L’Équitable Café, bar associatif et militant du Cours Julien ferme ses portes. Une décision de l’équipe qui fait suite à des problèmes économiques et de voisinage.

Concerts, ateliers, conférences, débats, et bière artisanale… Au fil des années et des événements, l’Équitable Café s’est construit une place à part dans le paysage de l’animation culturelle et festive à Marseille. Toute une communauté, des centaines de bénévoles, ont participé durant des années à donner vie à ce lieu engagé et militant du Cours Julien. L’histoire prendra fin en mars.

« Il nous reste un peu plus d’un mois pour en profiter, jusqu’à la dernière fermeture, quelque part dans la nuit du 30 au 31 mars… », explique un communiqué de l’équipe sous la forme de lettre d’adieu. La question a été tranchée lors du conseil d’administration réuni le 28 janvier dernier « oui, on peut et on doit le faire, avec comme priorité l’horizon d’une sortie de crise par le haut ».

Économie, voisinage et usure

Une crise qui, comme la décrit le communiqué, dure déjà depuis des années. Économique d’abord, avec une limite atteinte dans un modèle associatif fragile. La fin des contrats aidés est venue mettre un coup de plus, alors qu’une crise de voisinage semble avoir coupé la ressource principale du lieu : les concerts (le manque d’insonorisation de la salle est notamment en cause).

La conciliation entre le sens donné à ce lieu et les impératifs économiques semble avoir atteint ses limites pour l’équipe aux manettes : « Nous nous sommes même surpris·es à reproduire un fonctionnement qui générait plus de contrainte, d’urgence, de fatigue, de tension que d’enthousiasmes, de connexions, d’émulations, de solidarités ».

Malgré l’amertume, c’est l’espoir qui domine les adieux de l’Équitable Café, rappelant que la vie associative marseillaise est bouillonnante : « Que mille cafés, communes et printemps refleurissent ! »

L’histoire de ce bar “pas comme les autres” devrait rester dans la mémoire du quartier, et se finir en beauté avec une fête digne de ce nom la nuit du 30 au 31 mars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !