Ce jeudi, la Métropole Aix-Marseille-Provence va soumettre au vote près de 2,3 milliards d’euros de projets pour accélérer les projets de transports du territoire, et compte sur un financement de l’Etat et ses partenaires à hauteur de 80% dans le cadre du Plan de relance.

A l’occasion d’un entretien exclusif accordé dans son bureau, la présidente de la Métropole Aix-Marseille-Provence et du Département des Bouches-du-Rhône, Martine Vassal, nous dévoilait jeudi dernier les projets de transports qu’elle souhaitait intégrer dans le Plan de relance de l’Etat pour accélérer leur financement.

A lire aussi

« La Métropole Aix-Marseille-Provence propose une démarche inédite de contrat métropolitain 2021-2027 à ses partenaires (l’Etat, l’Europe, la Région, le Département, mais aussi les acteurs parapublics et privés) pour financer ensemble les projets essentiels à la réussite de la relance. Partant de sa « stratégie de relance et de renouveau », elle veut contrer durablement les impacts en cascade de la pandémie du COVID-19 et s’affirmer comme capitale euroméditerranéenne », détaille la délibération, qui doit être votée lors du conseil de territoire qui se tient demain. L’opportunité que représentent ces fonds ainsi que le calendrier très proche dans lequel ils vont être mis en place nous obligent à prendre position auprès de nos partenaires dès aujourd’hui et à proposer une méthode afin que les projets de notre territoire puissent bénéficier d’une part importante de ces crédits ». 

A quelques jours du prochain conseil de métropole, au cours duquel les élus devront voter le contrat métropolitain pour la relance du territoire d’un montant total de 3,8 milliards d’euros, nous avons pu consulter la liste des projets qui ont été présentés à l’État, notamment dans le domaine des transports.

Les principaux projets

Parmi les principaux projets, on retrouve la création du Plan vélo à l’échelle métropolitaine (voies vertes incluses) pour un montant de plus de 10 millions d’euros, l’extension du tramway “des Catalans” vers la place du 4 septembre pour un montant de 75 millions d’euros, l’automatisation du métro de Marseille et le renouvellement des rames pour un montant de 582 millions d’euros, la création de pôles d’échanges multimodaux pour un montant de 220 millions d’euros, la mise en service du Valtram, tramway entre Aubagne et la Bouilladisse avec 12 stations pour un montant de 135 millions d’euros, la phase 2 de l’extension du tramway Nord-Sud pour 256 millions d’euros…

« Ces projets ont été sélectionnés avec les présidents des Conseils de territoire pour veiller aux réponses nécessaires à la relance à l’échelle des six Territoires. Ils sont soutenus par les élus des six Territoires, qui sont appelés à formuler leur adhésion par un vote au sein de chaque Conseil de territoire, préalable au Conseil de la Métropole » stipule le rapport.

A lire aussi

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !