Création d’un fonds d’investissement, nouvelle marque promotionnelle, projets… La cérémonie de vœux de la Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire a été ponctuée de plusieurs annonces.

À l’occasion de la cérémonie des vœux, Denis Philippe, président de la Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire (Cress Paca) a annoncé la création du premier fonds régional de l’ESS. Doté de 10 millions d’euros, Invess’t Paca* est réservé aux adhérents ou futurs adhérents de la Cress.

L’objectif est de distinguer une vingtaine de projets à haut potentiel d’innovation et d’impact social et sociétal et d’efficacité économique. Les secteurs visés sont le sanitaire, le médico-social, l’insertion, le BTP, le tourisme, la culture, l’éducation, la transition énergétique et les secteurs productifs. Ce fonds accompagnera les projets sur l’ensemble du territoire régional, principalement issus des communes labellisées « Action cœur de Ville ». Il pourra également investir dans une vingtaine de projets sur six ans, avec des montants allant jusqu’à 400 000 euros.

La Maison de l’ESS

Le fonds sera lancé au mois de mars, et présenté lors du salon des achats responsables « So Eko », qui se tiendra en novembre au parc Chanot. Pour l’occasion, la Cress Paca, organisatrice de l’événement, en partenariat avec la Région Sud, a d’ailleurs décidé de créer la marque « ESS Sud ». « Ce salon permet aux entreprises dans l’économie circulaire, dans la gestion des déchets, dans une démarche responsable, de pouvoir entrer en contact avec des acheteurs et de pouvoir faire du business, dans l’économie sociale et solidaire », souligne Denis Philippe, qui insiste également sur le rôle de proximité que doit avoir la “Chambre” dans toute la région.  

Un centre de formation aux métiers de l’ESS

Autre nouveauté : la Chambre régionale des entreprises de l’économie sociale et solidaire deviendra en 2020 « la Maison de l’ESS » puisqu’elle accueillera dans ses locaux l’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (Udes). « C’est un syndicat de défense des employeurs, et nous, nous sommes la chambre des entreprises, dont il y a une complémentarité », reprend Denis Philippe. Le président a également évoqué un projet de création d’un centre de formation d’apprentis aux métiers de l’économie sociale et solidaire, ainsi que le rapprochement avec l’administration pénitentiaire, en vue de la création du futur restaurant au cœur des Baumettes, en collaboration avec La table de Cana, qui travaille sur ce projet depuis trois ans (lire par ailleurs). 

La présence du président de la région Sud, Renaud Muselier, constituait un marqueur fort pour Denis Philippe, de l’intégration pleine et entière de ce secteur d’activité économique en pleine croissance et encore trop souvent non-considérée. L’économie sociale et solidaire représente plus de 16 000 entreprises et organisations, 163 000 emplois soit 13% de l’économie privée de la région dans la région Provence Alpes-Côte d’Azur.

*Ce premier closing de 10 millions d’euros est soutenu par des investisseurs institutionnels tels que le Groupe Aésio, Aviva, la Banque des Territoires (Groupe Caisse des Dépôts), BNP Paribas, le Canal de Provence, la CEPAC, Crédit Mutuel Méditerranéen, FASTT, le Groupe Macif et Solimut.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !