Reportage – Comment les espaces de coworking envahissent Marseille ?

Le coworking très tendance à Marseille… Décontraction, Action !

Découvrez les espaces de coworking à Marseille.

Cette semaine, focus sur une nouvelle tendance qui fait fureur à Marseille : le coworking, ou travail collectif. Le principe ? Un espace regroupant des travailleurs indépendants, souvent installés dans un appartement classique, à mi-chemin entre bureaux traditionnels en open-space et ambiance plutôt décontractée comme à la maison. Mais ne vous y méprenez pas, ici pas question de faire du zèle. Car il s’agit avant tout de travailleurs indépendants ou de petites startups qui mutualisent leurs économies et leurs réseaux pour être plus forts ensemble.

Abonnement au mois, carte de fidélités, session unique à la journée : toutes les formules sont possibles pour un travailleur indépendant qui souhaiterait « sortir » de chez lui et retrouver une vie professionnelle plus traditionnelle, comme au bureau.

New York, Berlin, Londres, Paris, Madrid : rares sont les quartiers centraux des grandes métropoles mondiales à n’avoir vu apparaître des espaces de travail au design étudié fait de meubles vintage. Est-ce un vrai phénomène de société ? Complètement. Ces startups participent au boom économique et technologique de leurs pays et trouvent dans ces nouveaux lieux de partage, un terreau favorable à leur développement. Marseille est le moteur de la région Paca.

group-union-coworking
Group’Union coworking situé rue Paradis

Des espaces de coworking, la cité phocéenne en compte plusieurs : La Bo[a]teGroup’Union, I Love It Worklabs, Le Bureau, La Ruche (innovation sociale et écologique), Les Potentielles (exclusivement réservé aux femmes), Spot Multiburo, Make it Marseille (coworking et ateliers de créateurs), Cosens, Coworking WTC Marseille Provence, Smack Coworking et le Loft. Il y a même un projet dans le J1 à la Joliette.

Aller plus loin

Souvent décorés avec gout, ces appartements sont tout équipés : espaces de bureaux, salons pour la détente, toilettes, cuisine, salle de réunion, studio photo, et parfois même un petit coin cheminée. On se croirait presque dans les locaux des géants du web Google, Facebook et Twitter. D’ailleurs, le concept vient d’outre Atlantique. L’idée date de 2005, quand Brad Neuberg décide pour la première fois d’ouvrir à la journée son loft de San Francisco à des travailleurs indépendants.

la-boate-cowroking
Salle de réunion à la Bo[a]te à deux pas du cours d’Estienne d’Orves © la Bo[a]te
smack-coworking
Smack Coworking est situé près de la place Estrangin
loft-espace-coworking-vieux-port
Le Loft se situe à deux pas du Vieux-Port

« On se croirait presque dans les locaux des géants du web Google, Facebook et Twitter »

Avant tout une question se pose, comment ces espaces de coworking ont débarqué à Marseille. Et la réponse se trouve certainement dans la crise. Avec un taux de chômage très fort ces 10 dernières années, les Français se tournent davantage vers l’entrepreneuriat et l’innovation. Et pour passer du rêve à la réalité, ces espaces de coworking sont le tremplin idéal.

Car, ce concept est avant-tout un moyen ne pas travailler enfermé seul chez soi et de se créer un réseau de professionnels diverses et variés. L’occasion donc de côtoyer quotidiennement des webmasters, des avocats, des designers, des pros de la communication ou du marketing. Tout ce qu’il faut pour réussir son business. Seul hic, être bien paré pour l’aventure. Car avec un tarif moyen d’environ 250 euros par mois : avoir un coin de bureau dans un open-space ultra tendance peut vite devenir dangereux pour celui qui n’aurait pas beaucoup de réserve financière.

la-ruche-coworking
La Ruche propose aussi des initiatives solidaires © DR

christophe-gauthier-group-union
Christophe Gauthier

Made in Marseille a rencontré Christophe Gauthier, responsable de l’espace Group’Union Coworking Marseille, situé rue Paradis.

Il livre quelques pistes pour mieux comprendre les avantages du coworking et le profil des intéressés. 

Made in Marseille – Qu’est-ce qui selon vous fait le succès du coworking  ? 

Christophe Gauthier – Group’Union Coworking Marseille est tout d’abord un lieu mais aussi et surtout une communauté, un réseau bien réel de professionnels qui échangent, partagent et parfois collaborent sur des projets en communs. Le coworking sur Marseille n’en est qu’à ses débuts, alors pour marquer la différence et faire que les coworkers se sentent comme à la maison, je mise tout sur la qualité du lieu, l’ambiance et la déco ainsi que sur la qualité des événements qui y sont organisés et de la communauté de coworkers qui y est présente. Notre devise est « Relax ! It’s only Business »…  Nous mettons en évidence que travailler autrement, décontracté et ensemble, c’est possible !

« Relax ! It’s only Business »

Comment vous est venue l’idée de monter ce projet ?

A l’origine d’un besoin personnel. L’envie de rompre l’isolement du travail à domicile, pouvoir partager mes compétences avec d’autres et pouvoir recevoir des clients dans un environnement plus calme et cadré que dans un café par exemple.

Quel est le profil du coworker ? 

Varié. Deux ans après l’ouverture, 50 indépendants (architectes, vidéastes, photographes, webmaster, producteur, formateurs, RH, coach, graphistes, événementiels, wedding planner …) se croisent régulièrement dans notre espace. 65% d’hommes et 35% de femmes de 22 à 55 ans qui exercent 45 métiers différents, toutes nationalités confondues.

Rencontrez-vous des difficultés à gérer tout ça ?

Le rôle de l’animateur d’un espace de coworking est indispensable. Un coworker qui ne se sent pas bien, ne reviendra pas ! Mon rôle est d’accueillir au mieux les nouveaux, une sorte de rituel assez évident mais incontournable. Les nouveaux doivent rapidement se sentir chez eux et parfaitement intégrés à la communauté. Beaucoup de turn-over la première année mais maintenant que « le noyau dur » s’est créé, je prend beaucoup de plaisir à partager des projets avec les coworkers.

Chacun est indépendant, de ce fait personne n’a de compte à rendre, pas de hiérarchie, pas de contrainte. Si tu es bien tu restes, si tu n’es pas bien tu pars de toi-même. La priorité reste de faire que le lieu soit certes convivial mais pro. Je dois équilibrer entre les moments de travail, événements et autres activités extérieures.

Aujourd’hui, l’une de mes fiertés est de voir les coworkers se retrouver entres eux, s’organiser des sorties, leurs events, des amitiés se lient… Faire partie d’un réseau est devenu primordial pour faire des affaires, mais un réseau de qualité prend du temps à se construire. Profitez, partagez, soyez patients, essayez, plantez-vous, recommencez et tout ira plus vite…

 

Commentaires Facebook

1 commentaire

LAISSER UNE RÉPONSE