Depuis novembre 2019, la Maraude mentalité virage Depé vient en aide aux plus démunis à Marseille. Distributions de panier-repas, soins sommaires, dons de vêtements chauds… les 50 bénévoles de cette association de supporters œuvrent à faire vivre la solidarité dans les rues de leur ville.

Loin des projecteurs, la Maraude mentalité virage Depé continue ses actions pour venir en aide aux plus démunis durant cette crise sanitaire. Cette association de 50 bénévoles est créée en novembre 2019 par trois amis supporters du virage Depé (OM), après le constat d’une précarité grandissante à Marseille, leur ville de cœur.

En hommage à leur très bon ami et ancien capo [meneur du mouvement ultra, disparu il y a 20 ans, ndlr], Patrice de Peretti, ils se réunissent autour de deux valeurs : la solidarité et la fraternité. « C’est le peuple qui agit pour le peuple, l’aide aux Marseillais, par les Marseillais… La passion de Marseille qui nous pousse à être solidaires », nous confie Chloé, membre de l’association.

Aujourd’hui installée dans un local près des Cinq Avenues, la Maraude propose des aides variées aux personnes en situation de précarité, grâce à la participation d’enseignes marseillaises comme le restaurant Il Cuoco (2e), l’association Pain et Partage, Le marché noir (4e), la Renaissance (4e), L’épicerie paysanne (1e) ou encore Casa del taKos (1e).

Une aide complémentaire aux associations marseillaises

En janvier 2020, l’association débute ses premières distributions de panier-repas dans l’idée d’apporter une aide complémentaire aux associations déjà présentes à Marseille. Lors du premier confinement, elle adapte ses actions aux mesures sanitaires en utilisant désinfectant, masques et gants, afin de pouvoir continuer à aider « tout en nous assurant de ne pas être source de propagation du virus, ajoute Chloé. Pour la petite histoire, à l’époque, le réseau social qui nous entoure participait en cuisinant chacun à sa hauteur aux repas distribués chaque semaine. Nous tournions alors dans Marseille pour aller chercher les repas confectionnés, et ramenions les contenants aux participants », se rappelle-t-elle.

A cette période, la Maraude se met également à confectionner des colis alimentaires pour les familles dans le besoin, en partenariat avec des magasins Biocoop et elle organise le nettoyage de la halle Puget, abritant alors de nombreuses personnes installées sur des matelas dans des conditions d’hygiène « inacceptables ».

, Les bénévoles de la Maraude mentalité virage Depé font vivre la solidarité à Marseille, Made in Marseille
© Maraude mentalité virage Depé

Jusqu’à 150 paniers alimentaires distribués chaque vendredi

Aujourd’hui, elle organise des maraudes chaque vendredi, durant lesquelles elle distribue des panier-repas confectionnés avec l’aide du restaurant Il Cuoco, situé à Sadi-Carnot. « Nous commençons, à 19 heures, par le square à côté du McDonald’s Chave, puis nous passons devant le casino de la Timone, le parc du 26e Centenaire, la place Castellane, la place de Rome, Estrangin… débute Chloé, puis les bénévoles continuent leur chemin jusqu’à rue Breteuil, le Vieux-Port, Colbert, la Porte d’Aix, Saint-Charles et enfin, les Réformés. « Nous essayons toujours de retracer ce parcours exact pour être sûrs de n’avoir raté aucune personne dans le besoin ».

Depuis juillet, la Maraude est partenaire de l’association Pain et Partage qui emploie des personnes en situation de réinsertion professionnelle. Elle leur offre, chaque semaine, 75 baguettes de pain leur permettant de compléter leurs 150 panier-repas constitués d’un plat (soupe bien chaude cuisinée dans les cuisines d’Il Cuoco ou salade de pâtes, selon la saison), d’un sandwich et d’une bouteille d’eau.

, Les bénévoles de la Maraude mentalité virage Depé font vivre la solidarité à Marseille, Made in Marseille
© Maraude mentalité virage Depé

Oreille attentive, soins sommaires et vêtements chauds

Mais leur solidarité ne s’arrête pas là : l’équipe de bénévoles, constituée de personnes travaillant dans le domaine du médical ainsi que du social, propose également, lors de chaque maraude, une oreille attentive et des soins aux personnes précaires : « Nous nous occupons des soins sommaires de blessures et d’identification de problèmes médicaux. Nous essayons de faire tout ce qui reste dans nos cordes », continue la bénévole.

Un cahier de suivi a également été mis en place afin de pouvoir déterminer les besoins de chaque personne que la maraude rencontre sur son chemin : « Il nous arrive de venir avec un stock de vêtements chauds donnés par la communauté qui nous suit sur les réseaux, où les personnes peuvent piocher. Mais quelques fois, elles ont besoin de choses bien spécifiques. Avec le cahier de suivi, elles peuvent nous demander des chaussures, un pantalon… il nous suffit de noter leur prénom et leur taille, afin de ramener ce qu’ils ont demandé la semaine d’après », explique Chloé.

, Les bénévoles de la Maraude mentalité virage Depé font vivre la solidarité à Marseille, Made in Marseille
© Maraude mentalité virage Depé

« Allier nos forces pour aider au mieux »

Dans les mois qui suivent, les bénévoles souhaiteraient reprendre la confection de colis à destination des familles dans le besoin, comme lors du premier confinement. Elle est donc à la recherche de partenaires : « Nous souhaitons continuer à sensibiliser la population sur l’importance des dons de denrées, de matériel tout en développant nos collaborations avec les acteurs marseillais. Nous ne sommes pas fermés à l’idée de nous accorder avec d’autres associations afin de pouvoir échanger des informations, allier nos forces pour aider au mieux », confie Chloé.

Le 6 avril dernier, l’association a lancé une cagnotte qui leur a permis de récolter 6 070 euros. « Ça signifie beaucoup pour nous, ça représente la confiance que les gens nous ont accordé. Nous avons toujours travaillé avec les moyens du bord et avoir un petit peu de trésorerie nous aide énormément », continue-t-elle.

Relancée récemment, elle a pour but de permettre à la maraude de financer l’achat d’une voiture pour la distribution des repas, chaque vendredi. Elle devrait aussi être utilisée pour l’aménagement d’une cuisine dans leur local afin de pouvoir y confectionner les plats des panier-repas, aujourd’hui cuisinés chez leur partenaire Il Cuoco.

La Maraude mentalité virage Depé espère prochainement ouvrir une ligne téléphonique. En attendant, si vous désirez devenir partenaire ou si vous souhaitez faire don de vêtements chauds, couvertures ou tout autre produit de première nécessité, rendez-vous sur son compte Instagram.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !