Aix-Marseille Université et le Fonds régional d’art contemporain (Frac Paca) ont renouvelé ce vendredi 18 mars la convention qui les unissait déjà depuis octobre 2018. Un nouveau partenariat qui se traduira notamment par des regards croisés entre l’art et le sport.

C’est le début de trois nouvelles années de collaboration. La présidente du Frac Paca, Caroline Pozmentier-Sportich, et le président d’Aix-Marseille Université (Amu), Éric Berton, ont signé aujourd’hui le renouvellement du partenariat qui les unissait depuis octobre 2018.

« Cette convention s’inscrit dans une dynamique renouvelée pour le Frac », a détaillé Caroline Pozmentier-Sportich, « avec un nouveau projet artistique et culturel : ”faire société”, proposé par sa nouvelle directrice Muriel Enjalran. Ce projet s’intéresse aux relations de l’art, aux sciences humaines et sociales, à l’histoire, la philosophie, la sociologie, aux sciences expérimentales, aux sciences de l’environnement et à l’espace public ».

Autant de champs sur lesquels l’Université Aix-Marseille est elle-même « socialement engagée ». Dans le cadre de cette nouvelle convention, les deux structures porteront ensemble des projets partagés autour du sport et de l’art. Une série d’événements faisant partie des Olympiades culturelles qui précéderont les Jeux Olympiques de 2024, dont les épreuves de voile se dérouleront à Marseille.

Autour de cette même thématique, un nouveau projet verra le jour cette année entre les étudiants de la filière Sport du campus de Luminy et ceux de l’école des Beaux-Arts. Une enquête sociologique est aussi prévue pour « aider le Frac à mieux connaître ses publics et leurs attentes, afin d’élargir encore davantage son accueil au plus grand nombre », poursuit Caroline Pozmentier-Sportich.

De plus, le Frac accueillera dans les prochains jours l’artiste peintre et enseignante d’art ukrainienne, Oksana Chepelyk, qui a été un temps en résidence à l’Imera (Institut d’études avancées d’Aix-Marseille Université). Cette dernière a réussi à échapper aux bombardements à Kiev.

Frac Paca, Le Frac Paca et Aix-Marseille Université renouvellent leur partenariat, Made in Marseille
Caroline Pozmentier-Sportich et Éric Berton

Trois ans de partenariat

Pendant trois années, les deux institutions ont travaillé ensemble pour rendre possible la rencontre entre les étudiants et la création plastique contemporaine, mettant un point d’honneur à la proximité avec les artistes. Cet engagement s’est traduit par une quinzaine d’événements regroupant des séminaires, des journées d’études, des expositions…

Par exemple, le Frac a accueilli en 2019 la journée de la fondation A*midex, consacrée à l’interdisciplinarité entre artistes et scientifiques, ou encore le séminaire des rencontres Monumed autour de la question monumentalisation et des espaces urbains en Méditerranée. Le Frac accueille également la doctorante Léa Battais depuis l’automne 2021, et pour trois ans, avec un sujet de recherche portant sur le Frac et ses expositions.

Un ancrage territorial fort

« Les Frac ont un lien naturel avec l’enseignement supérieur et les universités, a souligné Caroline Pozmentier-Sportich, également conseillère régionale. Ils ont cette mission de transmettre, mais aussi de diffuser, d’acquérir et de créer cette collection d’art contemporain. » Une collection riche de 1300 œuvres produites par 600 artistes.

« Cette signature vient réaffirmer notre engagement commun au service de la culture et de sa diffusion, a affirmé Éric Berton, président d’Aix-Marseille Université. Cette convention témoigne de notre ancrage territorial fort et du renforcement de la culture sur le territoire. Amu porte une dimension culturelle très forte, les arts et la culture étant à la fois source de créativité, de lien, de valeurs positives et d’innovation, accessibles à toutes et tous ».

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !