Marseille – L’autoroute L2 Est ou A507 est ouverte ! Partiellement…

La partie Est de la rocade L2 qui reliera a terme l’A7 (aux Arnavaux), à l’A50 (à la hauteur de l’échangeur Florian) est terminée depuis juin, mais tardait à ouvrir à cause de nombreux dysfonctionnements. C’est désormais de l’histoire ancienne… Cette autoroute urbaine, complètement gratuite, fonctionne à l’image du périphérique parisien, en contournement du centre-ville pour les habitants du Nord de Marseille qui travaillent à l’Est et inversement.

La L2 Est a ouvert partiellement ce mardi 29 novembre à 6h du matin. L’accès reste cependant impossible pour les véhicules arrivant de l’Est (Aubagne, la Valentine), au niveau de l’échangeur Florian. Il faut atteindre l’échangeur des Caillols pour y accéder. Dans le sens inverse, de Saint-Jérôme à Florian, il n’y a aucune restriction.



La cause du retard ? Début juillet, l’Etat qui finance et réalise la L2, a estimé que l’équipement ne répondait pas à toutes les normes de sécurité. Il a posé plus de 350 réserves sur des dysfonctionnements.

La L2 Est et la L2 Nord

La L2 se divise en deux parties :

  • la partie Est en construction depuis 1994, entre l’échangeur de Frais Vallon et l’échangeur Florian.
  • la partie Nord entre l’échangeur de Frais Vallon et celui des Arnavaux, dont la livraison est prévue fin 2017.

Un brin d’histoire : La L2 imaginée il y a 80 ans !

Le saviez-vous ? Le premier plan de la L2 date de 1933… A cette époque, un certain monsieur Greber avait dessiné le plan d’urbanisme de Marseille (ancêtre du POS puis du PLU) et avait proposé à la mairie un périphérique pour que les voitures qui vont de l’Est au Nord ou du Nord à l’Est ne passent pas par le centre-ville… Un visionnaire ! Sauf, qu’il aura fallu attendre 80 ans et construire entre temps de nombreux tunnels comme le Prado Carénage ou celui du Vieux-Port pour compenser l’absence de périph’ marseillais, à une époque où la voiture commençait à envahir la ville.

Une autoroute, 4 grands objectifs ?

Cette autoroute en ville a été imaginée pour répondre à 3 grands objectifs et on dirait bien qu’un 4e se dessine sans forcément que les décideurs l’aient vu venir…

Le 1er : Désengorger le centre-ville de la circulation en stoppant net l’effet « entonnoir » des autoroutes A7 et A50 qui entrent jusqu’au centre-ville et créent des bouchons « monstres » comme on dit à Marseille.

Le 2e : Redonner de la qualité de vie aux habitants qui vivent le long du boulevard Sakakini, seule voie de contournement du centre-ville, largement saturée, qui engendre des conditions de vie déplorables pour les riverains. Bruno Gilles, maire de 4e et 5e arrondissements, que nous avons interviewé, nous parle ici d’un projet de requalification du boulevard dès que la L2 sera livrée.

Le 3e : Recréer du lien dans les quartiers traversés par la L2 sur les portions couvertes. En effet, la L2, par son importante couverture permet d’offrir une continuité urbaine et un cadre de vie amélioré pour les habitants de ces secteurs, avec de nouveaux espaces verts plantés, des pelouses, des aires de jeux ou des pinèdes.

Et le 4e : Devenir un espace d’exposition à ciel ouvert pour les plus grands street-artistes de la région. En effet, on remarque que depuis quelques mois, les fresques et autres graffitis, habillent les murs de soutènement et les murs anti-bruits de la L2. Fort de ce constat, la direction du chantier a décidé d’accompagner les artistes en sécurisant leur accès et en les accompagnant dans leur démarche. Qui sait, la L2 fera bientôt de l’ombre au Cours Julien ?

Le saviez-vous ? C’est sur la L2 que le Gouvernement teste le premier tronçon de route solaire

Notre reportage aux côtés de Ségolène Royal pour tout comprendre à ce projet.

Immersion dans le chantier de la L2 : les photos

© Romain Truchet

Commentaires Facebook

6 COMMENTAIRES

  1. bonjour, j’ai entendu dire que la L2 ne pourra être utilisée en totalité par les camions à cause de tronçons avec passerelles ou tunnels non adaptés. Qu’en est il exactement?

LAISSER UNE RÉPONSE