Marseille tient une bonne réponse face à la crise et au gaspillage ? C’est ce qu’il semblerait. Et, c’est le défi que se lance une jeune Marseillaise, originaire des Philippines. Ouvrir la première épicerie sur mesure sans emballages jetables de la ville. Soutenue par l’Initiative Marseille Métropole, la petite boutique a ouvert au public samedi dans le 7e arrondissement à l’angle du palais du Pharo et de l’avenue Pasteur, à la place de l’ancienne boulangerie “Le Fournil du Pharo”. 

marché, Faire son marché dans une vraie boutique, c’est possible !, Made in Marseille
Au grain près © DR

Longtemps habituée par l’achat en vrac dans son pays d’origine pour des raisons économiques principalement, l’idée de créer cette épicerie lui est venue par un simple constat du volume de déchets ménagers à Marseille et le succès de la vente en vrac aux Philippines. La jeune femme a choisi de faire rimer le vrac avec le sans emballages pour participer à la réduction de nos déchets du quotidien et éviter le gaspillage alimentaire.

marché, Faire son marché dans une vraie boutique, c’est possible !, Made in Marseille
Au grain près © DR
marché, Faire son marché dans une vraie boutique, c’est possible !, Made in Marseille
Inauguration de la boutique avec Sabine Bernasconi, maire des 1er et 7e arrondissements © DR

Nous avons interviewé Daisy, la future gérante de l’épicerie Au Grain Près, pour en savoir un peu plus sur son projet.

La vidéo de son projet


marché, Faire son marché dans une vraie boutique, c’est possible !, Made in MarseilleQuel est l’originalité de votre concept ?

Au Grain Près est une épicerie sur-mesure qui propose aux consommateurs d’acheter tous les produits au poids sans emballage superflu. Ces produits viennent principalement de la région afin de garantir la qualité aux consommateurs, on y trouve aussi quelques produits bio à un prix accessible. Pour participer à la réduction des déchets, Au Grain Près propose à ses clients d’apporter leurs propres contenants (des sachets réutilisables, des bocaux, des bouteilles…) qu’ils pourront remplir en quantité souhaitée et payer au grain et au gramme près. Des contenants seront également disponibles sur place.

Cette boutique permet de faire ses courses en ayant une approche plus sensorielle des produits, mais également de lutter contre le gaspillage alimentaire et donc de dépenser moins, de réduire les déchets ménagers, de favoriser le commerce local et par là-même de lutter contre la production de CO2 et surtout de payer moins cher ses produits, puisque les emballages alourdissent généralement les coûts des produits.

En quelques mots, le principe de l’épicerie est de permettre aux clients :

– d’acheter uniquement la quantité dont ils besoin => fini le gaspillage alimentaire !
– d’apporter leur propres contenants / emballages => réduction des déchets !
– d’avoir des produits locaux issus de circuits courts => qualité des produits !
– d’avoir moins d’emballages à jeter => consommation responsable !
– d’avoir des prix attractifs => économies !

Qu’est ce qui vous différencie d’un commerçant qui fait les marchés ou d’un épicier traditionnel, comme dans le quartier Noailles par exemple ? 

Comparé avec un commerçant qui fait les marchés et qui vend sa production au détail, Au Grain Près dispose d’un point de vente physique et permanent  dans un quartier résidentiel, ouvert du lundi au samedi. Les produits sont proposés dans des récipients solides de qualité (bacs et trémies), approuvés pour le contact alimentaire et garantis sans Bisphénol A, en libre-service.

Dans le quartier Noailles, les commerçants vendent principalement des produits orientaux et d’autres produits exotiques. J’ai eu l’occasion de faire mes courses dans ce quartier, ça m’a fait voyager et m’a rappelé mes souvenirs d’enfance aux Philippines…  Mais, c’est très différent de mon concept où j’essaie de favoriser au maximum le “Made in Provence”.
Il existe aussi des magasins bio comme « Biocoop » ou « Bio c’est bon » , mais ils proposent seulement quelques produits en vrac avec les sachets disponibles sur place.
Pourquoi avoir choisi ce quartier de Marseille ?
Pour rappel, l’épicerie sera située sur l’avenue Pasteur dans le 7e arrondissement de Marseille, proche du Palais du Pharo. J’ai choisi cet endroit, car c’est un quartier très résidentiel, c’est important que les clients puissent faire leurs courses sans prendre leur voiture, et la boutique est située juste en bas d’une grande tour d’habitation. L’avenue Pasteur dispose d’ailleurs de nombreux commerces de proximité (boulangerie, marchands de fruits et légumes, boucherie, pharmacie, bar tabac, presse…) et le pouvoir d’achat des riverains est plus élevé que dans certains autres quartiers du centre-ville. Enfin, la proximité de trois grands hôtels (Sofitel, New Hotel of Marseille, Novotel) permettra à l’épicerie d’attirer les touristes en recherche de produits locaux (d’où l’importance de proposer des sachets en papier kraft sur place pour ce type de clientèle).

 

2 commentaires

  1. “le pouvoir d’achat des riverains et plus élevés” ===>est plus élevé
    en lisant en diagonale cette faute ma piqué les yeux
    article et concept intéressant en revanche !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !