Quelles sont les expositions du moment à Marseille ?

Quelles sont les expositions à ne pas rater en ce moment à Marseille ?

Entre expositions permanentes et temporaires, il y a toujours au moins une sortie culturelle dans l’un des musées de Marseille à ne pas rater. D’autant plus que la ville abrite de nombreux établissements, aussi connus qu’insolites à l’instar du MuCEM ou du musée de la pétanque ! Made in Marseille fait le point pour vous des expositions du moment à ne surtout pas manquer.

Découvrez tous les musées de Marseille


Archiméditerranéenne

Après la Galerie d’architecture à Paris, l’exposition-rétrospective « Archiméditerranéenne » consacrée aux œuvres de l’architecte marseillaise Corinne Vezzoni est présentée à la Villa Méditerranée du 24 février au 23 avril 2017. Cette exposition est le fruit de pratiques architecturales spécifiques telles que la commande publique, l’urbanisme voire la commande mixte. Elle présente les choix, les stratégies que l’architecte est amenée à définir pour poursuivre son œuvre au profit de tous, quel que soit le contexte du projet.

L’agence de Corinne Vezzoni s’intègre dans la production française du nouveau siècle : une production qui reste à l’échelle humaine, où la valeur d’usage habite encore l’architecte, dans l’expression de sa réponse unique. L’exposition présente des maquettes ainsi que des esquisses, plans et photos des bâtiments emblématiques dans une démarche didactique et vivante.

Entrée libre
Jusqu’au 23 avril du mardi au vendredi de 12h à 18h, samedi et dimanche de 10h à 18h
À la Villa Méditerranée
7 promenade Robert Laffont, 13002 Marseille


Histoire de Sports

L’exposition présente près de 180 objets, trophées et documents ainsi que des reportages audiovisuels dans une scénographie dynamique, numérique et interactive. Chaque visiteur, petit ou grand, plongera dans l’expérience sportive au travers des émotions qu’elle suscite, de ses vertus sociales et humaines et de son ancrage dans le territoire local.

Dans le hall, découvrez l’immense collection photographique de l’association des Excursionnistes marseillais, conservée aux Archives municipales de Marseille. Ces anciennes vues stéréoscopiques donnent une image en 3D des multiples sorties des « excurs » depuis plus de 100 ans.

Entrée libre
Jusqu’au 29 avril du lundi au samedi de 9h à 18h
Visites commentées tous les samedis à 15 h et sur rendez-vous pour les groupes constitués
À la Bibliothèque et Archives Départementales des Bouches-du Rhône
18-20 rue Mirès, 13003 Marseille


Les cinq premières minutes

Dans le cadre du programme Archist 2017, art-cade, galerie des Grands Bains Douches de la Plaine donne carte blanche à Jean-Jacques Terrin, architecte, qui a sélectionné une quarantaine d’agences d’architecture du monde entier.

Cette exposition intitulée « les cinq premières minutes » repose sur les prémices d’un projet architectural. Elles sont illustrées par des croquis, des témoignages, des inspirations, des recherches sur des matériaux résultant d’un moment précis. Cinq premières minutes auxquelles les architectes ont pris le temps de penser pour faire naître cette exposition.

Vernissage le 13 avril à 18h30
Du 14 avril au 13 mai du mardi au samedi de 15h à 19h et sur rendez-vous
À la galerie Art-Cade / Grands Bains Douches de la Plaine
35 rue De la Bibliothèque, 13001 Marseille

cinq-premiere-minute-expo-artcade


Mémoire à la mer au Musée d’Histoire de Marseille

Constitué majoritairement, mais pas exclusivement, d’épaves de navires, ce patrimoine présente une très grande diversité car tout ou presque a circulé un jour par la voie maritime et un jour s’est perdu ! Au fil des neuf séquences qui scandent l’exposition, 50 objets, sublimes ou modestes, récents ou très anciens mais toujours emblématiques des cinquante années qu’on souhaite ici esquisser racontent les grandes découvertes de l’archéologie sous-marine française.

Les enfants sont invités pour leur part à suivre Hermine, une jeune plongeuse qui les guidera vers les espaces où ils trouveront les explications qui leur sont plus particulièrement destinées.

Tarif : plein 8€ | Réduit 5€ (billet couplé avec le parcours permanent des collections du musée d’histoire)
Visites commentées tous les vendredis à 12h30 et 13h30 et les dimanches à 14h et 15h30 : 4€ pour les adultes, 2€ pour le jeune public entre 5 et 18 ans + prix d’entrée à l’expo
Jusqu’au 26 mai 2017 au Musée d’Histoire de Marseille
2 rue Henri Barbusse, 13001 Marseille

memoire-mer-musee-histoire


Un siècle à croquer, regards sur le dessin du 18e siècle

Faisant écho à l’exposition « Marseille au 18e siècle » qui s’est achevée au Musée des Beaux-Arts en octobre dernier, le Préau des Accoules invite les enfants à la découverte du siècle des Lumières. Une sélection d’œuvres graphiques issues du riche vivier des collections des musées de Marseille permet de retrouver le regard que l’homme de cette époque portait sur son univers.

L’époque est évoquée par une harmonie colorée, un décor étudié, de grandes reproductions et une ambiance musicale, sources de documentation ludiques et jeux pour observer les différences. Trois périodes permettent d’aborder le sujet par des perspectives diverses : le retour à la nature, les marquis, bergères et portefaix et les reproductions vues ou rêvées. Un instant de pause sur la grâce des gestes et des attitudes de ces personnages du passé, dans la très belle salle de l’Académie, construite elle-aussi au 18e siècle.

Jusqu’au 30 mai 2017 au Préau des Accoules – espace des enfants
29 montée des Accoules, 13002 Marseille
Visite libre les mercredis et samedis de 16h à 18h
Entrée et animations gratuites

exposition-enfant-preau-accoules-panier


Rêvons la ville

Le Centre de conservation et de ressources du Mucem (CCR) dispose d’une salle réservée aux expositions atypiques, expérimentales et novatrices. Elles sont conçues par des commissaires extérieurs à qui l’on donne carte blanche pour porter un regard neuf sur les collections du musée. C’est dans cette perspective que le Mucem a souhaité travailler avec une classe du collège Versailles (Belle de Mai) : ils imaginent ensemble une ville rêvée, cité idéale d’un avenir utopique.

C’est le thème de cette exposition, née de leurs échanges, de leurs réflexions, de leurs frictions et de leurs inventions. Débutée en septembre 2016 avec le choix du thème et l’élaboration du parcours, nos commissaires en herbe invitent le public à venir découvrir les objets des collections du Mucem qu’ils ont sélectionnés.

Entrée libre
Jusqu’au 9 juin 2017 du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h
Dans le cadre de la Nuit des musées, le samedi 20 mai 2017, ouverture exceptionnelle de 18h à 21h en présence des élèves


Sonia Rykiel, la féminité en mouvement

Le noir, la maille, le velours, les rayures, l’envers et les coutures apparentes… Sonia Rykiel. Sacrée « Reine du tricot », elle a marqué de son empreinte la seconde moitié du 20e siècle et le début du nouveau millénaire, réinventant à son image la garde-robe féminine.

Pour son premier accrochage de l’année dans le département Mode, le Château Borély rend hommage à la créatrice disparue le 25 août 2016. Une vingtaine de silhouettes, emblématiques du style Rykiel, ont été sélectionnées dans le très riche fonds mode du musée. Elles renvoient l’image d’une femme, active et libre, à la recherche du confort et de l’élégance. Sonia Rykiel a créé un style unique, « paresseusement » chic, intemporel et sensuel, aux lignes épurées et fluides empruntées aux années 1930. Un style baptisé par elle-même « Le Nouveau Classicisme ». Retour sur le parcours d’une femme plurielle, icône de la « démode ».

Tarif : plein 5€ | Réduit 3€ | Musée Borély + Jardin Botanique 6€ (réduit 3€)
Jusqu’au 11 juin du mardi au dimanche de 10h à 18h. Du 16 mai au 17 septembre inclus, de 10h à 19h. Fermeture hebdomadaire le lundi sauf le lundi de Pentecôte. Fermeture le 1er novembre, 26 décembre et 1er janvier
Au Château Borély, musée des Arts Décoratifs et de la Mode
134 avenue Clot-Bey, 13008 Marseille

sonia-rykiel-musee-art-decoratif


Marseillais du Nord

Au début des années 1990, le ministère de la Culture souhaite dresser un état des lieux de la France et missionne Raymond Depardon pour sillonner les campagnes. Quatre autres photographes sont chargés des banlieues dites « sensibles ». À Gilles Favier, qui réside alors à Paris, échoit Marseille. Il se fixe à La Renaude, une enclave du nord de la ville divisée en deux.

En haut les HLM, où vivent les familles arabes. En bas, des cubes de béton, où réside la communauté gitane. Le photographe y restera un an et demi, réalisant au format 6×6 un reportage en noir et blanc d’une très grande qualité qui demeure, 25 ans plus tard, un témoignage précieux de l’histoire des habitants de La Renaude, et plus largement celle des quartiers Nord de la ville.

Gratuit
Jusqu’au 30 juin. Accès lors des représentations du Théâtre du Merlan.
Au Théâtre du Merlan, avenue Raimu, 13014 Marseille

marseillais-du-nord-theatre-merlan


Vies d’ordures—De l’économie des déchets

Notre empreinte écologique est exponentielle : plus de 80 % de la surface émergée de la planète est sous influence humaine directe. Cette surexploitation de l’écosystème engendre des bouleversements naturels : hausse de la température du globe, appauvrissement de la couche d’ozone, acidification des océans, épuisement des sols et des sous-sols. Nos sociétés sont transformées en sociétés du déchet. Exposer les manières dont nos sociétés produisent, traitent, s’approprient et transforment les restes, apparaît comme un enjeu central pour le MuCEM.

L’exposition « Vies d’ordures – De l’économie des déchets » invite à un voyage autour de la Méditerranée, à la découverte des paysages, des technologies, des objets recyclés ou de deuxième vie, et surtout à la rencontre des hommes et des femmes qui gèrent nos déchets, en vivent et souvent les subissent. Il s’agit d’interroger leurs savoir-faire, leurs conditions de vie, les rapports sociaux et les conflits dans lesquels ils sont pris.

Tarif : plein 9,50€ | Réduit 5€
Jusqu’au 14 août tous les jours sauf le mardi de 11h à 18h jusqu’au 30 avril, de 11h à 19h du 2 mai au 30 juin, de 10h à 20h du 1er juillet au 14 août. Nocturne le vendredi jusqu’à 22h de mai à août. Fermeture le 1er mai.
Au MuCEM
7 promenade Robert Laffont, 13002 Marseille

exposition-vie-ordure-mucem


Une maison de verre

Centre d’art et atelier de recherche et de création contemporaine situé à Marseille, le Cirva accueille des plasticiens, designers ou architectes ayant des pratiques variées et désirant introduire le verre dans leur démarche créatrice. Ces artistes développent leurs projets de recherche assistés de l’équipe technique du Cirva, selon les modalités et le rythme convenant à chacun des projets. Il s’agit donc d’un réel laboratoire pensé pour les artistes, dans l’idée de leur offrir un espace et un outil de travail hors du commun. Depuis plus de vingt ans, le Cirva a accueilli quelque 200 artistes pour des projets divers, tant dans le domaine de l’art contemporain que du design et des arts décoratifs.

L’exposition au musée Cantini, musée d’art moderne de la ville de Marseille, a l’ambition de traverser les 30 années de résidence d’artistes au Cirva, de 1986 à aujourd’hui. Conçu de manière fluide et non chronologique, le parcours propose de découvrir l’univers des artistes représentés dans la collection en présentant leurs travaux du Cirva en regard d’une sélection d’œuvres issues des collections des musées de Marseille (Mac, Musée Cantini) et du Fonds régional d’art contemporain. Les choix sont opérés sur la base de l’approfondissement de l’œuvre d’un artiste ou d’une période spécifique de la création contemporaine, ou encore sur la base de rapprochements formels, esthétiques ou thématiques.

À l’image de la collection du Cirva, se côtoient des pièces qui relèvent des arts décoratifs et du design et des pièces de sculpture contemporaine. L’imbrication des différents champs de création au sein du parcours donne ainsi une vision poreuse des sources d’inspiration et des différentes approches des créateurs au Cirva.

Tarif : plein 5€ | Réduit 3€
Visites commentées les 1ers dimanches du mois à 15h et 16h30 : 4€
Jusqu’au 24 septembre du mardi au dimanche de 10h à 18h. Du 16 mai au 17 septembre inclus, de 10h à 19h. Fermeture hebdomadaire le lundi sauf le lundi de Pentecôte. Fermeture le 1er novembre, 26 décembre et 1er janvier
Au Musée Cantini
19 rue Grignan, 13006 Marseille

expo-maison-verre-musee-cantini


L.C. Radieuse

Un regard différent porté sur l’architecture de l’immeuble Le Corbusier, à l’occasion de son classement au patrimoine de l’Unesco, fin 2016. Dans la salle vintage du restaurant Le Ventre de l’Architecte, grâce au talent de Dominique et Alban Gérardin, propriétaires passionnés des lieux, l’art est partout et l’expérience visuelle permanente.

Pour commémorer le classement de l’immeuble au patrimoine de l’Unesco, ils ont retenu le travail du photographe Pixeliums qui revisite la Cité Radieuse avec une palette de couleurs différente. Une exposition placée sous le signe du plaisir et de la découverte.

Entrée libre
Jusqu’au 26 septembre de 12h à 22h
Au Ventre de l’Architecte
280 boulevard Michelet, 13008 Marseille


Hip hop : un âge d’or 1970-1995

La culture Hip Hop ouvre les portes du musée d’Art contemporain à ceux qui aux États-Unis, en Europe et à Marseille incarnent un phénomène planétaire. Depuis les premières block parties du Bronx jusqu’à l’âge d’or marseillais, retrouvez la fièvre qui s’est emparée du monde en trois temps et quatre mouvements : DJing, MCing, Graffiti & Bboying.

La scénographie de l’exposition favorise les croisements entre toutes les disciplines qui ont été fécondées par ce mouvement : la musique, la danse, la mode, le cinéma, l’écriture, le graffiti, le tag, la photographie. L’exposition est conçue avec le MuCEM, qui met à disposition les plus belles pièces de sa collection, et s’inscrit dans la dynamique des projets de la Capitale européenne du sport à Marseille.
Tarif : plein 5€ | Réduit 3€

Du 13 mai 2017 au 14 janvier 2018 du mardi au dimanche de 10h à 18h. Du 16 mai au 17 septembre inclus, de 10h à 19h. Fermeture hebdomadaire le lundi sauf le lundi de Pentecôte. Fermeture le 1er novembre, 26 décembre et 1er janvier
Au Musée d’Art Contemporain – MAC
69 avenue de Haïfa, 13008 Marseille

expo-hip-hop-musee-art-contemporain


Graff en Méditerranée

Le MuCEM mène depuis les années 1990 des enquêtes-collectes sur les pratiques urbaines contemporaines et a notamment constitué, depuis 2000, une des plus importantes collections de graff aujourd’hui répertoriées, comptant près de 1500 objets. Cet ensemble constitue un étonnant assortiment de panneaux graffés, affiches, autocollants, marqueurs, bombes aérosol, magazines, esquisses, photographies, vidéos… associés à une enquête qui pose les bases d’une réflexion sur les rapports sociaux en milieu urbain, la question de l’appropriation de l’espace public et de sa conquête par des pratiques qui se revendiquent de la rue.

Cette collection sera présentée à Marseille en 2017 au Musée d’art contemporain d’une part (pour les aspects historiques du mouvement Hip-Hop) et au MuCEM – Fort Saint-Jean – salle des collections, d’autre part (pour ce qui est des acquisitions récentes sur plusieurs scènes méditerranéennes très actives : Marseille, Espagne, Italie, Maroc, Tunisie…).
Tarif : plein 9,50€ | Réduit 5€

Du 12 mai au 2 octobre tous les jours sauf le mardi de 11h à 19h jusqu’au 30 juin, de 10h à 20h du 1er juillet au 31 août, de 11h à 19h du 1er septembre au 2 octobre. Nocturne le vendredi jusqu’à 22h de mai à août. Fermeture le 1er mai
Au MuCEM
7 promenade Robert Laffont, 13002 Marseille

Commentaires Facebook

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE