Dans sa stratégie de réaménagement du littoral marseillais, la mairie lance des études pour les plages du Prado. Ce chantier doit surtout concerner la qualité du sable et des rivages.

Après avoir annoncé la création d’un bassin de baignade au Mucem, le réaménagement complet de la plage des Catalans en centre-ville, de celle de Corbières au nord, le maire de Marseille prévoit également de « refaire complètement les plages du Prado », au sud de la ville.

Il s’agit ici de se concentrer sur les plages et leur ensablement. « Autant les espaces de pelouses et arborés restent agréables, autant l’espace concerné par le rivage, les plages, ne l’est pas du tout », estime Benoît Payan.

Sur ces plages aménagées de toute pièce avec les gravats concassés extraits lors de la création du métro marseillais dans les années 1970, « le sable est de piètre qualité et on a une pente trop abrupte avec une érosion qui n’est pas naturelle », poursuit l’élu.

Vers la présentation d’un projet en 2023

« Je vous annonce qu’on lance des études pour que l’on avance assez rapidement sur cette question. Je pense que l’année prochaine ce sera lancé ». Le maire fait référence à la conception du projet, les enquêtes préliminaires, les concertations et le lancement des marchés. Le chantier devrait encore attendre. Sûrement après 2024, pour ne pas voir les pelleteuses travailler durant les épreuves de voile des Jeux Olympiques accueillies au nord des plages.

« C’est l’un des plus grands espaces urbains de baignade. Nous entamons une grande réflexion pour que cela devienne agréable. Un lieu où il y a de la place. Pour que l’on puisse s’y tenir en famille, avoir de l’ombre, de l’eau, des sanitaires », précise Benoît Payan.

Interview de Benoît Payan sur l’aménagement du littoral marseillais

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !