Alors qu’une concertation a été lancée par la Ville de Marseille pour réorienter le projet de création d’un hôtel privé à la Villa Valmer, vers une vocation plus publique, Benoît Payan, le nouveau maire, annonce qu’il n’y aura pas de négociation sur l’occupation du parc, qui doit rester entièrement public.

C’est l’une des villas le plus célèbres de la Corniche avec son parc public en promontoire sur la mer, dont l’avenir suscite le débat depuis 2018, date à laquelle l’ancienne municipalité de Jean-Claude Gaudin avait retenu le projet d’y créer un hôtel de luxe comprenant 39 chambres, piscine, brasserie et spa.

Nous vous l’expliquions en avant-première ici, l’équipe municipale de Benoît Payan, qui compte dans ses rangs de fervents opposants à la « privation-privatisation », a entrepris des négociations dès octobre 2020. L’adjointe à l’urbanisme Mathilde Chaboche souhaitait réorienter le projet pour en faire un site « public et unique ». Elle évoquait notamment un lieu de mixité, avec bistrot guinguette, espace pour aller prendre un café, un lieu d’exposition, mais aussi une résidence d’artistes, avec une petite partie hôtelière.

Un des points les plus polémiques du projet d’hôtel était la privatisation du parc public, notamment sur la partie haute. La position de la Ville est très ferme à ce sujet, comme le confie aujourd’hui le maire de Marseille, Benoît Payan : « Il n’y a pas de négociation autour du jardin. On récupère 100 %. Pour commencer, ensuite on négociera [autour d’autres modifications du projet, ndlr] ».

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !