Le nouveau parc « La Cômerie » dans les jardins du couvent des Soeurs Franciscaines, rue Breteuil (6e arr.) quartier Vauban ouvre au public le 2 décembre.

La Ville de Marseille a décidé de ne pas laissé passer l’opportunité de faire de La Cômerie, « un poumon vert » au coeur de Marseille, comme le soulignait Yves Moraine, et un espace dédié à la culture. Les Soeurs Franciscaines Missionnaires de Marie ont cédé à la municipalité, par voie de préemption (délibération du conseil municipal du 8 octobre 2018), leur couvent situé au 202, rue Breteuil, dans le 6e arrondissement de Marseille, pour une somme d’environ 7 millions d’euros.

C’est en 1885 qu’elles ont fondé ce domaine qui s’étend sur 1,1 hectare, composé d’un pavillon de 116 m2, d’une chapelle de style néo-roman et d’un couvent (935 m2) ainsi que des bâtiments indépendants. Mais aussi un grand parc de 10 000 m2, qui abrite de nombreuses espèces végétales, des pins, figuiers, platanes, tilleuls, un cèdre, un verger en terrasses au sud avec amandier, abricotier, prunier, néflier… et une oliveraie.

, La Cômerie, un nouveau parc public dans le quartier Vauban à Marseille, Made in Marseille

« Je souhaite que ce parc soit ouvert à la population, qu’il soit visible et qu’il devienne un vrai espace de liaison ouvert, naturel, végétal et piétonnier, interquartier, au cœur du 6e arrondissement », nous expliquait Yves Moraine, maire LR des 6e et 8e arrondissements, en amont du  conseil municipal du 17 juin dernier. Ainsi, le Parc de la Cômerie reliera le quartier de Vauban à la rue Breteuil, avec : une aire de jeux pour enfants, des espaces pour la détente avec des bancs, un environnement paysager, des jardins partagés et espaces de biodiversité…

La délibération qui a été votée concernait la réalisation d’un certain nombre de travaux, avant le choix d’un maître d’œuvre pour la conception et la réalisation un projet plus abouti.

, La Cômerie, un nouveau parc public dans le quartier Vauban à Marseille, Made in Marseille
Vue Google map du parc

Ouverture reportée pour sécuriser les lieux

La Ville de Marseille a ainsi été mandatée pour procéder aux premiers travaux (lire encadré) autorisant l’ouverture du parc au public. La Ville souhaitait « l’ouverture du domaine au plus tôt afin d’offrir au public un lieu de détente et de promenade. Cette ouverture bénéficiera à la population riveraine en créant une traversée piétonne raccourcie. Cette première phase de travaux propose l’aménagement des entrées rue Villas Paradis et rue Lacédémone, de mettre en défend les zones dangereuses, de sécuriser les cheminements et éliminer les végétaux morts ou dépérissant. Il s’agira également, d’une part, de requalifier le petit pavillon central en logement pouvant accueillir un gardien qui sécurisera les lieux, et d’autre part de clôturer la partie basse afin de mettre ces parties en protection, de relever les murs d’enceinte, de créer des portails et de requalifier les entrées », précise la délibération du conseil municipal.

, La Cômerie, un nouveau parc public dans le quartier Vauban à Marseille, Made in Marseille

L’ouverture prévue initialement au mois d’octobre a été reportée pour raisons de sécurité et de nettoyage des lieux. C’est donc ce 2 décembre que le site ouvre ses portes aux Marseillais. L’idée est de leur permettre de s’y balader, d’appréhender l’espace avant la mise en œuvre d’un projet de paysage valorisant l’ensemble du domaine, en proposant notamment une aire de jeux intégrée et une traversée piétonne efficace entre deux rues majeures du quartier. Des aménagements qui répondront également à la demande des riverains.

Afin de proposer un projet complet et en vue d’une ouverture future de l’entrée rue Breteuil, une étude de structure est nécessaire sur l’escalier et ses murs de soutènements. Celle-ci permettra d’évaluer la nature et le coût des travaux pour définitivement mettre en sécurité l’enceinte du site. Aussi, une nouvelle délibération sera nécessaire.

Dans l’attente d’un futur aménagement plus complet, le parc du domaine constitué d’une pinède sera sécurisé. L’accès de ce parc se fera par le 5 rue de Lacédémone et par la rue Villas-Paradis. « Cet îlot de verdure offrira un espace de nature préservée dans un écrin de tranquillité au cœur de la cité. »

Création d’un centre des arts et de la culture

Le deuxième objectif est la création dans le bâti existant ou après démolition, d’un centre des arts et de la culture « pour les 6-8e arrondissements qui n’en disposent pas, contrairement à d’autres secteurs de la ville », poursuit le maire des 6-8e. Un nouvel espace qui permettrait « à de nombreuses troupes, amateurs de théâtre, de danse, de venir s’y exprimer, d’organiser des expositions… ». Sur 3000 m2, ce nouvel équipement décentralisé alliera apprentissage et pratique des activités artistiques en mettant à disposition des habitants du secteur un lieu de vie et d’animations culturelles telles que :

des salles de musique,
des salles de danse et d’expression corporelle, un atelier de chant,
des salles de peinture et de dessin,
une salle pour des cours de théâtre,
un atelier de sculpture,
un atelier de création digitale,
un atelier dédié au son,
un atelier de photos,
un atelier de poésie et d’écriture,
des espaces d’expositions,
une salle de spectacle modulable…

« Je voulais faire ça depuis longtemps, j’ai raté quelques opportunités, donc là je la saisis », reprend Yves Moraine.

, La Cômerie, un nouveau parc public dans le quartier Vauban à Marseille, Made in Marseille

Dans l’attente du lancement des études permettant la faisabilité de la Maison des arts et de la culture, l’association Montévidéo a obtenu un titre d’occupation temporaire « afin déjà de faire vivre l’espace ». « Il ne s’agit pas de trouver une solution de repli, car ils souhaitent rester où ils sont et je les soutiens dans cette démarche, mais je crois pour avoir échangé avec Hubert Colas qu’ils seraient intéressés pour proposer certaines activités éphémères, des événements… On peut trouver un accord gagnant-gagnant le temps de réaliser le projet définitif », expliquait Yves Moraine.

Extension de l’école Notre-Dame de France

Troisième axe du projet : permettre l’extension de l’école Notre-dame de France, limitrophe de cette parcelle, « qui étouffe un peu sur un terrain très contraint et dont je ne voudrais pas qu’elle soit tentée d’aller s’installer dans des lieux plus hospitaliers, car on a besoin en centre-ville, d’écoles y compris d’écoles privées et on a vu le désastre causé par la fermeture de Saint-Thomas d’Aquin ».

Cette extension permettrait à l’établissement d’installer entre autres des équipements sportifs, un auditorum… sur un morceau de parcelle quasiment déjà séparée de la propriété La Comerie, par un mur d’enceinte. Dans ce cadre, le conseil municipal a voté en séance du 16 septembre 2019 le principe de la cession à Notre-Dame-de-France d’une parcelle de terrain bâtie afin de permettre cette extension.

La Ville de Marseille attend la réponse de la direction de l’établissement sur l’évaluation financière de l’administration des Domaines qui lui a été transmise.


Informations pratiques :
Ouverture du parc au public : lundi 2 décembre 2019
Ouvert lundi au dimanche,
 du 1er octobre au 31 mars : de 7h45 à 17h15
Du 1er avril au 30 septembre : de 7 h 45 à 18 h 45


Pour assurer cette première partie de travaux, le conseil municipal du 17 juin 2019 a voté une enveloppe de 500 000 euros comprenant :

    • l’installation du chantier
    • les travaux de mise en sécurité
    • la maçonnerie
    • les travaux pour la végétation (abattage, taille, débroussaillage, nettoyage)
    • l’aménagement, (portillons , grilles, clôtures, portails)
    • les travaux de transformation d’un petit pavillon en maison de gardien
    • les études diverses
    • les aléas

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !