Un parcours d’exposition inédit sur la Canebière pour se réapproprier la ville

Après deux premiers volets cet été et à la rentrée, l’événement « Chroniques » revient à Marseille du 29 janvier au 12 février 2017. Cette fois, c’est la Canebière et ses lieux emblématiques qui vont être mis en lumière pour que les habitants puissent (re)découvrir ces espaces qu’ils ont perdu l’habitude d’apprécier à force de les côtoyer.

En plus de la Biennale Internationale du Cirque et de l’année Capitale des Sports, 2017 va commencer sur les chapeaux de roue pour Marseille. Pendant deux semaines, du 29 janvier au 12 février, une grande partie des lieux culturels de la Canebière (1er arrondissement), vont faire l’objet d’un parcours d’exposition. Parmi eux, des sites que les Marseillais fréquentent régulièrement comme la galerie marchande du Centre Bourse et d’autres devant lesquels ils passent sans plus vraiment y faire attention, à l’instar de l’Église de Saint-Ferréol. Tous ces lieux et monuments vont ainsi être le centre de l’attention pendant quelques jours.

La carte interactive des différents lieux et des manifestations qui y sont organisées

Le numérique à l’honneur

« Chroniques » étant organisé par le centre de création Zinc et l’association Seconde Nature, qui mène des actions en faveur du développement des expressions artistiques, électroniques et numériques, ce dernier domaine va aussi être mis à l’honneur au cours de l’événement. Car le but de ces quinze jours de festivités est d’interroger ce que la ville sera demain, à savoir connectée, ouverte, créative et proche de ses usagers.

Pour que les habitants et visiteurs puissent s’immerger entièrement dans les expositions et manifestations, une application mobile sera ainsi accessible par téléchargement. « Grâce à cette appli, les visiteurs pourront bénéficier d’images, de vidéos et de son suivant les endroits où ils se trouveront. Ils bénéficieront d’un parcours augmenté et d’une expérience plus approfondie de la visite », explique Jérôme Flayssac.

Ce volet n’est pas le premier mais le troisième de la série Chroniques. Les deux premiers actes se sont déroulés cet été avec l’exposition dans le cadre des 40 ans de la Fondation Vasarely  et en septembre dernier avec l’événement « Machines » à la Friche la Belle de Mai. 12 000 visiteurs se sont déplacés pour découvrir expositions, spectacles et autres performances.

Quelques temps forts à retenir

En plus du parcours d’exposition, l’autre temps fort de ce troisième volet de Chroniques réside dans les rencontres professionnelles prévues. À destination des acteurs du monde de l’art, de la culture, du tourisme et de l’économie numérique, ils vont ensemble s’interroger sur la question « Comment des démarches artistiques innovantes peuvent contribuer à la mise en récit du territoire et à son attractivité ? ».

Là ne sera toutefois pas la seule manifestation de l’événement. Habitants et étudiants de la Canebière seront également invités à alimenter ces quinze jours via des ateliers collaboratifs et de créativité pour petits et grands. Quant aux commerçants, une quinzaine d’entre eux diffuseront à leurs clients et autres passagers piétons des vidéos d’archive de la ville et de leur commerce ou des vidéos artistiques pour raviver le patrimoine qu’ils occupent. Autant de dispositifs qui invitent les habitants et les touristes à redécouvrir Marseille sous un angle artistique singulier.


Découvrez les autres événements à ne pas rater à Marseille en 2017

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE