Lancés pour la première fois dans la région Paca en 2010, les trophées des Femmes de l’Économie ont pour but de mettre en lumière des parcours de femmes et de les récompenser pour leur réussite professionnelle et leur investissement dans l’économie de leur région. Après avoir remporté le trophée national dans sa catégorie, Peggy Santerre, directrice d’une agence de traduction de Châteauneuf-les-Martigues, a été choisie pour représenter la marque pour l’année 2016.

La fin de l’année 2015 a été marquée par deux nominations importantes pour Peggy Santerre, directrice de l’agence de traduction ADT International de Châteauneuf-les-Martigues. Lauréate du trophée national des Femmes de l’Économie dans la catégorie « Femme à l’international », c’est ensuite elle qui a été choisie comme égérie de la marque pour l’année à venir. Une belle récompense que cette provençale d’adoption souhaite mettre en avant dans son recrutement et son business.

santerre, [Interview] Une provençale devient l’égérie 2016 des Femmes de l’Économie, Made in Marseille
En plus d’être la nouvelle égérie, Peggy Santerre (à gauche) a remporté le trophée national des Femmes de l’Économie dans la catégorie “Femme à l’international” © DR

Le pari réussi de s’installer dans le Sud

C’est en 2011 que Peggy Santerre, originaire de Vendée, est arrivée dans les Bouches-du-Rhône. Salariée au sein du groupe de traduction ADT International, elle propose alors à son PDG d’ouvrir une agence dans le sud, sentant qu’il y avait du potentiel sur ce territoire.

« Ce qui m’a motivé à ouvrir cette agence c’est Marseille Provence 2013 et le fait qu’il n’existait pas de cabinet de traduction proposant autant de services que ceux d’ADT dans le Sud de la France. Je voulais aussi m’installer dans un cadre de vie agréable pour y fonder une famille », explique Peggy Santerre.

Pari réussi des deux côtés : en seulement quatre ans, son agence génère déjà plus de trois millions d’euros de chiffre d’affaires et Peggy Santerre est l’heureuse maman d’une petite fille née à Martigues. Montrer aux autres femmes qu’il est possible d’allier vie professionnelle et vie personnelle est d’ailleurs l’une des raisons qui l’ont poussé à s’inscrire l’année dernière aux trophées des Femmes de l’Économie.

santerre, [Interview] Une provençale devient l’égérie 2016 des Femmes de l’Économie, Made in Marseille
Lors de la finale nationale des trophées des Femmes de l’Économie.

Lauréate nationale et nouvelle égérie des Femmes de l’Économie

La participation aux trophées des Femmes de l’Économie se fait après examen de candidatures spontanées par un jury. La France est découpée en six territoires où n’importe quelle femme peut postuler dans l’une des sept catégories : Femme Dirigeante, Femme Chef d’Entreprise Prometteuse, Femme Directrice Commerciale, Femme Tech’Innovante, Femme à l’International, Femme Communicante et Femme Chef d’Entreprise.

Ces trophées, lancés pour la première fois en 2010 dans la région Paca, ont pour objectif de récompenser des femmes pour leur réussite professionnelle et leur investissement dans l’économie de leur région. Peggy Santerre, après avoir été désignée lauréate régionale dans la catégorie « Femme à l’international » a ensuite remporté le trophée de la finale nationale. Dans la foulée, c’est elle qui a été choisie comme égérie de la marque pour l’année 2016. Elle apparaîtra ainsi sur tous les supports de communication des Femmes de l’Économie.

Nos reportages spéciaux « Femmes de Provence »

A l’occasion de la journée de la femme, Made in Marseille consacre une série de reportages sur les femmes qui font bouger la région marseillaise dans le bon sens !


santerre, [Interview] Une provençale devient l’égérie 2016 des Femmes de l’Économie, Made in MarseillePeggy Santerre se confie au micro de Made in Marseille

Made in Marseille – Bonjour Peggy. Quelle a été votre réaction lorsque vous avez été choisie comme égérie 2016 des Femmes de l’Économie ?

Peggy Santerre – J’étais très honorée de pouvoir porter les couleurs d’une marque dans un domaine qui me tient en plus à cœur, celui du business au féminin. C’est une vraie fierté d’avoir été choisie parmi toutes ces femmes et une surprise aussi car je ne m’y attendais pas !

MIM – Qu’est-ce que cela va changer pour vous ?

PS – Je vais le mettre en avant car cela me permet d’avoir une meilleure visibilité et c’est un gage de sérieux. Je veux montrer aux personnes qui envoient des candidatures à mon agence qu’elles postulent dans une entreprise où la vie personnelle des femmes est reconnue et acceptée, comme par exemple le fait qu’elles doivent aller chercher les enfants à l’école à la fin de la journée.

MIM – Pourquoi vous étiez-vous inscrite aux trophées des Femmes de l’Économie ?

PS – Je souhaitais crier haut et fort à toutes les femmes qui n’ont pas confiance en elles et qui disent qu’il faut choisir entre sa vie professionnelle ou personnelle qu’on peut allier les deux, que tout est une question d’organisation et de confiance en soi. L’équation est difficile certes mais on peut y arriver.

Par Agathe Perrier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !