D’ici 2025, le centre-ville d’Aubagne devrait changer de visage. Nouveaux espaces publics, commerces, espaces de loisirs, implantation de bureaux, développement de nouveaux logements… Les habitants sont invités à donner leur avis jusqu’au 30 septembre dans le cadre de la consultation publique.

En mai dernier, le maire d’Aubagne, Gérard Gazay, présentait les grands projets qui vont rythmer le quotidien des Aubagnais ces prochaines années devant une centaine d’habitants à l’espace des Libertés. Cette réunion publique préfigurait le lancement de la consultation publique sur la redynamisation du centre-ville. Cette consultation portée par la Métropole Aix-Marseille-Provence et la Soleam se termine le 30 septembre.

La Métropole va financer le projet à hauteur de 15 millions d’euros car Aubagne constitue aujourd’hui un enjeu majeur pour l’avenir du territoire selon Gérard Gazay, également vice-président de l’intercommunalité, en charge du développement économique : « La Métropole a besoin de la ville d’Aubagne pour avancer. Elle ne se développera pas si elle n’a pas des villes moyennes attractives. On a donc besoin de développer un centre-ville attractif pour y arriver ».

Redynamiser les quartiers de la gare et du Bras d’Or

Pour mener à bien cette ambition, le projet de redynamisation proposé aux habitants s’appuie sur quatre grands axes :

  • Constituer un véritable quartier de gare : organisation des mobilités, développement de l’emploi (activités tertiaires, services aux entreprises, coworking, etc)
  • Créer de la mixité fonctionnelle et sociale basée sur l’articulation « emplois / logements / déplacements »
  • Renouveler l’offre immobilière à destination des familles et des jeunes actifs
  • Requalifier et hiérarchiser l’espace public

Il s’articulera principalement autour du quartier de la gare, qui va être totalement réaménagé avec l’arrivée du Valtram, et celui du Bras d’Or. « Aujourd’hui les Aubagnais montent dans le train pour travailler à Marseille, demain on veut que les Marseillais viennent travailler à Aubagne. Et même que les habitants de la vallée de l’Huveaune, plus au nord, viennent travailler à Aubagne avec le Valtram » se projette le maire.

Car qui dit offre de transports en commun de qualité, dit développement de l’emploi, du commerce et des logements. « Tout est lié » selon l’élu, « d’un point de vue économique, la question du commerce est fondamentale. On veut apporter des surfaces commerciales supplémentaires et complémentaires à l’offre existante. Certaines enseignes cherchent à s’installer mais ne trouvent pas de locaux commerciaux de moyennes surfaces de 200 ou 300 m² ».

« Le centre-ville doit devenir une destination »

Et face à la concurrence des deux mastodontes commerciaux que sont la zone des Paluds et celle de la Valentine, difficile aujourd’hui de lutter pour les commerçants du centre-ville qui doivent se démarquer pour attirer les chalands. « Il faut innover ! » répond le maire d’Aubagne. « On doit offrir d’autres activités pour faire revenir les gens. Il faut des expériences ludiques, comme des aires de loisirs, des salles de sports… Le centre-ville doit devenir une destination ».

Reste que pour faire vivre les commerces et ces futures activités de loisirs, il faut aller chercher « du monde ». Le projet porté par la Ville d’Aubagne et la Métropole ambitionne d’attirer 1000 à 1500 nouveaux travailleurs dans le centre-ville, notamment en permettant l’implantation d’espaces de coworking et de bureaux flexibles répondant aux nouveaux usages des travailleurs.

« Il nous faut aussi un pôle administratif pour retrouver un certain nombre de services dans le centre-ville » précise Gérard Gazay, qui souhaite aussi améliorer l’offre de logements pour proposer des logements « plus confortables » dans le centre.

Réaménager les espaces publics et rénover le patrimoine

Aubagne a aujourd’hui la chance de disposer de 55 000 m² d’espaces publics avec de grandes places piétonnes, « mais encore faut-il qu’ils soient à la hauteur » souligne le maire.

Le projet présenté au public propose ainsi de réaménager les espaces publics pour les rendre « plus apaisés et de réintroduire de la nature en ville, de la biodiversité ordinaire ». Les travaux déjà réalisés sur le cours Barthélemy font office d’exemple.

Aubagne, Les habitants invités à donner leur avis sur la transformation du centre-ville d’Aubagne, Made in Marseille
Cours Barthélémy © Città urbanisme & AMP

Une opportunité d’embellissement à laquelle s’ajoute la question du patrimoine. « Je prends l’exemple d’Aix, même si ce n’est pas l’alpha et l’oméga, mais quand on s’y promène pour aller faire du shopping, on voit de belles façades et cela fait partie de l’expérience que l’on veut offrir à Aubagne » souligne Gérard Gazay.

Ainsi, la Ville souhaite réhabiliter l’ancienne usine dragée, un bâtiment imposant coincé entre le pôle d’échange, le commissariat et l’école Antide Boyer, pour faire figure de locomotive dans ce renouveau impulsé pour le centre-ville.

Le calendrier du projet

2022 : phase de conception du projet et consultation publique
2023 : développement du volet technique
2024 et 2025 : premiers aménagements des espaces publics

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !