Sur le Cours Julien (6e), la Brasserie Communale perpétue la tradition de la bière artisanale. Cet établissement se veut mixte : à la fois restaurant, bar, espace d’exposition et micro-brasserie. Reportage.

Les oiseaux de nuit connaissent ce lieu pour les bières artisanales qu’il propose à des prix très abordables. Car la mousse est la vedette du projet. En témoignent les cuves à l’entrée du restaurant et la brasserie visible derrière une baie vitrée au fond de la salle, qui alimentera directement les tireuses dans peu de temps. La Brasserie Communale est pourtant un lieu de bistronomie où se dégustent, à l’heure de la pause déjeuner, les plats colorés d’un chef franco-israélien qui a fait ses armes dans plusieurs pays et restaurants étoilés, avant de proposer ses assortiments originaux à Marseille.

Sous le soleil méditerranéen, c’est au bord de la fontaine du Cours Julien que s’étend la terrasse de la brasserie, là où prenait place il y a encore deux ans celle du restaurant Le Joker. Antoine Joannier, chargé de communication et co-propriétaire du lieu, nous y accueille un midi, sur les tables en bois disposées de part et d’autre en extérieur. C’est aux côtés de César Lhouthellier et de Loïc Plazen que le projet est né, après avoir œuvré à l’Equitable Café, un autre nom bien connu du 6e arrondissement pour sa programmation culturelle, qui fermait ses portes l’an dernier.

, Bar, resto, exposition : ouvrez les portes de la Brasserie Communale du Cours Julien, Made in Marseille

Mais ici, l’accent est mis avant tout sur l’art de la brasserie, tout en laissant place à l’expression artistique dont une fresque est encore à admirer à l’entrée de l’enseigne.  « C’est un projet tourné avant tout vers la bière. Le chef élabore une carte à partir de nos produits, dont le houblon, nous indique Antoine. D’où le nom de l’espace, d’ailleurs ! L’envie est de professionnaliser un savoir-faire en y ajoutant des convictions et valeurs morales. C’est pourquoi nous organisons des expositions, des concerts, ou encore du théâtre. C’est un lieu mixte où chacun trouve son compte, et c’est aussi dans l’esprit du quartier ».

Une programmation culturelle qui devrait reprendre dès octobre, à la suite de nombreuses annulations événementielles dues à l’épisode de la Covid-19.

, Bar, resto, exposition : ouvrez les portes de la Brasserie Communale du Cours Julien, Made in Marseille

Le soleil dans l’assiette

Dans cette micro-brasserie de l’hypercentre, les produits proposés à la carte sont locaux et de saison ! Trois entrées, trois plats et trois desserts sont ainsi à découvrir chaque mois.

En septembre, place aux jalapeños grillés, des farcis au fromage de brebis, un croustillant de soubressade, une pâte frite, sans oublier le ceviche.

, Bar, resto, exposition : ouvrez les portes de la Brasserie Communale du Cours Julien, Made in Marseille
Ceviche, fromage et légumes frais en entrée à la Brasserie Communale

Puis, place aux choses sérieuses, et notamment au shakshuka. Ce nom ne vous dit rien ? Le plat tend pourtant à être connu ! Plus connu au Maghreb et au Moyen-Orient, il s’agit d’une compotée de tomates et de poivrons, accompagnée de pois chiches marinés et d’œufs. Une belle assiette est présentée, à déguster de préférence avec une ambrée.

Pour les autres délices du jour, la cuisse de poulet marinée servie avec du quinoa, une salade méditerranéenne et une sauce tahine met en éveil les papilles ; le saumon vapeur trône quant à lui fièrement sur son promontoire de brocolis et d’épinards, agrémenté d’une croûte d’herbe.

Enfin, les gourmands ne sont pas en reste : Figues et sureaux sauvages, cookie trois chocos ou pastèque fraîche infusée d’un sirop bissap verveine.

, Bar, resto, exposition : ouvrez les portes de la Brasserie Communale du Cours Julien, Made in Marseille

Et pour ceux qui ne s’y connaîtraient encore pas en accord mets/bière, pas de stress, les professionnels s’occupent de tout. Sur la carte, chaque plat est accompagné d’un petit conseil de dégustation, qu’il s’agisse d’une IPA pour faire descendre le saumon, d’une blanche pour le croustillant ou d’un lait houblonné avec le cookie, une petite madeleine de Proust dont on ne se prive pas en fin de repas.

Que les fêtards ne s’effraient pas : le lieu est ouvert tous les soirs pour profiter des bières et tapas de l’enseigne, ainsi que de l’ambiance nocturne et authentique du Cours Julien.

La Brasserie Communale, 57 Cours Julien, 13006 Marseille. 06 75 20 11 45.
Ouvert tous les jours : Dimanche et lundi de 17h à minuit ; Du mardi au samedi de 11h à 0h30.
Tarifs : Entrées de 5,5 € à 6 € ; Plats de 12,50 € à 14,50 € ; Desserts de 5 € à 6 €.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !