La visite de Jean Castex à Marseille hier a été l’occasion de signer le protocole d’accord pour le projet de modernisation de la Timone et de l’Hôpital Nord. Nouveau Samu, nouvelle maternité, remise aux normes, amélioration du parcours de soin… d’ici à 2030. Retour sur ce plan à 368 millions d’euros.

L’attente a été longue. Très longue. Quatre années pour voir, enfin, se concrétiser l’ambitieux projet de modernisation des hôpitaux de Marseille. Lundi 13 décembre 2021, le protocole d’accord concernant l’opération de financement a été signé par le Premier ministre et l’ensemble des partenaires. 

« Ce que nos concitoyens attendent aussi de nous, c’est que nous sachions, le plus vite possible, tirer les enseignements structurels de la crise. Il faut que l’on soit capable de lutter contre elle au temps présent, dans l’urgence, mais aussi être capable de nous projeter. Nous devons réinvestir le système de santé », déclare Jean Castex, rappelant les différentes mesures du Ségur de la santé et de l’investissement.

« Un engagement exceptionnel »

Le projet de l’Assistance publique des Hôpitaux de Marseille (AP-HM) pour transformer ses centres hospitaliers en structures performantes et adaptées aux besoins actuels a été validé début 2020 par le Comité interministériel de performance et de modernisation de l’offre de soins (Copermo) ; pour un montant total de 337 millions d’euros.

L’État s’est engagé, en janvier dernier, pour près de la moitié de cette aide, soit 168 millions d’euros, qui s’ajoutent aux 130 millions d’euros débloqués par les collectivités territoriales.

La Région participe à hauteur de 31 millions ; le Département des Bouches-du-Rhône et la Métropole 74 millions d’euros (respectivement 57 et 17 M€), la Ville de Marseille 25 millions d’euros. Enveloppe validée lors du conseil municipal du 2 avril 2021. « Un engagement exceptionnel » salue d’ailleurs François Crémieux, directeur général de l’AP-HM. « Je n’ai jamais vu nulle part ailleurs un engagement à cette hauteur, à l’aune de tous les autres projets que notre pays connaît aujourd’hui ».

, À Marseille, Jean Castex lance la rénovation des hôpitaux de la Timone et de l’Hôpital Nord, Made in Marseille
De g. à d. François Crémieux, directeur général de l’AP-HM, Martine Vassal, présidente du Département et de la Métropole, Renaud Muselier, président de la Région Paca, le Premier ministre Jean Castex, Benoît Payan le maire de Marseille et Philippe De Mester, directeur général de l’Agence régionale de santé.

Le plan de modernisation pour répondre aux standards actuels

Ce plan d’investissement doit permettre la rénovation, la réorganisation des circuits patients, optimiser les espaces, améliorer les flux et renforcer la performance énergétique. Il intègre la restructuration du site de la Tilmone, avec la création d’un bâtiment « parents-enfants », de l’Hôpital Nord ainsi que la reconstruction du Samu et le soutien à la réalisation d’une maison des femmes.

« Ce grand projet doit répondre à l’enjeu de modernisation d’un patrimoine vieillissant et non conforme aux standards actuels, souligne Michèle Rubirola, présidente du conseil de surveillance de l’AP-HM. La  première adjointe au maire de Marseille, en charge de la santé, met également en avant « l’enjeu de santé publique » pour « lutter contre la fracture territoriale », mise en évidence par la pandémie.

L’opération prévoit ainsi la mise aux normes de sécurité des deux immeubles de grande hauteur Timone adultes, datant de 1973, avec la rénovation de 532 chambres pour un montant total de 150 millions d’euros. L’Hôpital Nord bénéficiera de la restructuration de son immeuble principal érigé en 1964, avec 450 chambres rénovées (140 M€) et de l’extension de la réanimation.

, À Marseille, Jean Castex lance la rénovation des hôpitaux de la Timone et de l’Hôpital Nord, Made in Marseille
La mise aux normes des bâtiments de grande hauteur de la Timone, datant de 1973, vise 4 objectifs : repenser les parcours de soins, améliorer le confort hôtelier, rénover les installations et la sécurité incendie.

Création d’un pôle « parents-enfants »

Au programme également, la construction sur le campus de la Timone de deux bâtiments : le pôle « parents-enfants » sur 44 000 m² regroupera les services de pédiatrie de la Timone et les activités de maternité de niveau 3 de l’hôpital de la Conception qui y seront transférés (167 M€).

Lors de sa venue à Marseille, début septembre, pour la présentation du plan « Marseille en Grand », Emmanuel Macron annonçait une rallonge de 50 millions d’euros pour ce projet. Le chantier devrait démarrer en 2025 pour une durée de trois ans. Situé à proximité, le pôle « enfant » pourra ensuite être déconstruit.

, À Marseille, Jean Castex lance la rénovation des hôpitaux de la Timone et de l’Hôpital Nord, Made in Marseille
Maternité de la Conception
, À Marseille, Jean Castex lance la rénovation des hôpitaux de la Timone et de l’Hôpital Nord, Made in Marseille
Timone Enfants

Reconstruction complète du Samu régional

La seconde structure qui verra le jour s’étend sur 4 500 m² et sera dédié aux services d’urgence Samu-Smur de Marseille et de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. L’AP-HM compte lancer un concours de maîtrise d’œuvre dans le courant 2022. Deux ans de travaux sont prévus pour une livraison prévue fin 2024. Coût du projet : 15 M€.

Au final, l’opération totale est de 368 millions d’euros.

, À Marseille, Jean Castex lance la rénovation des hôpitaux de la Timone et de l’Hôpital Nord, Made in Marseille
Le Samu “zonal” Centre 15 s’étendra sur une surface de 4 500 m2. Le bâtiments “parents-enfants” regroupera les services actuellement présents à la maternité de l’hôpital de la Conception et à l’hôpital de la Timone Enfants.

Une part de la dette effacée par l’État et 20 millions supplémentaires débloqués

Avec ce plan, l’AP-HM espère également redresser les comptes des hôpitaux publics marseillais lourdement endettés : près d’un milliard d’euros et un déficit cumulé de 550 millions d’euros, pour un budget annuel de 1,1 milliard d’euros.

Afin d’alléger le fonctionnent du CHU et permettre aux hôpitaux publics de gagner des marges de manœuvre, l’État efface un quart de la dette. « C’est très important pour vous permettre de financer ces projets et d’entrevoir, comme cela a été demandé, un avenir », déclare le Premier ministre, annonçant « 20 millions d’euros supplémentaires toujours au titre du Ségur pour compléter le financement de l’opération “hôpital Nord” en cohérence avec notre action de transports visant à avoir une meilleure desserte de ses quartiers ». Sujet abordé ce matin au siège de la Métropole Aix-Marseille-Provence.

Un acte fort pour un personnel médical « à bout »

Pour le professeur Jean-Luc Jouve, « c’est un geste fort sur le plan financier et sur le plan humain. L’ensemble du corps médical est un peu à bout, et de tels signaux sont très importants. On sait que le chemin est encore long. Il y a de la rénovation en site occupé, cela va entraîner des nuisances, des difficultés, mais l’étape d’aujourd’hui est la plus importante et nous laisse entrevoir quelque chose de concret ».

Au-delà de la restructuration de la Timone, le chef de la chirurgie orthopédique et pédiatrique à la Timone enfants, insiste sur la conservation de sites forts sur l’hôpital Nord. « La morphologie de notre ville est telle qu’il nous faut deux sites importants aux extrémités de la ville ».

Jean Castex réitère l’accompagnement de l’État, saluant à son tour l’engagement presque inédit de l’ensemble des collectivités territoriales autour de ce projet. « Le tableau que je vois là, je ne le vois pas partout ». C’est pour le chef du gouvernement  l’illustration d’un travail collectif au-delà des clivages politiques : « Quand on travaille ensemble au service d’un même objectif avec des élus de sensibilités différentes, on y arrive, car l’objectif est clair ».

🔎 Focus sur le Biogénopôle

Le projet de modernisation englobe également le Biogénopôle sur le campus de la Timone. Il s’agit du regroupement des services de biologies dans des locaux entièrement rénovées (7 000 m2). Le Biogénopôle comprend notamment la mise en œuvre d’un Plateau Technique automatisé pour centraliser l’ensemble des prélèvements biologiques des hôpitaux, mais aussi le développement d’activités de biologie médicale hautement spécialisées au cœur de Marseille. L’ouverture du centre de prélèvements en mars 2022. Dans le cadre de ce projet, un raccordement pneumatique entre l’hôpital de la Conception et l’hôpital de la Timone, via la ligne de métro entre Baille et Timone, a été réalisé pour le transport des prélèvements sanguins. Une innovation technologique qui permet une lecture de l’échantillon en quelques minutes. A lire ici.

, À Marseille, Jean Castex lance la rénovation des hôpitaux de la Timone et de l’Hôpital Nord, Made in Marseille

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !