Comment relancer l’activité sur le plan événementiel après une telle crise ? Voici l’enjeu auquel sont confrontés les professionnels de différents secteurs, réinventant leur façon de communiquer et leur approche événementielle pour retrouver leurs clients. Des entreprises du territoire ont déjà entamé leur transition.

Il s’agit d’une crise sans précédent à laquelle ont été confrontés tous les secteurs économiques. En Provence, bien que la solidarité ait été de mise et que des syndicats ont vu le jour pour pallier au manque à gagner, la crise sanitaire s’est muée en crise économique avec laquelle il faut aujourd’hui s’adapter. Et chacun y met du sien pour se démarquer dans les règles de l’art, mais avant tout sanitaires.

En mai dernier, nous parlions sur notre site de l’entreprise aubagnaise Les Gros Mots qui confectionne des décorations, logos et autres lettres surdimensionnés utilisés lors de différents événements. De nouveaux mots géants ont été créés pour répondre à la demande des boutiques alentours, où les usagers peuvent lire dans des bulles de cartoon « Lavez-vous les mains », « Ne toussez pas », « Où est votre masque ? »

Salon virtuel, road-show… Naissance de nouveaux concepts d’événements

Une manière de se réinventer, créative et ludique, faisant écho à de nombreuses autres sur le territoire. Car bon nombre d’entreprises ont déjà entamé leur transition événementielle stratégique, comme c’est le cas du tout premier salon virtuel de l’immobilier. Alors que chaque année les visiteurs se rejoignent au Parc Chanot (8e) pour découvrir les nouvelles offres du secteur, en 2020, place à la technologie pour imaginer les rencontres professionnelles. Un rendez-vous 2.0 inauguré la semaine dernière.

Récemment, le groupe De Willermin, distributeur de nombreuses marques automobiles, indiquait faire « face à un immense challenge : relancer l’activité, lancer nos modèles phares 2020, démobiliser nos clients ». Un constat qui a donner naissance à un nouveau concept, celui du road show interactif, pendant lequel onze des nouveaux modèles automobiles de l’entreprise traversent la Drôme, l’Ardèche, le Vaucluse, les Bouches-du-Rhône, le Gard et l’Hérault.

Contacté, le groupe explique que cette nouvelle démarche événementielle s’inscrit principalement dans la volonté de mettre en lumière les produits phares de l’année 2020. « Nous n’avions jamais fait d’événements de ce genre auparavant, nous avons décidé d’organiser ce road show pour que nos deux nouveaux modèles SUV, le GLA et le GLB, soient mis en valeur et interpelle notre clientèle. Nous utilisons aussi les réseaux sociaux autour de cet événement pour faire gagner des cadeaux aux internautes. »

, Immobilier, automobile, événementiel… Face à la crise, ils réinventent leurs offres, Made in Marseille
©De Willermin

Une conversion vers l’événementiel qui permet à l’entreprise, dont les concessions ont été fermées et les ventes stoppées pendant deux mois, de fêter son retour dans le business. « Dès la reprise au 11 mai, les clients étaient au rendez-vous, grâce notamment aux offres du gouvernement et des constructeurs qui ont vraiment joué le jeu ».

Un Syndicat des Activités Événementielles pour fédérer

Né pendant le confinement qui a paralysé le secteur, le Syndicat des Activités Événementielles (SAE) regroupe aujourd’hui 307 entreprises membres, qui ont cherché par ce biais à alerter le monde économique et politique sur l’urgence à redonner un élan à la vie économique et sociale. Dans la région, plus d’une centaine d’entreprises y ont pris part.

, Immobilier, automobile, événementiel… Face à la crise, ils réinventent leurs offres, Made in Marseille

Travaillant depuis les premiers jours du confinement à l’élaboration d’un référentiel de conditions sanitaires optimales pour la reprise, ce nouveau syndicat travaille aujourd’hui activement sur les programmations à venir, en vue de la phase 3 du déconfinement. Ce protocole informe sur les recommandations générales et communes aux événements, suivant les préconisations d’experts. Une collaboration est aussi établie avec les autorités, en attendant une étude scientifique plus approfondie pour évaluer les risques lors de rassemblements.

Autant de perspectives d’avenir et de relance pour les professionnels locaux qui misent encore sur la solidarité des Français pour sortir définitivement de cette crise économique.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !