Après un arrêt quasi total des dépistages à l’IHU Méditerranée-Infection suite au déconfinement, les Marseillais reviennent en nombre ces derniers jours. Certains en prévision d’un voyage à l’étranger, d’autres, suite aux alertes de reprise de l’épidémie. Retrouvez la carte interactive des centres de dépistage dans la région.

« On est loin du temps d’attente lorsque je suis venu en avril. J’avais fait plus d’1 h 30 de queue ! Là il y en a pour 30 minutes, mais il fait plus chaud ! ». À la retraite, Jean est venu se faire dépister au désormais célèbre IHU Méditerranée-Infection du professeur Raoult. Ce qui l’a poussé à revenir ? « J’ai le temps ! Et je suis un peu inquiet face à la recrudescence des contaminations au Covid-19 ».

En effet, la semaine dernière, des médecins de l’Hôpital Nord tiraient la sonnette d’alarme, à Marseille, concernant une vague de nouveaux cas. Dans la foulée, l’Agence régionale de santé (ARS), la Préfecture des Bouches-du-Rhône et la Mairie de Marseille annonçaient une série de mesures face à « une légère hausse des cas de contamination et d’hospitalisation ».

Beaucoup de dépistages en prévision d’un voyage

À l’IHU, la queue n’est plus ce qu’elle était au plus fort de la crise, lorsque 5 000 tests étaient réalisés chaque jour. Mais les files désertées à partir du déconfinement se reforment depuis la semaine dernière, avec environ 700 tests quotidiens. Le dispositif s’est renforcé en conséquence et les marins-pompiers, une dizaine, sont de retour en renfort à l’entrée du site.

« Vous avez des symptômes ? », répètent-ils à chaque nouvel arrivant, avant de l’aiguiller vers une des trois files : les asymptomatiques, les personnes dépistées venues pour le suivi, et celles présentant des symptômes. Cette dernière est vide lors de notre reportage, alors que les personnes sans signe particulier sont les plus nombreux. Certains, comme Jean, viennent par précaution. Mais beaucoup d’entre-eux sont de retour de voyage, ou sur le départ. Comme Rim et son amie, étudiantes, qui prennent l’avion pour Rabat dans deux jours. « Pour se rendre au Maroc, c’est obligatoire d’être dépisté ». Comme de nombreuses personnes présentes, « je viens à l’IHU parce qu’ici c’est gratuit », nous explique-t-elle.

, Dépistage du Covid-19 : retour des files d’attente à l’IHU du professeur Raoult, Made in Marseille
Les marins-pompiers dirigent Rim vers la file “asymptomatique”

Augmentation des campagnes de dépistages à Marseille

Une centaine de centres de dépistage sont ouverts à Marseille et alentour. Parmi les mesures mises en place la semaine dernière, comme la création d’une cellule de veille et l’augmentation des campagnes de dépistages, les autorités annoncent aussi la distribution de “bons de dépistage” qui devraient être utilisables dans tous les centres.

Vous pouvez trouver un centre de dépistage proche de chez vous grâce à cette carte interactive mise à jour par l’ARS :

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !