Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

La 6e édition du salon international de l’innovation Viva Technology débute le 15 juin prochain à Paris. La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur y envoie une congrégation de 36 start-up pour faire rayonner l’innovation régionale.

« Les vedettes, ce sont nos entreprises », se réjouit, ce jeudi, Bernard Kleynhoff, conseiller régional, président de la commission développement économique et digital, industrie, export et attractivité. La Région Sud présentait les 36 start-up de sa délégation qui monteront représenter le territoire au salon international de l’innovation Viva Technology, le 15 juin à Paris.

L’événement se présente comme le plus grand rendez-vous européen dédié aux nouvelles technologies. Il réunit cette année quelques uns des plus grands noms de l’innovation. Comme Ryan Rolanski, fondateur de Linkedin, Jimmy Wales, le fondateur de Wikipédia ou encore Catherine MacGregor, PDG de Engie.

L’accent sera mis notamment sur le Web 3, version décentralisée d’Internet, la mobilité ou encore les solutions visant à favoriser l’inclusion sociale.

La Provence rayonne

Parmi les sociétés innovantes sélectionnées par la Région Sud, certaines start-up s’étaient déjà illustrées lors d’un autre rendez-vous mondial : le Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas.

Comme dans les Bouches-du-Rhône avec Agrove et ses bacs de cultures et capteurs connectés pour revégétaliser les villes. Ou Chargepoly qui développe des bornes de recharge rapide, intelligentes et économiques pour les véhicules électriques. Neptech propose des catamarans à propulsion électrique et hydrogène pour réduire les émissions du transport maritime de fret et de passagers.

Le Vaucluse se distinguera également grâce à la startup Millionroads et son intelligence artificielle pour vous conseiller dans votre orientation professionnelle avec une cartographie des parcours possibles.

Les autres starts-up sont : ACWA Robotics (13), Audiozen (13), BioHomeTech (13), Birds for change (13), Geocorail/ Seacure (13), Hysilabs SAS (13), Light in the led VGD (13), MACA (13), Morgon Technologies (13), Ombrea (13), Quantia (13, Sakowin (13), SerenySun Energies (13), Syroco (13), Wesociety (13), BeNomad (06), BODYGUARD (06), F-Reg (06), HighWind (06), Legapass (06), MyDataModels (06), NGE Connect (06), Qualisteo (06), Smart and connective (06), Vulog (06), Wever (06), Green Score Capital (83), Mootion (83), Propizi (83), Weproc (83), Brad Technology (84), Hiphen (84)  

La greentech à l’honneur

« Le numérique doit être pris en compte dans la transition énergétique », estime Arnaud Mercier, conseiller de la Métropole AixMarseille-Provence, délégué au numérique. « La Métropole, forcément, est l’un des acteurs majeurs de la défense de l’environnement et de la préservation des paysages. Nous avons 50 % d’espaces naturels donc on doit agir pour notre territoire ». 

Des propos appuyés par Bernard Kleynhoff, qui précise que cette sélection s’est faite autour du Plan Climat. Selon la Région Sud, la « greentech » est un « levier d’accélération d’un développement économique durable ».

« L’opportunité de toucher un public plus important »

C’est une première pour la start-up niçoise Legapass. Créée en octobre 2021, cette start-up voit VivaTech comme une réelle opportunité. Spécialisée dans la transmission du patrimoine numérique après un décès, l’équipe de Legapass veut rencontrer ses futurs clients.

« Nous sommes jeunes, nous venons de démarrer, l’objectif est clair : on veut se présenter. Pour nous, l’essentiel c’est d’avoir des retours sur notre produit et potentiellement des financements », explique Jean-Charles Chemin, fondateur de la start-up.

start-up, 36 start-up représentent la région Sud au salon de l’innovation Viva Technology, Made in Marseille
Nicolas Cheviet, responsable marketing de la start-up Hiphen, prêt pour le salon Viva Tech. « On espère avoir de nouveaux partenaires. » ©SA

Pour Nicolas Cheviet, responsable marketing de la start-up Hiphen basée à Avignon, l’objectif n’est pas tout à fait le même. « Nous avons déjà été à Viva Tech en 2018, mais sans le soutien de la Région. La première fois c’était super car nous avons créé des liens improbables avec d’autres entreprises. Cette année, nous voulons revivre cette expérience et trouver des potentiels partenaires ».

Cette start-up est spécialisée dans l’analyse d’images pour l’agriculture. « Grâce aux drones, robots, smartphones, on est capables de mesurer les plantes. Des notions utiles pour la simplification du travail de notre client », notamment la qualité et la quantité de la récolte.

Bouton retour en haut de la page