Pour remplacer le projet de ValTram d’Aubagne, tramway entre Aubagne et la Bouilladisse, la métropole Aix-Marseille-Provence mise sur des bus express sur les autoroutes. Elle va également relancer une étude pour prolonger le tramway entre Aubagne et la Barasse à Marseille, suivant un tracé qui double celui de la ligne de TER existante.

Pour Jean-Pierre Serrus, vice-président de la métropole en charge des Transports, il n’y a pas lieu de parler de doublon pour ce projet de ligne de tramway. Pourtant, en imaginant le tracé du futur tramway qui prolongerait la ligne aubagnaise, on voit qu’il suivrait très probablement celui de la ligne de TER qui permet déjà de relier Marseille et Aubagne.

« Ce n’est pas parce que deux traits sont parallèles sur une carte qu’ils ont les mêmes utilisations ! Si on veut un système de transport régional express avec le TER pour sillonner la métropole, il faut mettre en place des systèmes complémentaires qui permettent des arrêts plus fréquents ». D’où la légitimité d’un tramway entre Aubagne et Marseille selon l’élu.

, Un projet de tramway Aubagne-Marseille en doublon des transports existants ?, Made in Marseille
En vert, la ligne de chemin de fer où passe le TER, en rouge les trois communes par lequel le tramway d’Aubagne devrait passer

Les deux infrastructures de transports n’auraient donc pas vocation à transporter les mêmes habitants. Toutefois, il est encore trop tôt pour Jean-Pierre Serrus pour savoir qui utilisera ce futur tramway. « On va faire des études et regarder tout ça », ajoute-t-il en rappelant qu’un tramway et un TER ne desservent pas autant de stations l’un que l’autre.

La gratuité des transports du Pays d’Aubagne est quand à elle, certifiée au moins jusqu’en 2020, tant que les élus de la mandature actuelle seront en fonction.

La fin du ValTram et 4 nouveaux projets pour le remplacer

La fin du projet de ValTram, le tramway qui devait circuler sur la voie de Valdonne, ancienne voie ferrée abandonnée entre Aubagne, Roquevaire et la Bouilladisse est de nouveau officialisée ce jour par Jean-Pierre Serrus, vice-président de la métropole en charge des Transports, que nous avons interviewé. Cette décision suscite de vives réactions de Sylvia Barthélémy, présidente du conseil de territoire du Pays d’Aubagne, qui a lancé une consultation auprès de ses administrés, qui semblent se positionner contre l’alternative de la métropole, d’après nos confrères de la Marseillaise.

Selon Jean-Pierre Serrus, le ValTram était un projet “non abouti quand la métropole l’a repris en main. Il était dans une situation intenable financièrement et techniquement”. A savoir que le maire d’Aubagne, Gérard Gazay, vice président de la métropole, soutient le projet proposé par Jean-Pierre Serrus.

Le nouveau projet de la métropole sera présenté à l’occasion d’un comité de pilotage qui se tiendra le 26 juin 2018. « Nous présenterons non pas une solution sortie du chapeau, mais un système de mobilité de l’Est de la métropole », souligne Jean-Pierre Serrus. Ce projet s’appuiera sur :

  • Une ligne que la métropole nomme “MétroExpress” entre Aix-en-Provence et Aubagne, à savoir une ligne de cars rapides circulant sur l’autoroute dont les horaires s’étalent entre 5h du matin et 22h, « avec une fréquence d’un passage tous les quarts d’heure aux heures de pointe et avec des temps de parcours fiabilisés ». Dans son agenda de la mobilité de 2016, la métropole prévoyait la création de 10 lignes de car de ce type, mais aucune entre Aix et Aubagne. Cette dernière sera connectée aux deux lignes qui relient Aubagne et La Ciotat et Aubagne et Marseille,
  • Une ligne de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) entre la gare d’Aubagne, la zone des Paluds et Gémenos, directement connectée au “MétroExpress” pour faciliter le transport entre la Zone des Paluds et les autres villes du territoire,
  • Des modes de déplacements doux sur la voie de Valdonne, c’est à dire, l’aménagement d’une piste cyclable de loisirs et de balade le long de l’ancienne voie ferrée désafectée,
  • Le relancement des études pour prolonger le tramway d’Aubagne vers la Penne-sur-Huveaune et plus tard vers la Barasse (11e arrondissement de Marseille).
, Un projet de tramway Aubagne-Marseille en doublon des transports existants ?, Made in Marseille
La voie de Valdonne ne voit plus passer de trains et accueillera bientôt des marcheurs et cyclistes

Plus de précisions sur ces quatre solutions seront apportées à l’occasion du comité de pilotage de juin prochain. « Nous préciserons également où seront implantés les pôles d’échanges, les différents parkings relais et comment seront réorganisées les lignes », promet Jean-Pierre Serrus.

À lire aussi 

Un système équivalent au ValTram pour deux tiers des usagers

Jean-Pierre Serrus reconnaît que ce nouveau système de mobilité ne pourra satisfaire l’ensemble des personnes favorables au ValTram. « On peut accepter que pour un certain nombre de métropolitains et d’élus, ce ne soit pas le projet qu’ils espéraient et on entend leur insatisfaction ». Selon lui, sur le plan financier, le coût de ce nouveau projet est « beaucoup moins » important que celui du ValTram, qui se chiffrait à 150 millions d’euros. Sans toutefois plus de précisions quant au montant final.

D’après des études d’évaluation réalisées par la métropole, 6 000 usagers devaient emprunter quotidiennement le ValTram. « Pour 2/3 d’entre eux, aller enfourcher le système MétroExpress ou le Val Tram est équivalent. Ils avaient dans les deux cas une rupture de charge, c’est-à-dire qu’ils devaient prendre un système précédent l’accès au Val Tram », explique Jean-Pierre Serrus. Seul le tiers restant n’avait pas cette contrainte. « Une partie importante de la population de l’Est de la métropole n’étaient pas concernée par le ValTram et va l’être par le nouveau système que nous mettons en place », avance l’élu pour justifier le nouveau projet.

Par Agathe Perrier

4 commentaires

  1. Un mensonge éhonté ! Il suffit de reprendre le projet initial d’un Tram/Train sur la voie de valdonne avec un accès direct à la gare sncf d’Aubagne et beaucoup moins cher que le projet Valtram !

  2. Ç est une honte, Le Val tram a son financement, c est du sabotage, ou va passer l argent dédié, c vinci autoroute qui va se frotter les mains avec des bus, comme ç est bizarre…

  3. Vu que le valtram s’arrête à la bouilladisse il ne remplit plus son rôle prévu initialement, désenclaver la vallée de l’huveaune. La non connexion d’Aubagne avec Aix est une aberration, comment font nos jeunes étudiants pour rejoindre la fac? 4 heures chaque jour en passant par Marseille?
    Au lieu de vous crisper sur un projet mal parti, réjouissez vous de voir la voie de Valdonne investie par des cyclistes chaque dimanche, des loueurs de vélos et des terrasses de café remplies! Regardez du côté de San Remo/Imperia où la « ciclabile » a métamorphosé économiquement tous les villages traversés par des cyclistes venus de toute l’europe!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !