La mise en service de la L2 nord devrait intervenir dans la deuxième quinzaine d’octobre. « À condition qu’un certain nombre de réserves soient levées et que les travaux au niveau du centre commercial du Merlan soient terminés », précise le comité de pilotage qui s’est réuni ce mardi 10 juillet 2018.

Pour le moment, un peu plus de 130 réserves doivent être levées pour permettre la mise en service de l’infrastructure : 3 réserves liées à la sécurité dans les tranchées couvertes et l’accessibilité des issues de secours et 130 réserves émises par la direction des infrastructures de transport dont 35 potentiellement bloquantes.

Il faut également que les travaux menés par Carrefour Property au niveau du centre commercial du Merlan, qui surplombe la L2, soit achevés. Il s’agit de remettre en état le dessous de la dalle qui lui appartient et qui soutient le centre commercial et les parkings de surface. Afin que ces travaux soient réalisés aussi rapidement que possible et qu’ils ne perturbent pas la circulation une fois l’autoroute en service, un des deux sens de circulation est actuellement neutralisé jusqu’au mois d’octobre.

« Dans ces conditions et sous réserves d’aléas de chantier, l’infrastructure routière L2 complète devrait pouvoir être mise en service au cours de la deuxième quinzaine d’octobre 2018 », précise le comité de pilotage.

Quelques photos de la visite de chantier de la L2 Nord

Poursuite de quelques travaux après l’ouverture

Après la mise en service, des travaux se poursuivront pendant trois mois dans la tranchée couverte de Sainte-Marthe pour fermer le piédroit par lequel chemine aujourd’hui la circulation. Ces travaux requerront la neutralisation de la voie de circulation de droite. Ce rétrécissement pourrait conduire à réguler l’accès à la tranchée de Sainte-Marthe par la fermeture occasionnelle de la bretelle Saint-Jérôme en fonction de la montée en charge du trafic.

Pour ces mêmes raisons, la vitesse sera limitée pendant les premiers mois à 70 km/h. De nouveaux radars devraient être opérationnels d’ici l’automne. À ce moment seulement la vitesse sur la L2 sera portée à 90km/h à l’exception de certains secteurs potentiellement dangereux.

Les travaux de parachèvement, notamment ceux liés à l’insertion urbaine du projet, se poursuivront aussi après la mise en service de la L2. Le comité de pilotage a décidé de débloquer 2 millions d’euros supplémentaires en ce sens.

La L2 dans sa totalité, partie Est et Nord, reliera l’A7 (aux Arnavaux), à l’A50 (à la hauteur de l’échangeur Florian). François Hollande, alors Président de la République, était venu le 29 novembre 2016 pour l’ouverture du tronçon Est. Découvrez le reportage ici.

Le reportage vidéo du chantier avec l’interview du directeur Inouk Moncorgé

Le saviez-vous ? Le premier plan de la L2 date de 1933… A cette époque, un certain monsieur Greber avait dessiné le plan d’urbanisme de Marseille (ancêtre du POS puis du PLU) et avait proposé à la mairie un périphérique pour que les voitures qui vont de l’Est au Nord ou du Nord à l’Est ne passent pas par le centre-ville… Un visionnaire ! Sauf, qu’il aura fallu attendre 80 ans et construire entre temps de nombreux tunnels comme le Prado Carénage ou celui du Vieux-Port pour compenser l’absence de périph’ marseillais, à une époque où la voiture commençait à envahir la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !