Le stade Ganay (9e) a rouvert ses portes en janvier 2018 après un an de travaux. Anciennement stabilisé, il est aujourd’hui en synthétique et figure comme l’un des derniers équipements de ce type dans le quartier.

Un an aura été nécessaire pour réaménager complètement le stade Ganay (9e) et ses abords. Le complexe sportif avait été littéralement « explosé » lors de la création, en dessous de lui, du bassin de rétention des eaux usées de Marseille. L’inauguration de ce dernier au début de l’année 2017 a ensuite permis le lancement des travaux du stade Ganay.

, Le Stade Ganay rouvre ses portes avec un terrain synthétique, Made in Marseille
Le stade Ganay dispose désormais d’une pelouse synthétique © AP

Le complexe sportif et ses abords ont ainsi été réhabilités, les installations modernisées et un nouveau système d’éclairage installé. Surtout, le terrain, auparavant en stabilisé, est désormais recouvert d’une pelouse synthétique. Un détail qui a son importance d’après Lionel Royer-Perrault, maire des 9e et 10e arrondissement de Marseille : « Les jeunes et leurs parents, quand ils veulent faire du foot, regardent l’état des stades. Et si c’est du synthétique, ils vont plus avoir tendance à s’inscrire », explique-t-il. De plus, pour que le terrain soit homologué et puisse accueillir des compétitions de haut-niveau, une pelouse synthétique fait partie des critères obligatoires.

, Le Stade Ganay rouvre ses portes avec un terrain synthétique, Made in Marseille
Les installations du stade Ganay ont aussi été modernisées © AP
, Le Stade Ganay rouvre ses portes avec un terrain synthétique, Made in Marseille
© AP
, Le Stade Ganay rouvre ses portes avec un terrain synthétique, Made in Marseille
© AP

Plusieurs stades marseillais réaménagés

900 000€ ont été nécessaires pour réaliser ces travaux. Ils ont été financés à 70% par le Conseil départemental, 20% par la ville de Marseille et 10% par la métropole Aix-Marseille-Provence.

Un budget qui s’inscrit dans le « Plan pour Marseille » signé entre la ville et le département des Bouches-du-Rhône en octobre 2016. Un dispositif qui a pour but d’accélérer les projets de proximité et du quotidien nécessaires aux Marseillais et réalisables en quelques années.

« Dans le cadre de ce plan, je voulais refaire les stades. La ville nous a proposé celui-ci du fait des travaux qui l’ont détruit lors de la construction de la station d’épuration », explique Martine Vassal, présidente du Conseil départemental. D’autres stades ont aussi bénéficié de réaménagements dans le cadre du Plan pour Marseille comme le stade Grande Bastide Cazaulx (12e) ou le stade de la Pomme (11e).

L’enquête sur le danger des terrains synthétiques par SoFoot

Pour aller plus loin

Par Agathe Perrier

Un commentaire

  1. Quid de la nocivité des terrains synthétiques, exposée dans de nombreuses études, qui les révèlent dangereux pour la santé ???

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !