En ce début d’année, la Chambre de commerce et d’industrie Aix-Marseille-Provence a exprimé la nécessité de « redoubler d’efforts » pour la sauvegarde des entreprises impactées par la crise sanitaire, tout en portant des projets structurants pour le territoire dans une démarche collective.

L’année qui vient de débuter s’accompagne de nombreux défis à relever. « La crise sanitaire nécessite de notre part un devoir de lucidité, malgré l’effort sans précédent du gouvernement, nous devons aller encore plus loin et faire encore plus, plus vite, pour les entreprises et les emplois menacés de notre territoire. Nous devons redoubler d’efforts en déployant des solutions adaptées, au cas par cas », martèle Jean-Luc Chauvin, président de la CCIAMP, à l’occasion de la cérémonie des vœux à la presse, organisée ce mardi 19 janvier.

4 commerces sur 10 menacés de fermeture

La baisse du nombre de défaillances d’entreprises enregistrée en 2020 « ne doit pas nous aveugler ». Les chiffres s’expliquent par le fait qu’elles ont bénéficié d’aides qui leur ont donné une bouffée d’oxygène « et leur ont permis de survivre momentanément ».

En effet, une étude de la CCIAMP montre en réalité que 4 commerces de proximité ou CHR (bars, restaurants…) sur 10 disent « qu’ils pourraient définitivement arrêter leur activité au plus tard le 31 juin 2021. D’autres entreprises pourraient connaître une situation similaire », poursuit Jean-Luc Chauvin, sans masquer son inquiétude pour l’économie. Car pour lui, la fin des aides de l’État pourrait se traduire par une « véritable déflagration avec un impact dévastateur sur l’emploi ».

, La CCIAMP s’attèle à la relance pour sauver les entreprises du territoire, Made in Marseille
Les voeux de la CCIAMP. © N.K.

S’approprier le plan « France relance » pour transformer l’industrie

Au 5 janvier 2021, 5 600 emplois ont été considérés comme fragilisés, voire menacés, pour les seules 1 393 entreprises sous procédure collective. Le secteur du tourisme a perdu 55% de son chiffre d’affaires en 2020 par rapport à 2019, mais aspire à se « reconstruire, car nous avons appris à travailler différemment », espère Nicolas Guyot, hôtelier et membre élu à la CCIAMP.

La filière de l’événementiel est, elle aussi, lourdement impactée. Sylvie Cottin, membre de la CCIAMP et représentante du Syndicat des entreprises de l’événementiel (SAE) avance que « 70% de nos entreprises [du SAE] ont perdu 70% de leur chiffre d’affaires ».

Créé durant le premier confinement, le SAE rassemble aujourd’hui près de 350 entreprises réparties dans toute la France. Elles représentent 6 000 salariés. Un seul souhait pour 2021 : « arriver à réinventer le monde de l’événementiel et se retrouver. Et nous travaillons activement à créer le modèle de demain ».

L’industrie non plus n’est pas épargnée. « Sur les petites et moyennes entreprises de l’industrie, lorsqu’on perd 20 à 30% de chiffre d’affaires, ce sont des centaines de milliers d’euros de perte », déclare Philippe Zichert, préférant se focaliser sur 2021.

Pour le vice-président de la CCIAMP et président de Via Marseille Fos, il est important de « s’approprier » le plan « France relance », dans lequel il existe un important volet baptisé « Territoires d’industrie ».

Philippe Zichert insiste sur la nécessité d’un travail partenarial à mener sur le territoire, avec les collectivités locales, les instances portuaires et fédérations professionnelles pour la reconversion de l’industrie ; pour faire d’Aix-Marseille un exemple de la transition écologique (créer des ombrières de panneaux photovoltaïques pour les parkings pour réduire les consommations d’électricité, changer les chaudières dans le secteur de la chimie…).

, La CCIAMP s’attèle à la relance pour sauver les entreprises du territoire, Made in Marseille
Philippe Zichert, vice-président de la CCIAP et président de Via Marseille-Fos. © N.K.

10 000 sollicitations auprès de la cellule d’urgence

Usant du champ lexical de la guerre, de la même manière qu’Emmanuel Macron dans sa première allocution télévisée relative à la pandémie de Covid-19, Jean-Luc Chauvin ne baisse pas les armes. « Le monde économique doit partir en guerre et tout faire pour qu’Aix-Marseille soit une chance pour la France. Nous devons continuer à nous battre. Les mois passés nous ont montré que nous pouvons obtenir des aides significatives ».

En référence aux nouvelles annonces de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances « Il faut surtout, et c’est indispensable, que les aides annoncées puissent arriver dans les entreprises au plus vite ». 

À ce titre, il invite les patrons à se manifester auprès de la cellule d’urgence de la CCIAMP. Le dispositif a enregistré plus de 10 000 sollicitations, avec des pics de demandes en fonction des annonces du gouvernement.

Les principales doléances portent sur le fonds de solidarité (comment, où, quand puis-je faire ma demande ?), les différentes aides (report de charge, crédit d’impôt, chômage partiel…) et aujourd’hui la poursuite de l’activité (comment utiliser le click & collect ? Comment améliorer ma visibilité ?).

Création d’un guichet unique pour renforcer l’accompagnement

Pour aller plus loin, la CCIAMP va mettre en place un guichet unique pour les entreprises en grande difficulté, en partenariat avec l’Ordre des avocats, l’Ordre des experts-comptables et la Compagnie des commissaires aux comptes.

L’ensemble des dispositifs de soutien aux entreprises seront maintenus et amplifiés en 2021. « Chaque entreprise sauvée, transformée, consolidée possédera des longueurs d’avance dans le monde d’après. Notre société, pour se redresser économiquement, doit se réconcilier avec la valeur travail, poursuit Jean-Luc Chauvin, sans détour. Ma conviction, c’est que nous devons vivre avec le virus, car nous avons appris à vivre avec. Partout, nous avons appris à travailler différemment. Il faut faire confiance aux entreprises. Il n’y a pas plus digne rémunération que celle qui résulte du travail ».

A lire aussi

, La CCIAMP s’attèle à la relance pour sauver les entreprises du territoire, Made in Marseille
Jean-Luc Chauvin : face à la crise, la CCIAMP joue le rôle du “15” pour les entreprises

Les projets au cœur de la relance de l’économie

Pour 2021, la CCIAMP veut porter « des projets structurants pour le territoire et se tourner vers la Méditerranée et l’Afrique ». Dans la lignée de « Tous acteurs », qui avait formulé des propositions aux candidats marseillais, elle entend mettre un coup d’accélérateur à la création de l’Agora Afrique qui devrait voir le jour à la fin de l’année 2021 dans le centre-ville de Marseille. Un lieu totem rassemblant espace de rencontres business pour les entrepreneurs, d’accueil d’événements économiques et culturels euromonde-Afrique, coworking…

Ou encore ouvrir un campus métropolitain plurimétiers dans le cœur de ville de la cité phocéenne combinant réflexions immobilières et pédagogiques, formations dédiées à la création d’entreprises, incubateur… Et pousser la création d’une halle alimentaire en centre-ville.

La CCIAMP va également entrer dans l’étude de préfiguration d’un projet innovant de transport urbain. Baptisé « Loops », il s’agit de la création d’une sorte de RER métropolitain. Des véhicules électriques ou à hydrogène, avec une quinzaine de stations déployées autour de Marseille. « L’objectif est d’être opérationnel en 2030, avec un tronçon Aix-Marseille ».

La « Chambre » veut aussi prendre le large en portant un projet de création de lab de la ville bioclimatique méditerranéenne sur l’île du Frioul. Pour en faire « un endroit où l’on va pouvoir faire de l’expérimentation sur des sujets aussi variés que la mobilité, la transition énergétique, la gestion des déchets, des loisirs aquatiques… » Pour 2021, le cap est donné. « Soyons solidaires, audacieux et entreprenants ».


A lire aussi

, La CCIAMP s’attèle à la relance pour sauver les entreprises du territoire, Made in Marseille
La feuille de route du sous-préfet Benoît Mournet pour relancer l’économie régionale © N.K.

 

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !