Le nouveau campus Omnes éducation va s’élever dans le secteur de la Porte d’Aix à Marseille. Ce complexe de 6 500 m2 sera construit en terre d’excavation revalorisée pour viser de hautes performances environnementales.

Le secteur de la Porte d’Aix à Marseille continue sa mutation. Après l’ouverture tant retardée du parc, l’Institut Méditerranéen de la Ville et des Territoires (IMVT) doit ouvrir cette année. Ce campus regroupera les écoles nationales supérieures d’Architecture de Marseille, de Paysage Versailles-Marseille et l’institut d’Urbanisme et d’Aménagement régional d’Aix-Marseille Université.

Juste à côté, le projet Newton Saint-Charles (ex Adriana), racheté par Newton Offices en 2021, doit également être livré en 2023. Sur 7 niveaux et 9 600 m², il proposera des bureaux et accueillera des écoles du numérique.

Le quartier va résolument se tourner vers les étudiants avec un nouveau projet de l’autre côté du parc, contre l’hôtel Toyoko Inn et donnant sur la place Marceau. Il s’agit du nouveau campus de Omnes éducation, groupe d’enseignement supérieur privé.

« Un village en verticalité »

L’établissement public d’aménagement Euroméditerranée, qui intervient sur ce périmètre (ZAC Saint-Charles) vient d’annoncer, au MIPIM, le lauréat du concours d’architecture lancé en décembre dernier aux côtés du promoteur Redman.

Il s’agit du projet de AT architectes. L’agence marseillaise de Céline Teddé et Jérôme Apack « a su conjuguer les fortes contraintes du site et la complexité programmatique de l’opération […] tout en respectant l’identité historique du quartier », estime Euromed’.

Annoncé pour le premier semestre 2026, ce nouveau campus « conçu comme un village en verticalité » doit accueillir 6 écoles de l’enseignement supérieur et près de 2 600 étudiants. Sur 6 500 m2, il proposera, en plus des espaces éducatifs, « différents tiers lieux à la disposition des étudiants ».

Le cœur d’îlot deviendra « un jardin de pleine terre » décrit l’établissement public d’aménagement. Mais les étudiants devraient également apprécier la vue du grand rooftop pensé « en restanques ». Il s’agira d’une succession de terrasses végétalisées, en partie couverte d’une pergola.

campus, Un nouveau campus étudiant construit en terre recyclée à la Porte d’Aix, Made in Marseille
crédit : AT architectes

Un campus « bas carbone » construit en terre

Côté éco-responsabilité, l’élément le plus marquant sera certainement l’utilisation de terre d’excavation de chantiers comme matériau principal du bâtiment. Ce projet sera en effet le premier démonstrateur du programme « Construire en terre », développé conjointement par Saint-Gobain et Euroméditerranée.

Il vise à revaloriser ce déchet de la construction en créant des murs préfabriqués, avec une ossature bois, et le recyclage également de laitier des haut fourneaux, autre déchet industriel. Un pas de plus vers un secteur du bâtiment « pensé en économie circulaire et bas carbone ».

campus, Un nouveau campus étudiant construit en terre recyclée à la Porte d’Aix, Made in Marseille
Michel Daniel (à gauche), directeur aménagement et ville durable chez Saint-Gobain présente la solution de murs en terre d’excavation au MIPIM avec Henri Grenon (à droite), directeur associé chez Newtown groupe Redman.

Pour viser le faible impact environnemental, le projet s’appuiera également sur la gestion thermique du bâtiment, relié au réseau de géothermie marine Thassalia.

Euroméditerranée insiste aussi sur la conception bioclimatique du campus. « L’enveloppe thermique bas carbone du bâtiment, biosourcée et géosourcée, permettra d’atteindre les exigences de la RE2020 ». Le projet vise également les labélisations BDM argent (Bâtiments Durables Méditerranéens), Bream Very Good et BBCA 2028.

Bouton retour en haut de la page

NEWSLETTER

Recevez le meilleur de l'actualité de la semaine gratuitement !