Le débat se poursuit sur l’utilisation de l’hydroxychloroquine dans la lutte contre la Covid-19. Selon une étude parue la semaine, la molécule favorise le retour à domicile des patients. Cette même étude conclut toutefois que le médicament n’aurait pas d’effet sur la réduction de la mortalité.

Le très controversé médicament, mis en lumière par le Professeur Didier Raoult pendant le confinement, l’hydroxychloroquine, n’a toujours pas fini de faire couler l’encre. Vendredi dernier, une étude scientifique délivrée sur le site d’archives Medrxiv par un groupe d’experts, concluait que « Des taux significativement élevés de retour à domicile après hospitalisation ont été observés après traitement à l’hydroxychloroquine » en comparaison de patients qui n’avaient reçu aucun traitement ou la bithérapie hydroxychloroquine et azithromycine. Un rapport fondé à partir des observations portées sur plus de 4 642 patients, dans 39 hôpitaux d’Ile de France entre le 1er février et le 6 avril 2020.

Cependant, les chercheurs soulignent qu’ils n’auraient pas décelé « une efficacité patente de l’hydroxychloroquine, qu’elle soit combinée ou non avec de l’azithromycine, sur le taux de mortalité à 28 jours ». Et de conclure : « Dans l’ensemble, nos résultats confirment davantage la nécessité de terminer les essais cliniques randomisés actuellement en cours ».

Pour rappel, l’autorisation de prescription de l’hydroxychloroquine à l’hôpital, en dehors des essais cliniques, a été retirée le 4 mai.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !