La gare ferroviaire du Canet est dans le viseur d’Euroméditerranée depuis des années pour y réaliser un grand parc autour du ruisseau des Aygalades et des logements. La SNCF a accepté de céder le site de 25 hectares d’ici 2023.

Un détail de taille dans la gigantesque opération de rénovation urbaine Euroméditerranée, au Nord de Marseille. Son extension de 169 hectares décrétée en 2007, Euromed 2, est amputée d’une zone de 25 hectares, soit près de 15 % du périmètre d’intervention.

En effet, l’ancienne gare du Canet (14e), son réseau ferroviaire et les bâtiments industriels attenants appartiennent toujours à la SNCF. L’emprise marque une rupture dans l’opération de renouvellement urbain entre le quartier du Canet à l’Est, et les interventions lancées à l’Ouest (Les Crottes, Les Fabriques, Gèze…). Voilà bientôt 10 ans qu’Euroméditerranée projette d’y créer un immense parc le long du ruisseau des Aygalades renaturalisé, ainsi que des logements.

La Société nationale des chemins de fer vient de se décider à céder le foncier. Les deux institutions l’annoncent dans un communiqué commun : Le 22 décembre 2021, « SNCF Immobilier et l’Etablissement Public d’Aménagement Euroméditerranée ont signé un protocole foncier portant sur la valorisation de la gare du Canet ». Il doit aboutir à la cession du site. Si le montant est encore inconnu, le changement de propriétaire « interviendra fin 2023 ».

Une coulée verte et 2 000 à 3 000 logements en projet

Euroméditerranée qualifie cette signature d’« étape cruciale pour l’aménagement de l’opération d’intérêt national ». En effet, avant même d’être assuré de récupérer le site, l’Établissement public d’aménagement s’est fixé comme cap 2028, pour y réaliser le parc des Aygalades. Une « immense coulée verte » entre 16 et 27 hectares, sur une longueur de 1,5 kilomètre. Ce projet estimé à plus de 35 millions d’euros doit offrir un cheminement végétalisé le long du ruisseau des Aygalades, déterré et renaturalisé.

Ce nouvel espace vert doit relier le parc François Billoux au parc de Bougainville dont l’aménagement vient d’être lancé. Ce dernier fera donc office de premier maillon de la future grande trame naturelle. La livraison de ce premier parc de 4 hectares, face au métro Bougainville, est prévue en 2024. Mais « le jardin partagé sera mis à disposition des habitants dès 2022 », nous précise Euromediterranée.

L’emprise de la gare du Canet fera également place au « développement d’un projet urbain de grande ampleur, intégrant la réalisation de 2 000 à 3 000 logements, dont 25 % de logements sociaux ».

À relire

, La SNCF va céder la gare du Canet pour la création d’une coulée verte et de logements, Made in Marseille
Le chantier du futur parc Bougainville est lancé dans les quartiers Nord
Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !