Neuf entreprises viennent d’être sélectionnées pour imaginer le port de demain, un port ouvert sur son territoire et moins polluant. Elles vont collaborer pendant plusieurs mois avec des grands groupes ou des institutions du territoire.

Ce lundi 19 juillet, le Grand port maritime de Marseille, la Chambre de commerce et d’industrie Aix-Marseille Provence et Aix-Marseille Université ont dévoilé les 9 lauréats du Smart Port Challenge. L’objectif de ce dernier est de construire le port du futur à travers des défis innovants. Énergies renouvelables, tri des déchets, transports décarbonés, tourisme,… autant de thématiques que ces startups devront aborder sous un nouvel angle.

En mai dernier, le Grand port maritime de Marseille lançait la 3e édition du Smart Port Challenge« Notre idée est de développer un port dans l’air du temps, qui va moins polluer. Un port citoyen, dans son territoire et ouvert au monde de demain », explique Jean-François Suhas, membre élu de la Chambre de commerce et d’industrie.

9 défis ont ainsi été imaginés par des groupes et acteurs du territoire métropolitain sur le thème “Un port dans son territoire”. 29 acteurs de la région y ont répondu. Ce lundi 19 juillet, les lauréats ont enfin été annoncés.

, Smart Port : 9 startups se challengent pour imaginer le port du futur, Made in Marseille

9 défis, 9 lauréats

  • Le premier défi, lancé par EDF et visant à tirer bénéfice de la digue du large en termes de production d’énergie renouvelable, a été remporté par Farwind Energy, une entreprise spécialisée dans l’exploitation de l’énergie du vent en haute mer. Elle capte cette dernière à l’aide d’un navire qui la ramène ensuite directement au port, stockée dans des batteries ou sous forme d’hydrogène. Elle est ensuite livré aux infrastructures en ayant besoin. Un prototype a déjà été réalisé et une mise à l’eau du navire final est prévue pour fin 2022.
  • Pour son défi de production de biométhane en cycle court, le groupe CMA CGM n’a pas sélectionné de lauréat mais s’est rapproché de Sakowin, une entreprise spécialisée dans les solutions hydrogène.
  • L’entreprise Veolia et son défi de valorisation des déchets organiques en circuit court a quant à elle sélectionné deux lauréats : Bee&Co, spécialisée dans la transformation des déchets organiques en énergie et compost, et Synchronicity qui s’occupe de la problématique des flux cyclo-logistiques afin de décarboner les villes.
  • Le 4e défi, proposé par Interxion et recherchant un calculateur et comparateur énergétique environnemental, a été remporté par l’agence de communication Digital Logiq, qui aide les marques à accomplir leurs objectifs RSE.
  • La société Hammerson en charge du centre commercial des Terrasses du Port a sélectionné la start-up Deki afin de réduire l’empreinte carbone liée aux déplacements. Cette dernière a conçu une plateforme de logistique urbaine 100% décarbonée. Une première boucle est en place depuis le 1er avril 2021 sur Marseille avec des marques telles que Maison Ferroni. Elle a permis de livrer presque 3 tonnes de marchandise sans aucune émission de gaz à effet de serre.
  • Le défi de NGE Connect consistant à trouver des systèmes de fermeture nomades intelligents pour sécuriser des équipements à distance a été remporté par Ineo Sense, une société spécialisée dans la conception d’objets connectés.
  • Porté par le Port de Marseille Fos et l’Union maritime et fluviale, le 7e défi vise à faciliter la mise en relation entre les étudiants, formateurs et employeurs de la place portuaire. Il a été remporté par la plateforme d’apprentissage immersive Wixar.
  • La Ville de Marseille a, pour la première fois porté un défi : « Comment valoriser le patrimoine culturel maritime de Marseille et faciliter de manière ludique et interactive son appropriation par les Marseillais, notamment les jeunes ? ». Le lauréat est Edikom, une société spécialisée dans la production de supports numériques et pédagogiques dans le domaine de la valorisation territoriale, culturelle, patrimoniale et scientifique. La technologie d’Edikom permettra aux habitants d’explorer le port et son patrimoine à travers des objets, des photographies et l’exploration des infrastructures maritimes.
  • Le 9e et dernier défi, porté par le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, le Club de la croisière Marseille Provence et Provence Tourisme a été remporté par l’entreprise GuideMeCity. « Comment nourrir l’envie des croisiéristes qui ont fait une escale à Marseille de revenir en Provence pour un plus long séjour ? », l’entreprise souhaite y répondre en mesurant et redirigeant le flux de croisiéristes à travers la ville.
, Smart Port : 9 startups se challengent pour imaginer le port du futur, Made in Marseille
Les lauréats du Smart Port Challenge accompagnés des porteurs de projets © I.B

Les solutions dévoilées le 30 novembre prochain

Jusqu’au 19 novembre 2021, les 9 lauréats se lancent ainsi dans une phase d’expérimentation d’une durée de 4 mois, accompagnés par Kedge Business School et l’équipe du Smart Port Challenge. Ils pourront mettre en œuvre leurs solutions sur des lieux mis à disposition par les partenaires du challenge mais aussi mobiliser les équipes du groupe ou de la collectivité porteur du défi. À la fin de l’aventure, une récompense de 15 000 € leur sera attribuée.

Un Smart Port Day devrait ensuite être organisé le 30 novembre prochain. Il y sera dévoilé les solutions innovantes portées par chacun des lauréats, qui devraient venir « enrichir l’écosystème » du Grand port maritime de Marseille.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !