Dans les quartiers d’Air Bel (11e) et Saint-Barthélemy (14e), deux projets d’agriculture urbaine vont sortir de terre. Leur objectif est de faciliter l’accès de ces quartiers à une alimentation saine et variée, en circuit-court, ainsi que de favoriser la mixité sociale et le développement durable.

Afin de renforcer la dimension environnementale dans 450 quartiers en France métropolitaine et outre-mer, l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) continue le déploiement de son Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU). Avec l’appel à projets « Les Quartiers Fertiles », son objectif est d’accompagner et financer des projets visant la transformation complète de 100 des 450 quartiers concernés en matière de logement, d’équipements publics, de déplacements, de mixité sociale, de développement durable ou encore d’espaces publics.

Jardins d’insertion, boucles alimentaires, champignonnières, microfermes urbaines… les projets proposés prennent des formes diverses, tournant toujours autour de l’agriculture urbaine. Le 7 décembre dernier, les 27 premiers lauréats de ce programme ont été présentés. Sur notre territoire, les projets de transformation d’une friche en potager aux côtés de jardins partagés et d’une chèvrerie, à La Savine et d’une micro-ferme à Frais Vallon, ont été sélectionnés.

L’Anru a récemment dévoilé les 48 nouveaux lauréats de la deuxième tranche de l’appel à projets. Deux d’entre eux devraient sortir de terre à Marseille à l’horizon 2022.

A relire

, Un nouveau jardin partagé et un centre de formation aux métiers de la cuisine en projet à Marseille, Made in Marseille
Ferme urbaine, jardins partagés et chèvrerie en projet dans les cités de la Savine et Frais Vallon

Création d’un jardin partagé dans le quartier d’Air Bel

Ainsi, le projet des Jardins tremplin d’Air Bel devrait voir le jour dans le quartier éponyme, situé dans 11e arrondissement de Marseille. « Un collectif d’habitants va être créé afin d’aménager une parcelle de jardin partagé sur environ de 100 m2 au sein de la cité, géré par les habitants et pour les habitants. Le Talus a répondu à l’appel à projets pour accompagner ce collectif. On trouvait que l’idée de travailler ensemble était très intéressante », nous explique Anaïs, responsable du pôle pédagogie à la ferme urbaine du Talus.

L’équipe de ce laboratoire à ciel ouvert, situé dans le 12e arrondissement de Marseille, compte y proposer des animations pédagogiques, de la médiation et de la sensibilisation aux pratiques potagères. « L’objectif est que le collectif d’habitants puisse monter en compétence et soit capable de s’occuper de sa parcelle de manière autonome », continue-t-elle.

Le Talus étant déjà en lien avec l’école élémentaire et le centre social d’Air Bel dans le cadre d’ateliers pédagogiques, ce projet fait sens pour la structure. « Ce sera une base de pépinière et d’animation pour pouvoir faire vivre le quartier. Le Talus fait partie de la réponse à l’appel à projet mais d’autres acteurs y participeront », ajoute Valentin Charvet, coordinateur général et fondateur du Talus. Ces derniers restent encore à déterminer.

, Un nouveau jardin partagé et un centre de formation aux métiers de la cuisine en projet à Marseille, Made in Marseille
L’espace buvette du Talus, dans le 11e arrondissement de Marseille © I.B

« Ouvrir des perspectives de formation et d’emploi sur les métiers de l’agriculture »

Ce projet, porté par la Métropole Aix-Marseille Provence, cherche à « ouvrir des perspectives de formation et d’emploi sur les métiers de l’agriculture, des espaces verts et de l’environnement » aux habitants du quartier. Trois parcours Tremplins seront ainsi mis en place.

Le début des aménagements est prévu pour l’année 2021, avec un démarrage des activités attendu au premier trimestre 2022. Mais Anaïs rappelle que « le comité d’instruction ne s’est pas encore réuni, les décisions ne sont pas encore prises. C’est ce qui est souhaité mais ce n’est encore qu’au stade de projet ». Un projet qui leur « tient très à cœur », ajoute-t-elle.

Création d’un centre de formation aux métiers de la cuisine dans les quartiers Nord

Le deuxième projet lauréat de la ville vise à implanter un centre de formation aux métiers de la cuisine au sein du quartier Grand Saint-Barthélemy (14e) pour les habitants de la cité Font-Vert (14e) et la cité SCNF (16e). Il devrait être alimenté par des filières agricoles locales, des jardins partagés et une parcelle productive en insertion qu’il restera également à créer.

L’objectif final de ce projet est de mettre en place une boucle alimentaire locale dans le quartier afin de favoriser une alimentation saine et en circuit-court. Le projet est lui aussi en phase de concertation et d’étude. La création de la cuisine et des jardins est attendue pour l’année 2022.

Un financement total de 15 290 000 € pour les 48 projets

Pour réaliser ces 48 projets, un financement total de 15 290 000 € va être alloué aux lauréats, avec une participation du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation à hauteur de 45%. En attendant la concrétisation de ces projets, une troisième tranche d’appel à candidatures a été lancée. Le dépôt des dossiers est attendu pour le vendredi 16 juillet au plus tard. Les nouveaux lauréats seront annoncés à l’automne 2021.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site internet de l’Anru ou adressez un mail à anruplus@anru.fr

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !