Saviez-vous que le marégraphe de Marseille, installé en 1883 au numéro 174 de la Corniche à Marseille, marque le point zéro de l’altitude en France ? Et oui, toutes les mesures partent de ce point. C’est quand même une drôle d’histoire !

Vous êtes forcément passé devant cette petite maison qui n’en n’est pas vraiment une, située à quelques encablures du restaurant Petit Nice Passédat, une fois que vous avez dépassé l’anse de la Fausse Monnaie. Et vous vous êtes surement demandé ce que c’était ? Et bien c’est ici le point zéro. Signalé par un petit rivet de bronze.

Découvrez les secrets de ce monument historique et scientifique en vidéo. Visite du marégraphe avec Franck Vergne de l’IGN.

À quoi sert ce marégraphe ?

Le marégraphe de la Corniche a été installé à cet endroit dans le but de déterminer une origine des altitudes françaises. En effet, il faut bien une référence universelle pour savoir que le Mont-Blanc culmine à 4810 mètres. Le bâtiment a été rénové après des actes de vandalisme en 1997. Depuis, il est protégé par de solides grilles sur toutes les entrées.

Comment fonctionne-t-il ?

L’eau de mer pénètre dans le marégraphe en suivant un chemin sinueux qui permet d’atténuer les effets des vagues. Dans ce puits, un flotteur suit les mouvements verticaux de la mer. Ces mouvements sont transmis à un appareil enregistreur : le marégraphe. Le marégraphe mécanique permet d’enregistrer sur des rouleaux de papier les courbes de variation du niveau de la mer en fonction de la météo (c’est le marégramme).

marégraphe, Les secrets du marégraphe sur la Corniche, Made in Marseille

Pour la petite anecdote, la Suisse qui, comme chacun sait n’a pas de littoral, utilise le point zéro du marégraphe de Marseille pour déterminer ses altitudes. Depuis le 1er août 1998, le marégraphe de Marseille abrite également une station de navigation par satellite qui alimente notamment le réseau GPS, en données.

Comment est né ce projet ?

L’histoire du marégraphe de Marseille débute à Berlin en 1864 quand les instances européennes de l’époque décident que le calcul des altitudes se ferait désormais, pour chaque pays, à partir d’un point zéro clairement établi. La France choisit Marseille et la Méditerranée en raison de la faible amplitude des marées.

Depuis 2002, le lieu est classé Monument historique.

À lire aussi 

Un commentaire

  1. Le marégraphe de Marseille, je l’ai découvert en 1953 alors que je faisais mon premier stage de plongeur professionnel pour la Sogétram
    Et nous étions logé à la station marine d’Endoume.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !