Le projet de transformation du J1 en temple de loisirs et d’innovation obtient le permis de construire et toutes les autorisations pour lancer le chantier. Il doit débuter à la fin de l’année.

Permis de construire, avis des architectes des bâtiments de France, des autorités… « Nous avons toutes les autorisations administratives », confirment les porteurs du projet de « La Passerelle » qui doit transformer l’ancien hangar maritime du J1 en pôle de loisirs, à la Joliette.

En 2019, le Grand port maritime de Marseille-Fos (Gpmm), propriétaire du bâtiment, avait retenu le groupement Vinci (Adim Provence) associé à la Caisse des dépôts et à l’agence d’architecte Reichen & Robert. Ils bénéficient d’une convention d’occupation temporaire de 70 ans. Le chantier doit démarrer à la fin de l’année 2022 pour une livraison attendue d’ici 2025.

Le Port ambitionne de faire de ce bâtiment emblématique de la façade maritime de Marseille, construit en 1923 par la société Eiffel, une vitrine de son développement et de son ouverture sur la ville. Piscine extérieure, hôtel, spa, e-sport, loisirs, événements, incubation de projets innovants et coworking… Le coût du projet avoisine les 100 millions d’euros.

Bouton retour en haut de la page

Restez informé !

Inscrivez-vous et recevez nos newsletters !

Vous pourrez vous désinscrire à tout moment !