Avec son projet Consigne de Provence, l’association Ecoscience a donné une seconde vie à 35 000 bouteilles de vin en 2019. Son objectif : réinstaurer le système de consigne dans la région grâce à la création d’un centre de lavage en Provence. Cinq producteurs ont déjà adopté le mouvement, et vous ?

La consigne de bouteilles en verre, disparue depuis les années 90 en France, fait son grand retour en Provence. Porté par l’association, Ecoscience créée en 2005 à Brignoles, le projet a permis de remettre en place une filière de collecte, de lavage et de distribution de bouteilles de vin dans la région.

« Ecoscience aide les producteurs à se diriger vers une bonne pratique environnementale. Avant la création du projet “La Consigne de Provence”, nous demandions à nos clients de réduire leur production de déchets et ils nous répétaient sans cesse “avant, nous avions la consigne et c’est ce qu’il y avait de plus efficace”, redévelopper cette solution était donc un réflexe tout à fait logique pour nous », explique Marie Robin, co-chargée du projet La Consigne de Provence.

En 2018, l’équipe d’Ecoscience, soutenue par la Région PACA, SIVED NG ou encore l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), a donc commencé à travailler avec le domaine viticole La Marseillaise, dans le Var. Aujourd’hui, quatre autres producteurs sont en phase d’adopter le système de consigne. Parmi eux, les Vignerons de Correns ainsi que la brasserie Aquae Maltae située à Aix-en-Provence. Une cinquantaine d’autres artisans, vignerons et brasseurs de la région, s’intéressent également au projet.

, La consigne des bouteilles en verre fait son grand retour en Provence, Made in Marseille

Quatre fois moins d’énergie et 33% moins d’eau que le recyclage

« Pour fabriquer une bouteille à partir de tessons de verre, il faut les refondre à 1500 degrés pendant 24h, c’est énorme. Le recyclage c’est bien, mais la consigne c’est mieux », continue Marie Robin. En effet, consigner les bouteilles en verre nécessite quatre fois moins d’énergie et 33% moins d’eau que le recyclage.

Pour répondre aux exigences du marché, Ecoscience a mis en oeuvre une démarche rigoureuse de gestion de la qualité avec, notamment, la mise en place d’analyses des risques et de points de contrôles (HACCP): « Les bouteilles sont lavées dans un bain à 80°C, composé d’une solution basique. En comparaison avec le procédé de recyclage, en plus d’être économe en énergie, le lavage des bouteilles utilise moins de produits chimiques », explique Ecoscience Provence.

Installation d’un centre de lavage dans la région

En 2019, 35 000 bouteilles de vin ont, ainsi, été lavées chez des sous-traitants, basés en Bourgogne et dans la Drôme, avant d’êtres renvoyées chez l’embouteilleur. « Notre territoire produit et consomme 40 millions de bouteilles. Il serait plus logique d’avoir un centre ici, en Provence, pour ne pas avoir à les délocaliser », insiste la chargée de projet.

C’est pourquoi l’association prévoit d’installer, à l’horizon 2025, un centre de lavage en Provence afin d’encrer la pratique de la consigne dans la région : « elle va aussi créer des emplois locaux, puisque l’atelier de lavage requiert plus de main d’œuvre que les usines verrières et le centre de recyclage », continue Marie Robin.

Enfin, Ecoscience Provence a pour objectif, cette année, de « collecter, consigner et réemployer plus de bouteilles, ainsi que de fédérer de plus en plus de producteurs ». Sur le long terme, elle souhaiterait pouvoir inclure dans son projet tous les types de récipients en verre.

, La consigne des bouteilles en verre fait son grand retour en Provence, Made in Marseille

Un réseau de consigne s’étend à travers la France

Mais la Provence n’est pas la seule région où la consigne se réinstalle peu à peu. Partout en France, de nombreux organismes visent également à faire revenir cette alternative au recyclage, moins énergivore et chronophage. En Nouvelle-Aquitaine, en Île-de-France ou encore dans la Somme, un réseau de consigne s’étend avec l’aide de la plateforme Réseau Consigne, qui vise à aider les professionnels français à se tourner vers des systèmes de réutilisation et réemploi des emballages.

Si vous souhaitez rejoindre La Consigne de Provence, contactez l’équipe d’Ecoscience à cette adresse mail:  contact@laconsignedeprovence.fr

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !