La Canebière digne de Broadway un dimanche par mois ?

La Canebière sera festive

Dimanche 29 janvier prochain va marquer le lancement du projet les « Dimanches de la Canebière » porté depuis plusieurs mois par Sabine Bernasconi, maire des 1er-7e arrondissements. L’objectif est de faire de la Canebière le « Broadway marseillais » en y attirant artistes de rues et animations en tout genre le dernier dimanche de chaque mois.

Ce projet, qui a été voté lundi 5 décembre 2016 en conseil municipal et qui a provoqué quelques échanges houleux entre les élus locaux, a été dévoilé mardi 17 janvier. Les derniers dimanches de chaque mois, de nombreux événements et animations seront organisés autour de l’axe Canebière. Et pour l’occasion, de 10h à 17h, la Canebière sera entièrement piétonnisée, à partir de la rue Albert 1er, au niveau du Palais de la Bourse, jusqu’aux Réformés.

« Cette piétonnisation est à la fois pour les acteurs culturels qui pourront envahir l’espace mais aussi pour le public qui pourra profiter d’un espace apaisé. Cela permettra de laisser préfigurer ce que pourrait être le centre-ville de demain », explique Sabine Bernasconi. Exception faite pour les mois de juillet, août et décembre où la Canebière ne sera pas laissée aux piétons. « Compte tenu de l’offre culturelle qui est partout l’été et que le dernier dimanche de décembre tombe le jour du réveillon, la configuration de l’événement ne sera pas la même », ajoute la maire.

eglise-reforme-haut-canebiere-marseille
À l’occasion des « Dimanches de la Canebière », la Canebière sera laissée aux piétons de 10h à 17h.

Une grande journée d’inauguration le 29 janvier

Dès dimanche 29 janvier, les « Dimanches de la Canebière » vont prendre place pour toute l’année 2017. Pour ce jour d’inauguration, plus de 40 animations sont au programme telles que des parades, des conférences ou encore de l’art dans l’espace public. Des animations qui seront régulières lors des prochains dimanches ou uniques. Parmi les temps forts de cette journée :

  • L’ouverture officielle des « Dimanches de la Canebière » à 11h autour du kiosque à musique avec une grande parade inaugurale qui descendra le long de la Canebière réunissant des garçons de piste et sept girafes rouges de huit mètres de haut.
  • Un brunch et un marché de producteurs locaux, qui aura lieu tous les dimanches sur les cours Saint-Louis et Belsunce de 9h30 à 17h. De grandes tables seront installées pour consommer ses achats directement sur place ou amener son propre pique-nique.
  • Le vernissage, à 14h30, du « quartier des arts » entre la rue du Théâtre Français, la place du lycée Thiers et la rue Guy Mocquet. Une trentaine de portraits d’enfants ayant fréquenté l’établissement ont été installés sur les murs et les rideaux des commerçants pour créer un parcours de déambulation artistique.
  • Le lancement du parcours numérique « Chroniques #3 ». Pour l’occasion, un mapping participatif aura lieu à 17h30 sur la façade des tours Labourdette.
  • Des parades urbaines, là aussi à retrouver les prochains dimanches pour certaines, organisées par les associations locales. L’Office du Tourisme a également créé une visite inédite sur l’histoire et l’architecture de Marseille spécialement pour l’événement.

Faire de la Canebière le Broadway marseillais

Avec les « Dimanches de la Canebière », l’objectif est de rendre aux piétons cette artère mythique, peu à peu délaissée par les familles qui préfèrent passer leur dimanche aux Terrasses du Port. C’est aussi une manière de rendre hommage à la plus célèbre des avenues de la cité phocéenne qui fêtera en 2017 ses 90 ans.

Sabine Bernasconi veut faire de la Canebière le Broadway marseillais
Sabine Bernasconi veut faire de la Canebière le Broadway marseillais

Sabine Bernasconi explique : « Cet événement n’est pas seulement une animation culturelle, il s’inscrit dans l’ambition de restaurer l’identité du centre-ville avec une forte place pour les arts numériques, il veut préfigurer la Canebière de demain. Il est indispensable de ramener les activités au centre-ville et d’amorcer le changement comme cela s’est fait dans la plupart des autres grandes villes tel Barcelone ou San Francisco ». Et d’ajouter : « Nous faisons le pari de réussir à changer l’image du centre-ville en révélant ce qu’il a de meilleur. Nous avons à nos pieds le Broadway marseillais, il faut maintenant le mettre en musique tout en gardant ses spécificités ».

benoit-payan
Benoit Payan (PS)

Benoit Payan, chef de file de l’opposition socialiste au conseil municipal, plus mitigé sur l’avenir de la Canebière, a tenu à lui répondre « Pour faire Broadway il faut se donner les moyens, les moyens de rendre la ville propre, de réussir à maintenir les commerces du centre-ville. La Canebière est bien loin de cette peinture idyllique que vous nous faites, néanmoins vous avez notre soutien sur ce projet. »

 

Quelle suite après 2017 ?

Pour le moment, les « Dimanches de la Canebière » n’est prévu que pour l’année 2017. Car comme le rappelle Sabine Bernasconi : « Il y a déjà une année consacrée à la culture en 2018 et il est certain que le centre-ville aura une place majeure dans cet événement ». Selon la maire, il y aura une suite aux « Dimanches de la Canebière » mais probablement sous une autre forme qui sera définie de façon collaborative, avec tous les acteurs culturels suite aux retours des différents dimanches.

Côté budget, si les acteurs culturels et différentes associations ont travaillé avec leur budget pour leurs animations, l’événement a bénéficié d’une aide supplémentaire de 95 000€ du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône à laquelle s’ajoute la somme de 100 000€ pour la sécurité.


Pour aller plus loin

Publié le 8 décembre 2016, mis à jour le 18 janvier 2017

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE