Créée par le jeune Marseillais Lucas Tourrasse, la marque de casquettes LXH, qui s’est faite un nom dans l’univers du luxe, prend ses quartiers rue Grignan. L’inauguration de la première boutique marseillaise a eu lieu le mois dernier.

L’aventure se poursuit pour la marque LXH. C’est la jeune marque de casquettes qui continue de conquérir l’Hexagone et l’univers du luxe. Lancées en 2017, les casquettes imaginées par le jeune Marseillais Lucas Tourrasse sont, aujourd’hui, vendues dans 120 multi-marques en France, classées haut de gamme, à Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Nantes…

Au fil du temps, la marque a réussi à se faire une place aux côtés d’autres accessoires de renom. Après Printemps Toulon et Marseille, LXH a rejoint il y a peu Printemps Haussman à Paris. « Une fierté » pour le chef d’entreprise : « C’est le petit outsider qui se retrouve sur un véritable espace dédié, aux côtés des plus grandes marques de haute-couture comme Prada… », se réjouit-il, d’autant que LXH se décline en 9 collections différentes, avec chacune son histoire, dont l’une baptisée « Champs-Elysées ».

Des casquettes sobres et intemporelles inspirées de l’esprit parisien et de ses monuments phares. Cette collection lancée en 2017 met à l’honneur une forme et une coupe sport et chic. Fabriqué à partir de coton de haute qualité, le modèle est brodé d’une ligne tricolore, du logo LXH et de sa fleur de lys. Au dos, le leitmotiv de la maison : Feel sport, Be chic.


A (re)lire 

, La marque de casquettes LXH ouvre sa première boutique à Marseille, Made in Marseille
La casquette LXH, créée par un Marseillais, pique une tête dans l’univers du luxe

Rapidement, ces casquettes ont séduit des personnalités du monde du sport, de la télévision, des artistes, des mannequins internationaux… qui n’hésitent pas à faire des clichés, offrant également à la marque une importante visibilité.

, La marque de casquettes LXH ouvre sa première boutique à Marseille, Made in Marseille

Après l’ouverture de sa première boutique à Lyon, il y a deux ans, LXH a inauguré la deuxième, cette fois-ci à Marseille, le mois dernier. Ce projet était dans les cartons depuis l’origine, mais poussé par son sens de l’entrepreneuriat, Lucas Tourrasse a décidé de « se mettre en danger » en allant dans une ville qu’il ne connaissait pas. « Je me suis lancé ailleurs d’abord, car je voulais me tester, sortir de ma zone de confort, voir comment le produit allait fonctionner, mais bien sûr, ça va arriver aussi à Marseille », nous confiait-il, il y a tout juste un an.

, La marque de casquettes LXH ouvre sa première boutique à Marseille, Made in Marseille
La première boutique marseillaise a ouvert rue Grignan il y a quelques semaines.

, La marque de casquettes LXH ouvre sa première boutique à Marseille, Made in Marseille

Casquettes, bonnets et maintenant bérets

Et c’est chose faite, puisque la première boutique phocéenne vient d’ouvrir ses portes, au 61 rue Grignan dans les locaux de l’ancienne boutique Snatch (6e arr), qu’il a rachetée et qui vendait à l’époque les casquettes LXH. « C’était aussi une très forte demande de notre communauté, donc on a tout fait pour réussir à monter le projet et c’est aussi un retour à mes racines marseillaises », explique le jeune homme.

Dans les 50 m2, place au produit phare bien sûr, mais aussi aux bonnets 100% mérinos. Petite nouveauté : les bérets. Trois collections en chevron, feutrine et tissu écossais, pour un style dandy chic et vintage. « Avec les casquettes, on a réussi ce pari de les faire porter à des pères de famille de plus de cinquante ans, même si elles restent très prisées des jeunes. Avec les bérets, c’est le processus inverse. On voudrait que les jeunes se réapproprient le béret qu’on a modernisé, et on l’attache derrière pour pouvoir le régler comme une casquette ».

Crise de la Covid oblige, les masques aussi viennent étoffer l’offre.

, La marque de casquettes LXH ouvre sa première boutique à Marseille, Made in Marseille

, La marque de casquettes LXH ouvre sa première boutique à Marseille, Made in Marseille

, La marque de casquettes LXH ouvre sa première boutique à Marseille, Made in Marseille

L’année 2021 marquée par des collaborations avec des sportifs de renom

2021 marquera de nouvelles étapes dans l’évolution de l’entreprise. L’année sera consacrée à la concrétisation d’un atelier de customisation au sein de la boutique. « Cela offre une véritable plus-value à notre produit et le rend unique pour chacun ».

Objectif encore : s’implanter dans d’autres multi-marques pour atteindre 200 sites fin 2021, et au moins quatre prochaines embauches. Une petite vingtaine de personnes compose désormais l’équipe, contre deux aux débuts.

Des collaborations avec des sportifs de renom devraient rythmer les mois qui arrivent. Des surprises encore confidentielles. « Nous allons créer des partenariats pour des lignes qui seront intitulées « LXH by… » avec le nom de la personnalité », indique Lucas, sans vouloir en dévoiler davantage pour l’instant.

Portée par cette ambition de rendre ses lettres de noblesse à la casquette, rendre hommage à l’art de vivre et au luxe à la française, LXH veut s’imposer comme “La” référence dans l’univers des couvre-chefs.

, La marque de casquettes LXH ouvre sa première boutique à Marseille, Made in Marseille

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !