Martine Vassal, présidente (LR) de la Métropole Aix-Marseille Provence rencontre ce vendredi 15 octobre, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, avant un dîner avec Emmanuel Macron pour parler de l’avenir de la métropole.

À l’occasion d’une conférence de presse, ce jeudi 14 octobre, Martine Vassal, présidente (LR) de la Métropole Aix-Marseille Provence, a exposé sa vision d’une « métropole de projets », à l’heure de la réforme institutionnelle.

Pour elle, le premier acte consiste à déterminer « quelles compétences doivent remonter », des conseils de territoire à l’entité centrale. Aujourd’hui, par volonté politique et parce que la loi le permet, les anciennes EPCI ont gardé la main sur la gestion de quelques grandes compétences, de fait, partagées avec l’instance métropolitaine.

, Réforme de la Métropole : Martine Vassal rencontre Jacqueline Gourault ce vendredi, Made in Marseille

Si bien que chaque « territoire », au nombre de six dans la métropole Aix-Marseille Provence (AMP) applique sa propre stratégie. C’est le cas de la politique de l’habitat, par exemple. « Concrètement aujourd’hui, le permis de louer se développe dans chacun des territoires comme chacun l’entend, on pourrait imaginer qu’il y ait une stratégie métropolitaine qui donne une cohérence sur cette thématique-là », explique David Ytier vice-président au logement d’AMP et directeur de la Société publique locale d’aménagement d’intérêt national (SPLA-In) chargée de piloter la rénovation du centre-ville de Marseille.

A lire aussi

, Réforme de la Métropole : Martine Vassal rencontre Jacqueline Gourault ce vendredi, Made in Marseille
Déchets, voirie, éclairage : la répartition des compétences Ville-Métropole au coeur du débat

Des compétences stratégiques aux compétences à la carte

Mobilité, attractivité, aménagement, environnement, développement économique… Martine Vassal a égrainé quelques-uns des grands projets lancés notamment en matière de transports, dont certains attendent le 1 milliard de l’État. Des domaines sur lesquels elle souhaite que la Métropole reprenne pleinement la main. « C’est une réforme métropolitaine importante et il faut que la loi change ça, parce que sinon je ne peux pas le faire ».

Un amendement à la loi 3DS (différenciation, décentralisation, déconcentration et simplification), votée en juillet 2021 au Sénat, devrait passer à l’Assemblée nationale, le 3 décembre. Martine Vassal espère qu’elle contiendra « les compétences stratégiques ».

Ce sera tout l’objet de sa rencontre, ce vendredi après-midi, avec Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales. La discussion aura également pour but de déterminer s’il est possible d’inscrire dans la loi la possibilité de laisser à chaque commune le soin de négocier les compétences qu’elle souhaite retrouver, ce qui par conséquent doit également redéfinir le rôle « territoires ».

Martine Vassal souhaite avant tout « avancer. Laissons ensuite aux territoires le temps de s’organiser », avec notamment la tenue d’une « conférence fiscale l’année prochaine pour savoir qu’elles sont les leviers qui permettront des dégager des capacités d’investissements ».

A lire aussi

, Réforme de la Métropole : Martine Vassal rencontre Jacqueline Gourault ce vendredi, Made in Marseille
Réforme de la Métropole : les enjeux de la conférence des maires

Une réponse au Président de la République

Le retour sur les projets lancés et à venir est une réponse directe au Président de la République qui revient à Marseille vendredi et samedi [lire ici] : « ce n’est pas parce qu’il arrive qu’on a commencé à travailler. Cette vision globale nous la travaillons depuis 2018. On avait prévu tous ces développements, ce qui manquait c’est un peu d’argent », dit-elle.

La présidente de la Métropole place « beaucoup d’espoirs » dans la visite d’Emmanuel Macron, « il y a beaucoup d’optimisme de ma part. J’ai hâte d’être à demain soir et savoir ce qu’il va nous annoncer ».

Elle exposera sa vision à l’occasion d’un dîner en présence, entre autres, du maire de Marseille Benoît Payan et de Laurent Carrié. Le conseiller chargé des territoires à Matignon vient d’être nommé préfet à l’égalité des chances dans les Bouches-du-Rhône, chargé de suivre le plan « Marseille en grand ».

A relire

, Réforme de la Métropole : Martine Vassal rencontre Jacqueline Gourault ce vendredi, Made in Marseille
Réforme de la Métropole : les premières pistes de propositions à Emmanuel Macron
Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !