Le Gouvernement lance un appel à projets pour développer les projets d’agriculture urbaine dans les Bouches-du-Rhône et met à disposition une enveloppe de 500 000 euros pour développer les jardins partagés.

L’Etat met à disposition une enveloppe de 500 000 euros pour développer des projets de jardins partagés et d’agriculture urbaine dans les Bouches-du-Rhône. Dès aujourd’hui, les associations, collectivités territoriales ou encore bailleurs sociaux peuvent candidater. L’opération, nommée « quartiers fertiles », est pilotée par l’Agence Nationale de la Rénovation Urbaine (ANRU), dans le cadre du Plan de relance. 17 millions d’euros de son volet « agriculture » y sont d’ailleurs alloués à l’échelle nationale.

Les aides comprennent des investissements matériels (outils de jardinage, pose d’équipements), immatériels comme l’étude des sols ainsi que des formations et l’accompagnement du porteur dans le lancement de son projet.

Un lieu de vie pour créer du lien social

Pour être acceptés, les projets doivent proposer un lieu de vie répondant à des enjeux de développement durable, de transition agroécologique, climatique, d’alimentation et de biodiversité. Ils doivent également œuvrer en lien avec d’autres structures du quartier comme des associations de riverains, écoles, maisons de retraites, hôpitaux ou encore centres sociaux.

Autre critère important, l’implication des habitants à la vie du lieu par le biais de formations, repas de quartier ou encore d’expositions sur le site. Ce dernier aspect vise à favoriser la création de lien social et culturel.


À lire aussi

, L’Etat propose 500 000 euros d’aides pour développer les jardins partagés du département, Made in Marseille
Ferme urbaine, jardins partagés et chèvrerie en projet dans les cités de la Savine et Frais Vallon
Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !