale de 300 millions d’euros dans le cadre de son Plan de relance.

, Musée du street-art, école de hip-hop et auberge de jeunesse en projet aux Crottes, Made in Marseille
Le projet retenu par Euroméditerranée © Atelier Monchecourt

Donner une nouvelle vie au patrimoine industriel marseillais

Au coeur du quartier des Crottes, situé dans le 15e arrondissement de Marseille, l’EPAEM vient de sélectionner un groupement représenté par la société de conseil en stratégie immobilière Captown et composé de la société de street art Maquis-art, de l’agence Monchecourt & Co (architecte du patrimoine), de la société spécialisée en rénovation et réhabilitation urbaine Histoire & Patrimoine (groupe Altarea) et du bureau d’études Etamine (développement durable), afin de réhabiliter deux anciennes friches industrielles. La livraison des projets est prévue en 2024 et 2025.

En premier lieu, la Savonnerie la Tulipe (3 604 m2) sera réinvestie par la société Maquis-art, qui exploitera un espace culturel comprenant un musée du street-art, un atelier des artisans (SOHO), une école de hip-hop, une salle de spectacles ainsi qu’un espace en plein air. Et juste à côté, la manufacture Moncada (2 267 m2) abritera quant à elle 40 logements qui s’inspireront « de l’imposant volume industriel du bâti, favorisant la luminosité naturelle des intérieurs, la stature des belles hauteurs sous plafonds et la création d’espaces extérieurs privatifs » précise Euroméditerranée, ainsi qu’un nouveau bâtiment qui accueillera la création d’une auberge de jeunesse et d’un hôtel Lifestyle, réalisé par l’Atelier Monchecourt & Co.

, Musée du street-art, école de hip-hop et auberge de jeunesse en projet aux Crottes, Made in Marseille
L’auberge de jeunesse © Anyoji Beltrando

« Le projet s’inscrira dans une démarche d’inclusion économique et sociale, en prenant en compte les projets d’urbanisme transitoire MOVE d’Euroméditerranée en cours. Cette action sera coordonnée par Captown, qui porte l’expertise de l’assistante à maîtrise d’usage pour le compte du groupement. Ces trois lots seront également soumis à un objectif environnemental ambitieux avec des solutions de rénovation qui devront être adaptées au contexte Méditerranéen. Le groupement lauréat aura notamment pour objectif d’atteindre 60% d’économies d’énergie dans la réhabilitation des logements grâce à la méthodologie HAPPEN, projet H2020 de recherche et l’innovation financé par l’Union Européenne dont Euroméditerranée est bénéficiaire depuis 2018 » détaille Euroméditerranée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !