Connaissez-vous la véritable histoire de la somptueuse cathédrale de la Major qui veille sur la ville et les bateaux qui partent en mer ? La Major, comme on l’appelle familièrement, se nomme en fait Sainte-Marie-Majeure. Elle est située sur une esplanade légèrement en hauteur entre le quartier du Panier (2e) et l’esplanade du J4, qui héberge le MuCEM en contrebas.

Il aura fallu 40 ans de travaux entre 1852 et 1893 pour voir s’élever ce monument remarquable de la cité phocéenne dans un style architectural néo-byzantin. C’est, avec la celle de Gap, la seule cathédrale édifiée en France au 19e siècle, où l’on n’en avait pas construit depuis deux siècles. Elle est considérée comme l’une des plus grandes cathédrales bâtie depuis le Moyen-Âge et a d’ailleurs été classée monument historique le 9 août 1906.

Major, Plongée dans le passé de la cathédrale de la Major, Made in Marseille
La cathédrale de la Major et l’église à sa droite © DR

Des dimensions exceptionnelles

La cathédrale de la Major a une longueur de 142 mètres ; les tours du portique mesurent 60 mètres de haut ; la nef s’élève à 20 mètres ; la coupole centrale culmine à 70 mètres pour un diamètre de 17,5 mètres. Le chœur est ceint d’un très long déambulatoire bordé de chapelles rayonnantes. Elle peut accueillir jusqu’à 3 000 personnes. Il est possible de se marier à la Major pour celles et ceux qui en rêvent. En plus, la mairie est de l’autre côté de la route.

Major, Plongée dans le passé de la cathédrale de la Major, Made in Marseille
La nef de la Major

Des transformations récentes pour valoriser le quartier

Au début des années 2000, le quartier de la Major a fait partie d’une immense opération de réaménagement urbain pour valoriser tout le secteur. Les travaux entrepris dans le cadre du Projet Euroméditerranée visaient à remettre l’édifice religieux en valeur grâce à une liaison souterraine depuis le tunnel Prado-Carénage jusqu’à l’autoroute du littoral (A55), et la circulation automobile fut diminuée en surface pour recréer une esplanade publique piétonne et arborée, imaginée par l’architecte Bruno Fortier.

Les entrepôts situés dans les voûtes aux pieds de la Major ont arrêté leur activité commerciale à la fin des années 1970 et ont fermé. En 2014, ce lieu a fait l’objet d’une importante réhabilitation pour la création d’un nouvel espace urbain : pôle de rencontre et de convivialité, «Les Voûtes de la Major». Elles  accueillent aujourd’hui des boutiques, des restaurants et des bars.

Vues du MuCEM et du Fort Saint-Jean / 2015 © JZ

Major, Plongée dans le passé de la cathédrale de la Major, Made in Marseille Major, Plongée dans le passé de la cathédrale de la Major, Made in Marseille

Les voûtes réaménagées / 2015 © DR

 Major, Plongée dans le passé de la cathédrale de la Major, Made in Marseille Major, Plongée dans le passé de la cathédrale de la Major, Made in Marseille

L’Histoire de la Major : vieille église et nouvelle cathédrale

L’actuelle église de la Major, située juste à côté, est l’ancienne cathédrale de Marseille. C’est la plus ancienne église de la ville (12e siècle). À l’emplacement de la cathédrale actuelle de la Major, plusieurs édifices religieux ce sont succédés : une église paléochrétienne et un baptistère.

La Vieille Major

Depuis le Ve siècle plusieurs édifices se succèdent à cet emplacement, mais l’église actuelle d’architecture romane provençale construite en pierre rose des carrières de la Couronne date du milieu du XIIe siècle. Le clocher n’est édifié qu’au XIVe siècle. Elle reste cathédrale jusqu’en 1852, mais continue à servir d’église jusque dans les années 1950.

La nouvelle Major

La construction de la nouvelle et grande cathédrale que nous connaissons aujourd’hui est décidée alors que la ville de Marseille traverse une période de croissance économique, sociale et démographique et se pare d’édifices importants. Sa première pierre est posée le le 26 septembre 1852 par Louis-Napoléon Bonaparte sur les plans de Léon Vaudoyer. A sa mort, en 1872, le chantier est alors confié à Henry Espérandieu, architecte de Notre-Dame de la Garde et du Palais Longchamp, jusqu’à sa propre disparition en 1874. C’est Henri Revoil qui achève enfin la nouvelle cathédrale, après 44 ans de construction. Le 6 mai 1896, la basilique-cathédrale est consacrée.

Fin du 19e siècle

Major, Plongée dans le passé de la cathédrale de la Major, Made in Marseille
Le chantier en 1890 © Mieusement Médéric
Major, Plongée dans le passé de la cathédrale de la Major, Made in Marseille
La Major en 1983 © Mieusement Médéric
Major, Plongée dans le passé de la cathédrale de la Major, Made in Marseille
Vue depuis la jetée (1897) © Petit

Début 1900 © DR / archives

 Major, Plongée dans le passé de la cathédrale de la Major, Made in Marseille Major, Plongée dans le passé de la cathédrale de la Major, Made in Marseille

1950 © DR / archives

Major, Plongée dans le passé de la cathédrale de la Major, Made in Marseille


Cathédrale de la Major

Place de la Major
13002 Marseille

Entrée gratuite

Téléphone : 04 91 90 01 82

Ouvert toute l’année du mardi au dimanche de 10h à 19h (Horaires susceptibles de varier avec les restrictions dues à la situation sanitaire).

Services

  • Expositions permanentes
  • Librairie
  • Carterie
  • Visite guidée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !