Christian Estrosi, président (LR) de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a présenté, jeudi 15 décembre dernier, son premier bilan depuis qu’il est à la tête de l’institution. Si 2016 a été selon lui l’année des « paroles tenues », le président s’est donné comme objectif principal pour 2017 d’accélérer le redressement financier de la Région.

Quasiment un an jour pour jour après le début de son investiture, le 16 décembre 2015, Christian Estrosi (LR) a révélé le bilan 2016 de la Région PACA dont il est à la tête ainsi que ses objectifs pour 2017. D’entrée de jeu, il a souhaité marquer les esprits en qualifiant cette première année de « paroles tenues ». « Nous nous sommes fixés 210 engagements à remplir pour les six ans de mandat. Déjà 75 ont été tenus en un an, soit un peu plus d’un tiers », a-t-il commencé. Christian Estrosi a même ajouté que 91 autres engagements ont déjà été votés et mis en œuvre depuis son arrivée.

En mars dernier, lorsqu’il a dévoilé ses priorités budgétaires pour 2016, Christian Estrosi s’était fixé trois objectifs principaux : dynamiser l’économie de la région en recréant du lien avec les entreprises, rendre le territoire et ses communes plus attractifs et redresser les finances des collectivités.

Quel bilan pour l’année 2016 ?

Pour dresser son bilan 2016, Christian Estrosi a condensé l’ensemble de ses mesures en 10 engagements. Parmi les temps forts :

  • Concernant les entreprises de la région, Christian Estrosi a lui-même déclaré avoir fait le « pari de l’innovation ». Au cours de cette année, il a notamment mis en place le guichet unique, pour que toutes les entreprises du territoire régional puissent en moins de 15 jours avoir des réponses à toutes leurs questions ainsi que le Fond d’Investissement des Entreprises de la Région (FIER), doté de 94 millions d’euros pour aider les entreprises en difficulté. Le Président a aussi annoncé en mai dernier la création de 12 Opérations d’Intérêt Régional (OIR), toutes spécialisées dans une filière d’excellence.
  • En termes de culture, Christian Estrosi a lancé cette année un plan patrimoine doté de 30 millions d’euros afin de rénover et réhabiliter le patrimoine de la région. Il a aussi alloué deux millions d’euros supplémentaires aux grands festivals et annoncé la suppression du Pass Culture cette année qui permettait aux jeunes d’avoir des réductions sur le prix des places de cinéma ou l’achat de livres. Un Pass qui fera son retour à la rentrée 2017 dans une nouvelle mouture.
  • Pour l’agriculture, la Région a annoncé consacrer une enveloppe d’un million d’euros par an pour le pastoralisme. Elle a aussi lancé un plan d’approvisionnement des lycées auprès des producteurs régionaux, pour habituer les élèves à manger local et de saison.
  • Sur l’emploi, Christian Estrosi a déclaré ne pas avoir eu de chiffres sur les 25 000 emplois non pourvus en 2015 qu’il s’était fixé comme objectif de combler. Le Président a toutefois souligné que 5 500 emplois en plus ont été créés au 2ème trimestre en PACA.

Un budget en hausse pour 2017

Concernant le budget de la Région PACA, ce dernier est en augmentation en 2017 par rapport à 2016, passant d’environ 2,1 milliards d’euros à un peu moins de 2,4 milliards d’euros. Une augmentation que Christian Estrosi justifie par le transfert de compétences induit par le redécoupage des régions françaises et la loi NOTRe.

Pour autant, la capacité de désendettement de la Région, c’est à dire le temps qu’il lui faudrait pour éponger sa dette, va descendre sous la barre des 10 ans en 2017. Pour cela, la Région a baissé ses dépenses de fonctionnement de 46 millions d’euros cette année et vise encore une réduction de l’ordre de 14 millions d’euros pour 2017. Une baisse réalisée notamment par la vente de la maison de la Région, une réduction du nombre de voitures pour les employés ou encore le non-remplacement d’un départ à la retraite sur deux.

« On était dans le rouge et aujourd’hui on passe dans l’orange. Nous sommes en train, grâce à nos efforts, de bâtir un budget plus solide en 2017 avec une amélioration des équilibres financiers », a mis en avant Julien Aubert, Vice-président de la Région délégué aux finances, lors du vote de ce budget au cours de l’Assemblée Plénière du 16 décembre. Pour autant, la Région reste la deuxième la plus endettée de France derrière le Nord-Pas-de-Calais et l’une de celle avec le plus faible niveau d’investissement, d’après l’analyse du cabinet d’audit indépendant KPMG.

Les objectifs phares de 2017

En plus du bilan 2016 et du budget 2017, Christian Estrosi a profité de l’occasion pour dresser une liste de mesures qui seront mises en place l’année prochaine. Des projets qui ont tous été adoptés lors de la dernière Assemblée Plénière de la Région qui s’est déroulée le 16 décembre dernier. Parmi les points forts :

Par Agathe Perrier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !