Fidèle à sa liberté de ton et d’action, la marque éco-féministe marseillaise Cagole Nomade lance son nouveau produit baptisé « La Chaudasse ». Une banane chauffante portable, discrète et upcyclée pour soulager les douleurs menstruelles. Une manière décalée de casser le tabou autour des règles. Plus d’excuse pour manquer les Cagole Nomade Party.

« Facile à dire, je suis gnangnan. Et que j’aime trop les bla bla bla. Mais non non non, c’est important. Ce que t’appelles les ragnagna ». Avec son morceau devenu incontournable Tous les mêmes, basé sur les clichés et les préjugés, l’artiste Belge Stromae bousculait les codes du genre, tout en invitant à réfléchir sur la place de la femme dans la société. C’est aussi ce que défend la marque marseillaise éco-féministe Cagole Nomade.

Impertinente, décalée et engagée, en deux ans, la start-up locale s’est imposée dans le petit monde de la mode, grâce à ses collections de vêtements sportswear, confortables et unisexes, et ses accessoires mode pratiques et tendance, entièrement conçus à partir de matière biologiques, recyclées et upcyclées.

À la dimension environnementale, chère à la fondatrice Lisa Billiard Markarian, et dans l’ère du temps, s’ajoute la notion fondamentale de liberté. Libre dans ses fringues, dans sa tête, dans son corps, dans ses mouvements… Tel est l’ADN de la marque, qui mise sur une communication détonante, voire même provocante, mais toujours bienveillante « pour défendre des idées tout en faisant des choses utiles sans être constamment dans la dénonciation », explique Lisa.

Tout l’art de la fondatrice est d’avoir réussi à upcycler les matières, mais aussi les mots, car c’est bien de cette manière qu’elle a su transformer le terme « cagole », en un symbole d’être soi-même, reflétant un nouvel état d’esprit. « Tout ces mots méprisants prononcés envers des femmes qui n‘entraient pas dans les codes, nous on essaye de les valoriser et de montrer que ce sont des femmes libres. Qu’importe la manière dont une femme est habillée, elle a le droit de prendre sa place, de parler fort, de s’exprimer… ».

Cagole Nomade, La Chaudasse de Cagole Nomade réchauffe vos rendez-vous menstruels, Made in Marseille
Cagole Nomade est une marque éco-féministe marseillaise qui prône l’égalité des genres dans la liberté de mouvement, en proposant des vêtements sportswear unisexe confortables et des accessoires upcyclés pratiques. © Cagole Nomade.

Quand « La Chaudasse » vous donne la banane

C’est naturellement en suivant ces valeurs, tout en déconstruisant des stéréotypes bien ancrés, que s’inscrit le tout nouveau produit de Cagole Nomade. Il répond au chaleureux petit nom, totalement assumé bien sûr, de « La Chaudasse ».

Derrière cette formulation haute en température, une manière très sérieuse d’aborder un sujet de société encore trop tabou : les règles. Eh oui, qu’on le croit ou non, les douleurs menstruelles ont de véritables répercussions socio-professionnelles au quotidien. « La première année d’activité, je faisais beaucoup de pop-up store, de salons… je devais vendre mes produits en direct à l’occasion d’événements éphémères. Un jour sur le marché de Noël, je me tordais de douleurs, je n’arrivais pas à vendre, à travailler correctement, à échanger avec les clients contrairement à mes homologues masculins qui vendaient juste à côté », se souvient Lisa.

Pas une grande adepte de la médication, mais plutôt de la bonne vieille bouillotte depuis longtemps, « je me suis dit que ce serait génial d’avoir une bouillotte cachée, portative, que je puisse emmener partout pour me soulager n’importe où ». Ainsi est née « La Chaudasse », une banane chauffante « nomade », discrète et légère. « Le but, c’est de pouvoir la porter sous un pull sans que cela se voit, mais si on veut qu’elle se voit, c’est possible aussi ».

Cagole Nomade, La Chaudasse de Cagole Nomade réchauffe vos rendez-vous menstruels, Made in Marseille
« Je me suis dit que ce serait génial d’avoir une bouillotte cachée, portative, que je puisse emmener partout pour me soulager n’importe où ». Lisa Markarian.

Un accessoire de bien-être

Le petit truc en plus : elle est dotée de poches latérales pour réchauffer ses mains et peut se glisser dans le dos. Évidemment upcyclée, « La Chaudasse » est confectionnée à partir des fins de rouleaux de tissus issus de grandes industries marseillaises et au sein d’un réseau d’ateliers spécialisés dans l’upcycling basés dans la région.

Même si Lisa affectionne le « côté revendicateur, on s’est dit que si on voulait toucher un maximum de personnes, il faut que le projet puisse s’adapter à toutes les tenues. On n’est pas sur un accessoire de mode, mais sur un accessoire bien-être ». Reste que pour celles qui osent la Rouge Attitude, Lisa prépare des pièces uniques en série limitée « avec des tissus upcyclés beaucoup plus funs ».

Cagole Nomade, La Chaudasse de Cagole Nomade réchauffe vos rendez-vous menstruels, Made in Marseille

Vers une évolution de l’autonomie du système de chauffe

Pour l’heure, la banane est proposée avec sa compresse à gel adaptée à sa forme. Elle doit passer au micro-onde pour une durée de chauffe qui peut varier de 30 à 45 minutes. Mais Cagole Nomade souhaite faire évoluer son produit.

C’est ce qu’elle a défendu lors de l’entretien pour gagner sa place dans le programme French Tech Tremplin. « Les innovations digitales, c’est bien, mais il y a également les innovations d’usage qui sont aussi importantes. C’est aussi un produit qui peut se développer et entraîner des coûts de R&D pour permettre la chauffe de manière autonome plus tard », poursuit Lisa. La subvention de BPI France va ainsi lui permettre de sécuriser sa chaîne de production, mais aussi de recruter. Qui se sent l’âme Cagole est libre de tenter sa chance.

Et ce n’est pas tout. Évidemment, « La Chaudasse » a sa petite sœur givrée. « La Frigide », avec sa compresse à gel à mettre au frigo, fera quant à elle baisser la température cet été. Comme dirait Stromae : « Rendez-vous, rendez-vous, rendez-vous au prochain règlement. Rendez-vous, rendez-vous, rendez-vous sûrement aux prochaines règles ».

Cagole Nomade, La Chaudasse de Cagole Nomade réchauffe vos rendez-vous menstruels, Made in Marseille

De Miss Cagole à Cagole Nomade Party

 

En plus de sa marque éco-féministe, Cagole Nomade investit le champ événementiel. Le retour de Miss Cagole Nomade sur le devant de la scène en décembre 2021 a été couronné de succès. Concours gratuit et unisexe, il a été l’occasion là encore de mettre à l’honneur la liberté sous toutes ses formes, conforme aux valeurs que défend l’entreprise. En attendant une seconde édition, Lisa a décidé de lancer « Cagole Nomade Party », pour répondre à l’immense demande. Même principe pour un total lâcher-prise. « On a toujours rêvé d’aller dans des soirées où on se sent dans un cadre sécurisé, libre d’être qui on est, avec un espace libre pour performer », explique Lisa.

La scène est donc à vous dès ce vendredi soir au Makeda (5e) à partir de 22h30, en présence de Miss Cagole. Tout le monde peut venir performer, danser, et faire sortir la cagole qui dort en lui/elle. « L’important est de pouvoir vous permettre de prendre l’espace dans une ambiance bienveillante où briller de mille feux, en respectant les valeurs de la soirée » insiste Lisa : bienveillance, créativité, consentement, extravagance et bien sûr liberté !

Tu souhaites performer ? C’est par là : contact@cagolenomade.com  ou sur instagram.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !