Le maire de Marseille, Benoît Payan, annonce vouloir aménager un bassin de baignade au pied du Mucem. Une idée revendiquée par de nombreux Marseillais depuis l’année dernière.

« Il y a un endroit qui ressemble à une piscine naturelle en eau de mer au pied du Mucem. Je souhaite que ce soit un endroit qui permette un accès au rivage, un bassin de baignade (…) Je souhaite que ce soit aménagé ». Après plus d’un an de revendications citoyennes, autour notamment du projet porté par les Libres-nageurs, le maire de Marseille affirme sa volonté de créer un site de nage en eaux libres au J4.

« De plus en plus de gens, de familles, de jeunes disent que c’est un endroit merveilleux », poursuit Benoît Payan, constatant que le site est déjà utilisé par des baigneurs. « On a commencé à tester la qualité des eaux, poursuit-il, les résultats sont aujourd’hui positifs et laissent penser qu’on va y arriver ».

Que l’année prochaine on ouvre ça. Ça va être le plus beau spot de baignade du monde. Benoît Payan

Toutefois, avant de faire « une annonce définitive, on fera des tests durant toute la saison, pour voir comment ça évolue. Sur l’eau, mais aussi le fond, les sédiments et des forages dans les sols. Cet endroit a quand-même été la sortie du Grand port maritime pendant très longtemps ».

Convaincre la Métropole

Il réaffirme son « souhait, de le faire. Dans des conditions de sécurité et sanitaires les plus positives possibles. Et je veux me donner les moyens. Chaque fois qu’on peut rendre service aux Marseillais et rendre un morceau de leur littoral, on trouve des partenaires », assure-t-il. Parmi eux, il faudra composer avec la Métropole Aix-Marseille-Provence, qui gère ce plan d’eau au pied du musée marseillais, dédié pour le moment au mouillage des plaisanciers.

L’intercommunalité projetait plutôt d’intensifier l’activité de navires commerciaux (navettes, tourisme) dans la darse du Mucem. Contactée, elle réaffirme que sa position sur l’aménagement d’un bassin de natation à cet endroit n’a pas évolué depuis notre dernier sujet : « Le plan d’eau du Mucem est administrativement rattaché au Vieux-Port de Marseille. Il s’agit d’un bassin conçu pour accueillir des navires, par conséquent, le règlement de police des Ports fixe comme règle absolue l’interdiction de s’y baigner ».

Benoît Payan entend faire bouger les lignes : « Je rappelle que la Métropole est un partenaire et une boîte à outils pour faciliter la vie des communes si on sort des bisbilles politiques, et c’est mon souhait. Marseille étant la plus grande ville de la métropole, je suis sûr qu’elle aura à cœur de nous aider sur cette question ».

baignade, La Ville de Marseille veut aménager un spot de baignade au pied du Mucem, Made in Marseille
Le projet de piscine en eau de mer présenté par les Libres-nageurs

Les Libres-nageurs ont de l’espoir

« J’applaudis ! C’est une excellente nouvelle », réagit Florence Joly, membre des Libres-nageurs. L’association a multiplié les actions auprès de tous les acteurs publics depuis l’année dernière. « On a enfin une réponse avec un choix politique. Tout ce qui peut faire avancer un développement du territoire vertueux pour les Marseillais me va ».

L’accès à la mer est compliqué en centre-ville, particulièrement au nord du Vieux-Port. « Ces espaces sont précieux pour les Marseillais », insiste-t-elle, évoquant la volonté de la Métropole de dédier le lieu à une dispositif de navettes électriques pour les croisiéristes. « Il faut retrouver l’ancien usage de cet endroit. Il était dédié à la baignade depuis le début du 19e siècle ».

Les Libres-nageurs ont déjà planché sur le potentiel aménagement du site, avec un projet « dessiné par un architecte spécialisé dans les piscines naturelles » (photo ci-dessus), explique Florence. La municipalité va-t-elle s’en inspirer ?

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !